Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









N’Douci / Un fonctionnaire et sa famille assassinés à domicile


L’insécurité est à son comble dans la ville de N’Douci comme partout en Côte d’Ivoire. La nuit du dimanche à lundi 23 janvier a été dramatique pour la famille Aloka. Ce dernier, sa femme et son fils élève en classe de terminale ont tous les 3 été tués dans l’attaque perpétrée contre leur domicile. Selon nos sources, M. Aloka agent de la sous-préfecture, sa femme, institutrice à l’Epp municipale de Tiassalé et son fils en classe de terminale au lycée Bad de N’Douci sont assassinés par des individus qui ont attaqué leur domicile dans la nuit du 22 janvier. Leur domicile qui est situé entre l’école régionale et le collège Orieux a été la cible des malfrats sans foi ni loi. Les villes de N’Douci et Tiassalé sont est en émoi face à ce drame. Au dire de nos sources, toutes les nuits sont de véritable cauchemar parce que des domiciles sont régulièrement attaqués, des filles violées et des jeunes garçons subissent des violences inqualifiables. «Il ne se passe plus de nuit sans qu’un domicile ne soit attaqué. On enregistre plusieurs attaques de domiciles à la fois depuis que l’avènement des Frci. Nous n’en pouvons plus avec ce pouvoir qui ne fait rien pour notre sécurité», a soutenu un résident qui nous a joints au téléphone.

Benjamin Koré in Notre Voie
Jeudi 26 Janvier 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société