Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Mort de Désiré Tagro : Questions à Soro Guillaume


À propos de la mort de Désiré Tagro, Soro dit: : « Très souvent, le criminel revient sur le lieu de son crime. Donc, ceux qui accusent là, aller vérifier. Demandez-vous, à qui profite le crime ? Parce moi, Tagro, c’était mon ministre de l’Intérieur, je n’étais pas en affaire avec lui »

Moi : À lire Mr Soro, on a l'impression qu'il croit avoir affaire à un auditoire amnésique. N'est-ce pas toi le même Soro qui, alors président de l'assemblée nationale, dans les échanges téléphoniques avec Djibril Bassolé, a dit et je cite : « Tu penses que si Tagro et IB n'étaient pas morts (tués) on allait vivre en paix et faire ce qu'on fait là ? »
Ces propos ne sous-entendent-ils pas que tu es pour quelque chose dans cette brusque et brutale mort de l'ex- ministre de l'intérieur du président Laurent GBAGBO ?

Bon, supposons que tu n'y es pour rien puisque tu n'étais pas ''en affaire'' avec lui et donc sa mort ne t'aurait profité à rien comme tu le dis. Nous savons tous que c'est Bictogo Adama qui était en affaire avec lui, serais-tu donc en train de nous faire savoir implicitement que c'est ce dernier (Bictogo Adama) à qui cela profiterait, qui a ordonné l'assassinat de Désiré Tagro ?
Il faut passer le rubicon et avoir le courage de nous dire nommément qui l'a fait tuer comme tu t'en dédouanes.

L’ancien leader de l’ex-rébellion a également décliné toute responsabilité dans le casse des agences de la BCEAO dans les zones sous contrôle de ses hommes. Un fâcheux précédent qui, souligne-t-il, aurait pu compromettre tout le mouvement qu’il dirigeait. « Je n’avais pas intérêt, en tant que SG du Mpci que la Bceao soit cassée. Parce que c’est moi qui allait être accusé. Ce n’est pas moi qui ai demandé d’aller casser la Bceao ».

Moi :Tu ne nous diras pas que tu ne connais pas non plus l'identité des auteurs et acteurs de la casse puisque ces zones étaient sous ton commandement, dis-nous donc si ce n'est toi, qui a ordonné la casse des agences BCEAO en zone rebelle ?

Soro à propos de certains généraux pro GBAGBO dit : « Demandez au général Vagba Faussignaux, qui l’a envoyé à la Pisam pour le soigner. Celui qui l’a envoyé à la Pisam pour le soigner s’appelle Guillaume Soro. Le général Dogbo Blé qui est encore en prison. C’est un Général que je respecte. Parce que devant les magistrats, il a dit : ‘’si je suis vivant, c’est Guillaume Soro’’. Si le général Guiai Bi Poin est là, il peut témoigner. Quand on l’a mis en prison, celui qui est allé d’autorité en prison pour le sortir s’appelle un certain Guillaume Soro. J’aurais aimé que d’autres personnes le disent. Mais, comme vous me poser la question … »

Moi : Le général et patron du CECOS d'alors, Guai Bi Poin, est sorti de prison parce que tu es allé toi-même le menacer d'aller témoigner contre le président GBAGBO à la CPI. Dieu étant juste, son témoignage a blanchi le président GBAGBO contrairement à tes attentes. Et ça, nous le savons.
Sinon pourquoi les généraux DOGBO Blé et VAGBA Faussigno sont toujours en prison ? C’est justement parce qu'ils n'ont pas cédé à tes menaces et intimidations.

Et si tel est que tu es ou étais aussi puissant au point de te lever unilatéralement pour aller sortir un prisonnier politique pro-GBAGBO de prison, pourquoi ne l'as tu pas fait pour ces derniers cités ? Parce qu'a t'entendre parler, on a l'impression que tu manifestes de l'amour et de l'intérêt pour eux. Or aucune personne n'aimerait voir quelqu'un qu'il aime en prison.
Tu sais qui tu peux berner avec ces mensonges qui ne tiennent pas sur un fils. Nous là, on a les yeux "dédja* »

Vincent Damana

Dédja* : ouvert
Jeudi 14 Novembre 2019
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 1979 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 2599 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 1676 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 4724 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 41429 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3084 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5103 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires