Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Marche de l’opposition: Les leaders de la CNC se disent indignés


Crédits: Ouattara Ouakaltio
Crédits: Ouattara Ouakaltio
Les leaders de la Coalition nationale pour le changement ont marqué leur indignation face à la marche avortée que des jeunes qui leur sont proches avaient lancé. C'était ce samedi 13 juin, au cabinet privé de Charles Konan Banny sis à la Riviera-Palmeraie.

Cette coalition devait en principe animer un meeting ce samedi à Yopougon à l'espace Figayo mais le site leur a été refusé par un arrêté du maire. En lieu et place donc de ce meeting, ils ont organisé un point presse au cours duquel ils ont annoncé quatre morts lors des marches éclatées et exigé la publication du rapport final de la Cdvr.

Selon Laurent Akoun, conférencier principal, ces marches éclatées auraient occasionné quatre décès au lieu d'un comme veulent faire croire les autorités ivoiriennes.

"La coalition bien que n'ayant pas appelé à des manifestations, salue les jeunes et déplore la mort de quatre personnes et plus d'une dizaine de blessés", a-t-il déclaré.

Pour lui, trois nourrissons sont morts asphyxiés à Gagnoa par les grenades lacrymogènes dans leurs maisons.

Laurent Akoun s'est également prononcé sur la crédibilité de la Commission électorale indépendante (Cei) qui est, selon lui, entachée d'une partialité et contient des germes d'une élection truquée d'avance. En conséquence, la Cnc exige sa dissolution et propose une Cei de membres permanents.

Dans le cadre de la réconciliation nationale, le conférencier a invité le gouvernement ivoirien à publier impérativement le rapport final de la Cdvr et exigé également la libération des prisonniers politiques et militaires, notamment Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

Selon la Cnc, le processus d'identification et d’enrôlement des électeurs est biaisé selon le mode opératoire choisi unilatéralement par le gouvernement.
Lire la suite
Dimanche 14 Juin 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 15/06/2015 02:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si l'homme de la CEI d'où vient le scandale est de nouveau à la tête de la même institution, dans ce cas, c’est une véritable provocation d’Alassane Dramane Ouattara, ainsi que la dissimulation de son inéligibilité.

Alassane Dramane Ouattara a arrêté abusivement des jeunes qui manifestaient pacifiquement. C'est une situation inadmissible.

Alassane Dramane Ouattara est un barbare hors pair !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1852 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1956 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3860 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 765 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 801 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire