Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Mandat d’arrêt du Burkina Faso : Le parti de Roch désavoue le chef du parlement ivoirien


Depuis début décembre 2015, Guillaume Soro a maille à partir avec les autorités burkinabè, celles de la transition d’abord, puis maintenant le nouveau pouvoir. Poursuivi pour sa présumée implication dans le coup d’état de septembre 2015, le Pan, comme on l’appelle, tente de sortir de cette mauvaise passe. Dans cette logique, il tente de s’attirer la sympathie de la jeunesse du Mpp, parti au pouvoir au Burkina Faso. Selon ses services de communication, «La section ivoirienne de la Jeunesse du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) de Roch-Marc Christian Kaboré, actuel Président de la République du Burkina Faso, a transmis un message de soutien au Président Guillaume Soro, suite au mandat d’arrêt international émis en son encontre par la justice burkinabé». Le compte rendu, disponible sur le site «guillaumesoro.ci» situe la transmission dudit message au 1er février 2016. Il fait savoir qu’en l’absence du chef du parlement, c’est le secrétaire général de l’Assemblée nationale, Latte Ahouanzi qui a reçu la délégation venue transmettre le message. Mais la note d’information ne mentionne pas les noms de ceux qui composaient la délégation. Pis, elle est illustrée d’une ancienne photo d’une délégation du Cdp, le parti du président déchu, Blaise Compaoré.
Réponse du berger à la bergère, le bureau officiel de la jeunesse du Mpp section Côte d’Ivoire est monté au créneau le 3 février pour dénoncer des «allégations mensongères orchestrées à dessein par des individus qui se livrent à des bavures communicationnelles». Dans sa déclaration, en réaction à cette manœuvre, le Secrétaire national chargé de la jeunesse Abdoulaye Mossé invite le président Alassane Ouattara à user de ses prérogatives pour «limiter les entreprises opportunistes de nature provocatrice». Mieux, après une réunion extraordinaire le 7 février 2016, la section Mpp Côte d’Ivoire a décidé de suspendre du parti, six personnes impliquées dans cette affaire. Ce sont : Kindo Souleymane, Saba Moumouni, Zabré Massémadou, Kaboré Marcel, Gamsonré Inoussa et Sawadogo Alassane.

S. DEBAILLY
In La Tribune Ivoirienne
Lundi 8 Février 2016
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 25/05/2020 | 1214 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2020 | 2481 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 1638 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3127 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire