Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Mondial 2010 / Eléphants : Voici l’option de Jacques Anouma pour un exploit

Le président de la FIF, Jacques Anouma a décidé de jouer son va-tout pour que les Eléphants fassent honneur au peuple ivoirien lors de la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud.


Photo : DR
Photo : DR

La Côte d’Ivoire va participer à la deuxième coupe du monde de sa jeune histoire footballistique au mois de juin prochain en Afrique du Sud. Si en 2006, la bande à Henri Michel n’a que mis en exergue la célèbre phrase de Pierre De Coubertin « L’essentiel, c’est de participer », cette année, les dirigeants de la FIF avec à leur tête Jacques Anouma croient que l’heure d’un exploit des Eléphants a sonné. C’est pourquoi, malgré la situation incertaine du pays, le président de la FIF a confié les rênes du staff technique de la sélection à un fin stratège en la personne de Sven-Göran Eriksson. Le suédois aura pour lourde mission de conduire les pachydermes en Afrique du Sud. Mais bien plus, de faire un parcours honorable. Et pour y arriver, la FIF n’a pas lésiné sur les moyens. Elle aurait fixé des clauses au contrat du technicien suédois qui se verrait remettre des bonus en cas de qualification au second tour et ainsi de suite. Mine de rien, non seulement les Eléphants se feraient un nom en cas de succès mais Eriksson s’en mettrait aussi plein les poches. Inutile de se fier aux révélations du journal anglais « The Sun » qui évoque depuis peu que le nouvel entraîneur des Eléphants, percevrait en tout, une manne financière d’environ 1,5 milliard FCFA en cas de qualification pour les huitièmes de finale de la coupe du monde et plus s’il parvenait à gagner le trophée. Cependant, il faut saluer cette option du président Jacques Anouma qui ne se contente pas de fixer un salaire strict au coach des Eléphants pour la durée de la pige. Il va plus loin et propose des bonus en cas de performance. C’est en tout cas en honneur de la Côte d’Ivoire. Car avec des joueurs de la trempe de Didier Drogba, Yaya Touré, Eboué Emmanuel, Zokora Didier, Kader Kéita et autres, la Côte d’Ivoire ne peut plus se cacher derrière les propos du genre « nous sommes un pays pauvre» pour aller en victime résignée en coupe du monde. Ces joueurs qui tiennent têtes aux autres stars du ballon rond en Europe peuvent atteindre même les demi-finales de la coupe du monde 2010. Il suffit d’y croire et de se donner les moyens d’un tel exploit. Le président de la FIF l’a répété, il ne prendra pas l’argent du contribuable ivoirien pour trouver un coach chevronné aux Eléphants. « J’ai même des amis qui sont prêts à me venir en aide », a-t-il précisé pour dire aux plus pessimistes que tout résultat recommande des dispositions. Si l’on veut taxer la Côte d’Ivoire d’un pays en crise pour ne pas fixer des objectifs au coach Eriksson assorti de bonus en or, c’est qu’il vaille mieux ne pas aller en Afrique du Sud. Mais fort heureusement que le président de la FIF et les présidents de clubs se sont attendus pour que tout soit mis en œuvre pour une participation historique des Eléphants à la coupe du monde cette année. « Il aura 470 millions FCA pour la préparation de l’équipe nationale. Après toutes les dépenses, il restera des 4 milliards FCFA qui seront octroyés à la Côte d’Ivoire pour sa qualification, environ deux milliards qui reviendront au football local. Il a notre feu vert pour travailler et pour faire une excellente coupe du monde », a soufflé sous le couvert de l’anonymat un président de club qui a pris part aux échanges entre Jacques Anouma et la Conférence des présidents. On peut l’écrire, le peuple ivoirien broie du noir du fait de la situation sociopolitique du pays, mais Jacques Anouma a les moyens financiers nécessaires pour fixer des objectifs à sa troupe pour le Mondial 2010. Il a même la caution de ses pairs. Peut-être que c’est cette option qui fera que Sven trouvera des stratégies pour contrer le Brésil, le Portugal et la Corée du Nord dans le groupe de la mort hérité par la Côte d’Ivoire. En motivant comme il se doit le coach et les joueurs, l’on peut rêver. Pour une fois, les questions de primes et de salaires ne pourront pas handicaper les Eléphants à un tel rendez-vous majeur. C’est pourquoi Didier Drogba et les siens qui percevront aussi des primes d’objectifs au même titre que Sven, doivent être à la hauteur des efforts consentis. De bonne source, l’entraîneur du Nigeria, suédois lui aussi, mais ayant moins de notoriété que Goran Sven toucherait le quadruple de son salaire.

La bonne foi de certains présidents de clubs à l’épreuve

« Nous les clubs nous sommes pauvres et la FIF est si riche. Ce n’est pas normal », se plaignait un doyen de la conférence des présidents de clubs qui broie le noir avec son club en troisième division. Il est amer de savoir que Sven-Göran Eriksson touchera gros pour sa pige à la tête des Eléphants. Et déjà, il ameute ses pairs pour contrer Jacques Anouma. « Tous les présidents de clubs de l’Intérieur du pays ne sont pas contents de Jacques Anouma », a-t-il relaté à un président de club mardi dernier. Que veut cette race de présidents de clubs ? L’on tombe des nues tout simplement. Parce qu’il y a club et équipe de football donc par conséquent, président de club et tuteur de club. A la vérité, certains responsables de clubs attendent la subvention de la FIF pour survivre. Pendant que Eugène Diomandé, Me Roger Ouégnin, Ervé Siaba, Ahoua Stallone, Abi Richmond et autres se battent pour que leurs clubs aient toutes les commodités dignes d’une équipe de football, il y a malheureusement «des présidents» qui veulent que la FIF leur donne tout, y compris des ballons. ? Qu’ont-ils fait pour les Eléphants ? Rien. Pourquoi sont –ils alors si obsédés par l’argent engrangé par les Eléphants ? Pour ce qui concerne les retombées du Mondial 2010, le point a été fait à la Conférence pilotée par Salif Bictogo. Pourquoi se morfondre inutilement. « Certains de nos collègues nous font honte », dixit un président de club dont nous taisons le nom. Il n’a pas tort. Il serait tout à fait souhaitable que la FIF procède à la classification des clubs en Côte d’Ivoire pour éviter la chienlit. Si les Eléphants n’étaient pas qualifiés pour cette compétition, qu’en serait-il ? De grâce, que certains présidents de clubs fassent preuve de maturité.

Avec le partenariat de L'Intelligent d'Abidjan / Par Annoncia Sehoué
Vendredi 9 Avril 2010
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Sidibé Adama le 09/04/2010 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout ce bruit autour du nouvel entraineur c'est bien, mais il faut que les joueurs cultivent l'esprit combatif comme les camerounais

Opinion | Actualité | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1085 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2408 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1466 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1607 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3044 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire