Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Me Jacques Vergès à l'affiche de Sérial plaideur à Bourges le 10 mars

Il est l'un des avocats les plus médiatiques de France. Me Jacques Vergès sera jeudi 10 mars au Palais d'Auron pour son spectacle Serial plaideur. Un texte sur la passion de défendre.


Photo :DR
Photo :DR
Comment passe-t-on de l'avocat au comédien ?

Un jour, j'ai reçu la visite du directeur du thêatre de la Madeleine qui m'a dit « je trouve que vous avez une présence d'acteur [...] ». J'ai rédigé un texte que je lui ai soumis.


Que pourra-t-on voir durant une heure et demie ?

Le spectacle s'appelle Serial plaideur. Cela veut dire que le plaideur est complètement possédé par son métier. C'est un texte sur la passion de défendre. C'est une passion qui est très mal comprise. On confond l'avocat et l'accusé, et l'accusé et son crime.

Qui allez-vous défendre durant ce spectacle ?

Je ne défends personne, sauf la profession.

Est-ce autobiographique ?

Non, ce n'est pas autobiographique.

Vous êtes réputé pour défendre les personnes indéfendables. Qu'est-ce qui vous motive ?

On doit défendre tout le monde. Employer le mot indéfendable est antidémocratique. En Russie, avec Staline, quand on voulait condamner un type, on faisait un semblant de procès.


Seriez-vous prêt à défendre le colonel Kadhafi ?

C'est une question à laquelle je ne réponds jamais. Si je dis, je suis prêt à la défendre, c'est du racolage de clientèle. Si je dis que je ne suis pas prêt à l'entendre, c'est que je poignarde dans le dos un type qui est dans la difficulté.


Le 30 décembre, vous vous êtes rendu en Côte d'Ivoire. Pourquoi ce voyage ?

Qu'est-ce qu'on a à se mêler d'une querelle d'un contentieux électoral ? Est-ce que M. Gbagbo s'occupe du contentieux linguistique en Belgique ? Allons là-bas non pas pour défendre M. Gbagbo mais pour comprendre ce qui se passe.


Allez-vous retourner en Côte d'Ivoire ?

Oui, j'ai prévu d'y retourner parce que j'ai fait une enquête avec Roland Dumas sur les fraudes électorales. Je suis en train de faire avec lui un livre.


Benoît Morin
benoit.morin@centrefrance.com
Vendredi 4 Mars 2011
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."



Facebook

Partager ce site