Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









« Nous sommes des Gbagbo ou rien »

Oui pour la libération du président Laurent Gbagbo ! Et oui pour mettre Laurent Gbagbo à la tête du front populaire ivoirien (fPi). Accord parfait, le samedi 22 novembre 2014, entre les militants du front populaire ivoirien (fPi) de la fédération d’Abidjan –lagune et Laurent Akoun, vice-président du fPi chargé de la vie du parti.Qui ont pris ce double engagement au cours du grand meeting, initié par le comité de base de la jeunesse du fpi de «Koumassi 05 », pour la libération du fondateur du fpi, Laurent Gbagbo.


« Nous sommes des Gbagbo ou rien »
Invité pour animer le meeting au stade de Koumassi 05, l’ancien secrétaire général et porte-parole du parti a comblé les attentes des nombreux militants en liesse, qui ont accueilli sa délégation constituée de Me Kouassi André, Ettien Amoakon et Koné Boubacar, dans une ambiance de fête. Il a introduit son propos en ces termes : « les camarades qui sont ici et moi, nous sommes des « Gbagbo ou rien» ; parce que « Laurent Gbagbo est notre symbole achevé de la lutte. Et nous sommes fiers d’être ses compagnons.Ceux qui ont honte de cela, c’est leur problème … Car nous, nous ne cherchons pas nos hommes. Nous, nous cherchons des camarades de lutte », a-t-il indiqué. Et pour Laurent Akoun, certes, le président Laurent Gbagbo se trouve à la Haye,mais il « a pris un billet aller-retour ».
Sans verser dans la polémique avec ceux qui estiment que Gbagbo les connait parce qu’il les a nommés, il rappelle qu’il a connu le Woody de Mama en étant en classe de terminale en 1971. Et que la meilleure façon pour chacun de reconnaitre ce que Laurent Gbagbo a fait, c’est de lui exprimer sa gratitude sa solidarité, dans la position difficile où il se trouve aujourd’hui.
Dans le message qu’il a livré, Laurent Akoun a surtout parlé du 4e congrès de son parti. Indiquant que « le seul choix des militants du fPi s’appelle Laurent Gbagbo ». Et qu’au sortir du congrès, Laurent Gbagbo sera à la tête du fPi, le parti dont il est le fondateur. Justement à propos du 4e congrès ordinaire du fpi, l’orateur estime qu’il y a « une candidature de trop et la sagesse commande qu’elle soit retirée » au profit de celle de Laurent Gbagbo. Avant l’orateur principal, le parrain, du meeting, Jules Yao Yao a eu un bref tour de parole. Ce qui lui a permis de faire «une recommandation à la direction » en demandant que le président sortant pré-pare son bilan moral et financier. Pour l’honorable Yao Yao, c’est au regard de la gestion que les militants congressistes vont donner le quitus au président Affi N’guessan. Mme Touré Emma, présidente de la cérémonie a assuré marthe Amon Ago de la disponibilité des militants de la fédération d’Abidjan-Lagune. « Tant que Laurent Gbagbo sera en prison, nous seront mobilisés pour sa libération », s’est elle engagée.

Armand Bohui
bohuiarmand@yahoo.fr
In Notre Voie
Mardi 25 Novembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 25/11/2014 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans cette affaire à la tête du FPI serait largement pour l'honneur à Affi N'Guessan comme pour tous les pro-Gbagbo qui jubilent de cet événement qu'est le congrès du mois de décembre pour voir leur symbole diriger le parti et non s’opposer.

Si Affi voulait réellement libérer le président Laurent Gbagbo, ce serait déjà lui faire « honneur » de façon plébiscitaire pour la glorification du président Laurent Gbagbo aux yeux de la communauté internationale dont leur CPI qui ne veut pas entendre les cris des mutins recrutés tous azimuts ici et là pour venir nous faire la guerre.

Mais dès que, nous avons des gens comme AKOUN et tant d’autres… L’espoir est certain pour dire à la CPI que c’est indigne de ne pas pratiquer comme il se doit la justice.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1849 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1952 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3855 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 764 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 801 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire