Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Mali : La CEDEAO sur le pied de guerre à Abidjan

Sitôt dit, sitôt fait. A l’issue du sommet extraordinaire qui réunissait les chefs d’Etat de la CEDEAO, lundi, dans la capitale sénégalaise, le président en exercice de ladite institution, l’Ivoirien Alassane Ouattara annonçait la mise en place immédiate d’une force d’attente ; dans la foulée, il indiquait que les chefs d’état-major des pays concernés devaient se réunir dans un bref délai dans le but d’examiner « les modalités d’activation » de ladite force.


C’est désormais chose faite : jeudi 5 avril 2012, se tint à Abidjan ladite rencontre « d’urgence », à laquelle prirent part les chefs d’état-major de la Côte d’Ivoire, du Nigeria et du Niger ; fait digne d’importance, en présence d’officiers américains et français. On le voit, la Cédéao est, au plus bas mot, sur le pied de guerre. Secret militaire oblige, la rencontre d’Abidjan s’est faite à huis clos ; mais la célérité avec laquelle l’entité ouest- africaine entend gérer l’affaire malienne montre bien que la double crise au pays d’ATT la préoccupe au plus haut point ; ce qui ne signifie pas que l’entreprise ne présente pas de difficulté.

Car on se rappelle qu’à l’occasion de la crise ivoirienne, il y a moins d’une année, la CEDEAO patina, tituba, et fit étalage de toutes ses failles et fissures. Pour l’heure, on a l’impression que tout le monde y chante à l’unisson : les rebelles touaregs, qui ont déferlé et conquis la majeure partie du territoire malien, autant que les putschistes, qui ont conquis un pouvoir qu’ils ont toutes les peines du monde à gérer, semblent avoir fait l’unanimité des Etats membres contre eux ; soit ; il reste à savoir qui, concrètement, enverra quoi pour renvoyer Sanogo et consorts à leur caserne et en même temps refouler les combattants du MNLA et affidés dans leurs dunes désertiques.

Car le succès d’une mission armée de la CEDEAO suppose un coup double : restaurer l’ordre constitutionnel, d’une part, et, d’autre part, étouffer les velléités sécessionnistes des hommes bleus qui, d’ailleurs, ont trouvé des alliés de circonstances en Ansar Dine et Aqmi, tous formant une sainte alliance aux motivations diverses : les uns étant pour la partition du territoire malien, les autres pour sa conversion en Etat islamique ; la nébuleuse filleule d’Al Qaïda, elle, ne veut ni plus ni moins qu’une zone « sécurisée » dans laquelle elle opère en toute tranquillité.

La CEDEAO a du pain sur la planche ; car Sanogo et ses hommes, même affaiblis par les différents embargos, montrent qu’ils entendent rester à la barre ; quant au conglomérat réunissant MNLA, Ansar Dine et Aqmi, on peut le dire, sans risque de se tromper de beaucoup, ils n’entendent pas se faire déloger de leurs positions, qu’ils estiment avoir chèrement acquises. Pareille expédition punitive peut s’avérer coûteuse en hommes, en finance ainsi qu’en logistique ; nul doute que les alliés occidentaux qui semblent avoir donné leur quitus pour la mener sauront en temps opportun délier les cordons de la bourse ; c’est en tout cas ce que souhaitent les pays membres de la CEDEAO, qui tiennent là une bonne occasion de résoudre à l’africaine un problème ouest-africain.

Par Jean Claude Kongo — L’Observateur Paalga
Vendredi 6 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Le Coursier le 06/04/2012 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moment où les peuples africains s´inspire à la réunification de l´Afrique, certaines personnes s´acharnent à la division. À qui le tour après le Mali? Niger, Burkina Faso, Nigéria, Côte d´Ivoire ... Croyez moi c´est qui arrivera. Tous ces pays seront divisée. Cette division se fait entre la France et les USA...

2.Posté par Le Coursier le 06/04/2012 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Maliens doivent dès maintenant montrer leur maturité !

Considérons que les gens se préparent vous les élections présidentielles prochaines au Mali et en même temps au Nord du pays se déroule une guerre meurtrière silencieuse. Les civiles et aussi les militaires sont les victimes de cette attaque terroriste. Les populations sont contrains de se déplacer pour une destination non sûre et insécurisée. Les militaires sont surpris en sommeil et ont été victimes de toutes sortes de mutilations sataniques, comme nous l´avons vécu en Libye. Les corps des militaires retrouvés, vidés de sang, parties sexuelles et certains organes disparus, il est très fort de constater, que sur les victimes, des opérations chirurgicales professionnelles étaient en pratique. Ces soi-disant rebelles touarègues sont ils des médecins à la quête du sang et des organes, des satanistes pour leurs cérémonies rituelles ou des extra-terrestres ?
Les militaires avant tout, ils sont comme nous et c´est leur métier qui est différent comme tout autre métier. Eux, il ont une mission d´arme et de protection et chacun a son domaine pour l´intérêt du peuple et chaque domaine a besoin de matériel de travail adéquat pour bien mener sa mission…
Nous devons comprendre des enjeux ici. Souvenez-vous toujours de la Libye et de la Côte d´Ivoire. Qu´est ce qui se passe au fait ?
C´est la recolonisation de l´Afrique qui est en marche…

Considérons que les politiciens, surtout le bloc de l´opposition, ont été très ignorants, ils se sont endormis dans leur ambition propre ne sentant pas le danger qui menaçait le Mali à partir du Nord. Donc tous, come d´habitude sont sous l´effet de la lobotomie médiatique occidentale, qui ne cesse leur propagande de manipulation. Comment se fait il que, seule c´est la France qui comprend la situation au Nord de Mali ?
Sachez bien que dans tous les États du monde prospère, c´est le militaire, digne de la formation reçue, qui est capable de reconnaître gérer la géostratégie d´une nation. Même la plus part des marionnettes et préfets africains des occidentaux ne comprennent rien dans ce domaine plus qu´ils sont esclaves.

Considérons enfin que Sarkozy a fourni des armes aux bandes armées dans le désert pendant l´agression de la Libye par l´OTAN. Les armes ont été parachutés, souvenez-vous encore de ces faits ? Oui bien sûr puisque la Chine et la Russie étaient hostiles de cette manière de faire les choses.
Ceux qui ont eu l´occasion de lire nos informations concernant cette situation pouvaient en tirer conclusion.

Tous ceux qui sont toujours ignorants, et convaincus, croyant que les putschistes soient financés et/ou supportés par la France ou qui que soit, doivent recourir encore une fois à la notion de géopolitique. Les métiers des armes ou tout simplement le militaire constitue une élite de la sauvegarde et de la protection des biens patrimoniales d´un peuple.

Nous vous avons confirmé, indépendamment de la situation au Mali que le panafricanisme n´est pas une organisation banale, mais une organisation diversifiée des valeurs africaines. Cela veut dire que les panafricains sont dans tous les bords et toutes actions favorable à cette idéologie doit être fortement supportée.

Contrairement aux autres coups d´États fomentées par la France, cette fois-ci au Mali, ce n´est pas un coup d´État, c´est un Rappel à l´ordre par les militaires citoyens conscients de leur droit et devoir.
Ce groupe de jeunes militaires panafricains, n´ont aucune ambition politique, il revendique chaque fois les mêmes droits que le peuple civile. La preuve, ils ont remis le pouvoir au peuple, en invitant tous les acteurs vifs de la nation à réfléchir sur les actions de sortie de la crise qu´ils ont proposé et cela dépend de la volonté de tous les acteurs politiques et civils du peuple malien d´une part et la communauté ouest africaine d´autre part.
Ici présentement il s´agit d´une action rigide et concrète du panafricanisme et le devoir de tout un chacun de nous de choisir entre le bien et le mal. Le Mali ne peut jamais faire des élections présidentielles 2012 quand le pays est attaqué…

Le cpt. A. Hawa Sanogo est ses collaborateurs, jeunes élites militaires ont très vite compris la situation. Ils ont compris qu´il fallait sauvegarder la légitimité malienne d´abord, la sécurité des hommes armées qui constitue un atout pour assurer la sécurité, la dignité et la souveraineté.

Il n y a pas une prise de pouvoir par une force armée malienne, il s´agissait d´une révolution du peuple Malien qui dit non à la manipulation occidentale et française.

Si c´est ADO, le sataniste tyran et meurtrier de ivoiriens, ghanéens, togolais, béninois et libériens innocents, qui doit conduire la CEDEAO pour imposer sa manière violente de sortie de la crise malienne, qui n´est autre que la continuité de la déstabilisation des peuples africains subsahariens.
Peuple malien, fief des plus grandes principautés africaine, le centre spirituel des Kemite ne doit pas tomber dans le pièges néocolonialiste.

Ne commettons plus la même erreur comme dans le passé (Thomas Sankara et autres nous en disent plus), ne laissons plus le hasard à ceux qui provoquent la violence, de l´injustice chez nous, pour justifier leurs interventions barbares afin de nous dominer, en nous imposant leur règle. Soyons surtout auto défensifs et très attentifs aux panafricains, qui maitrisent du moins les règles de jeu.
La junte militaire au Mali n´est ni une rébellion ni un groupement préalable. Ce mouvement s´est établi automatiquement à cause de la maitrise du pouvoir d´Information globale. Ce coup d´État n´a jamais été programmé et/ou préparé, ce sont des conditions civiques e morales qui ont mené à cette action patriotique.

Les Maliens de tous les bords ont la tendance de soutenir le mouvement. Le front panafricain de la Diaspora n a pas activé ce mouvement mais soutient les idéologies des acteurs.
La CDEAO est belle et bien établie dans les idéologies Panafricaines mais la France poursuit son intérêt et rôle de déstabilisateur pour garder ses privilèges économiques dans le royaume ouest africains.

Si le Mali, échoue dans cette épreuve sans leur soutient aux militaires, c´est que l´Afrique n´existera plus en fin 2012. Les Africains où qu´ils soient seront réduits à une autre forme d´esclavage plus atroce que ce que nous avons vécu.

La renaissance africaine est en marche, le Panafricanisme renait et la nouvelle génération du mouvement Panafricains de tout bord est consciente et déterminer à arriver jusqu´au bout.

Nous soutenons les actions préventives des militaires maliens jusqu´au bout et le peuple malien a tendance de nous accompagner dans notre lutte.

La CEDEA, l´UE et l´ONU, s´ils veulent vraiment aider le Mali, ils n´ont qu´a prévenir la sécurité au Nord du Mali, si non, ils n´ont qu´à laisser le Mali résoudre ses propres problèmes.

Après Dadis Camara, nous ne voulons plus des pertes inutiles. Nous soutenons les militaires et le cpt. Sanogo. Ce n´est pas un rebelle pro occidental ADO, qui contribuera à résoudre le problème malien. Le peuple malien est libre de voir les choses à sa façon.

Tant que les organisations internationales (ONU, UE, CEDEAO voire même la France) n´ont pas soutenus militairement le Mali à combattre les terroristes du Nord et sauvegarder l´intégrité territoriale du Mali, ils ne devraient pas aussi avoir la légitimité de s´ingérer dans les affaires internes du Mali.

Tant pis pour ceux qui font semblant de ne rien comprendre. Les élections au Mali dans un moi serait un Armageddon pour l´unité ouest Africain et cela constituerai un grande échec pour le panafricanisme.

Mes chers compatriote soyons toujours vigilants et à l´écoute !
Ne vous laissez pas berner évitez toujours les occidentaux et nationaux connectez-vous aux informations panafricaines, surtout de la Diaspora.

Soyez tous concernés…

Salutations militantes !




3.Posté par Le Coursier le 06/04/2012 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La crise malienne, un coup d´État pas comme les autres !

Les adeptes du nouvel ordre mondial (la dictature satanique) continuent leurs forfaits en Afrique. La situation au Mali n´est pas seulement une affaire malienne, cela nous concerne aussi. Chers Africains restez très attentifs et ne vous laissez pas manipuler par les antidémocrates.
En Occident une rébellion est considérée comme le terrorisme et est sévèrement combattue par les autorités officielles.
En Afrique un opposant ou un groupe d´individu a le droit créer une rébellion fortement soutenue et armée par les puissances occidentales pour renverser le pouvoir en place élu démocratiquement. Nous avons vécu ces scénarios en Côte d´Ivoire et en Libye. Nous connaissons les conséquences de ces actes. La Syrie qui hors d´Afrique subit actuellement les mêmes traitements.
En bref il suffit de créer une bande armée pour accéder au pouvoir en Afrique, et la France est prête pour aider.

Dans le cas du Mali, nous n´avons plus droit aux erreurs, comment pouvez vous penser qu´on aille aux élections quand une partie du pays est en flamme ?
L´on ne peut s´hasarder organiser des élections, au moment où des bandes armées terrorisent la population. Qui sont-ils ces rebelles Touarègues séparatistes du Nord qui réclament leurs souverainetés ?
L´on réclame ses droits en tuant les civiles et les militaires ?
Ces touarègues pouvaient légalement former un parti politique et aller aux élections, s´il gagnait, ils pourront librement avec des reformes changer ce qu´ils souhaitaient. Les militaires qui ont la mission de défendre la souveraineté et l´intégrité de leur territoire sont impuissants devant la situation, car mal informés, mal équipés et mal instruits, ils sont tombés dans l´embuscade des terroristes soutenus par la France.

Maintenant nous savons de quoi sont capables nos politiciens ignorant ambitieux. Le manque de leur connaissance de la géopolitique et leur incrédibilité vis à vis du peuple les exposent !

Les militaires ne savent plus qui combattre, qui protéger et d´ailleurs, ils sont aussi la cible des terroristes, bien équipés, bien organisés par la France de Sarkozy, qui attaquent le Mali. Nous avons vécu les mêmes scènes en Côte d´Ivoire et en Libye.

La France qui se dit partenaire malien, l´ONU, la CEDEAO n´ont pas intervenu pour négocier avec la rébellion et/ou la mater pour violation de l´intégrité territoriale malienne.

Le Mali, est attaqué à un moi des présidentielles, tandis que le Politique est acharné à la campagne présidentielle au moment ù les militaires sont massacrés au Nord. Qui sont les militaires maliens ? N´est-ce pas nos parents, nos frères amis et proches ? Ils sont aussi humains comme nous et encore plus des citoyens. C´est leur métier qui diffère des nôtres.

Un coup d´État par les militaires? Non moi je ne vois aucun. Je vois les citoyens maliens, le peuple malien, par la voie des militaires voulant prendre son destin en main. Dans la situation malienne, il n y a pas un chemin confortable pour aboutir à la PAIX et l´indépendance.

Depuis le début de la rébellion, personne, ni l´UE, ni l´ONU et ni la CEDEAO ont proposé une solution pour stopper les terroristes.

Quand les citoyens patriotes maliens ont décidé de limiter les dégâts en se prenant en charge, les commanditaires et fauteurs des troubles interviennent pour juger et sanctionner le peuple malien.

Comment ce fait il que l´organisation de la CEDEAO qui n´est pas démocratiquement légitimée pour condamner ce coup de force, qui était nécessaire dans cette circonstance intervient aveuglement. Où était cette organisation quand la Côte d´Ivoire était en difficulté ? Elle a d´ailleurs même contribué aux massacres des populations.

Ce qui est bizarre, c´est qu’aucune des organisations internationale n´était parti sur le terrain pour analyser et se rendre compte de la situation. Ils avaient leur propre agenda.

Dans une organisation, où un chef rebelle prend le pouvoir par les armes et par suite devient le chef de cette organisation, alors que son pays n´est pas encore sorti guéri de ses blessures des conflits armés, C´est que dans le vent quelque chose de grandes envergures se prépare en Afrique !!!

Comment pouvez-vous comprendre que quelqu´un comme ADO, incapable de gérer l´unité ivoirienne, pouvait aider le grand Mali dans ces circonstances. Cela laisse à soupçonner des complots contre l´Afrique de l´Ouest. La conspiration des occidentaux vient d´être confirmée.

Vous savez tous où mèneront les sanctions contre le Mali ! Nous devons faire attention, il n y a pas une lutte sans sacrifices individuelles. Ils utilisent la population déjà affaibli par la pauvreté pour créer une situation chaotique afin de pouvoir intervenir militairement pour massacrer et instaurer la terreur entre les populations. C´est quoi encore la suite ? Ils apparaîtront comme sauveur du peuple pour asservir encore plus. L´esclavage moderne sera plus atroce que ce que nous vivons actuellement.
Ce qui est sûr, la France veut imposer un chef d´État aux maliens. Le président du parlement est leur marionnette. Qui est ce président du parlement malien ? C´est ce qu´il faut chercher à savoir pour comprendre le problème malien et ouest africain.

Nous devons soutenir le peuple malien et les jeunes militaires qui ont compris que le destin de leur pays se trouve dans leurs mains.

Il est grand temps pour nous défendre, il est du devoir des Africains de se protéger eux même.

L´Afrique doit aussi se mobiliser
Protestations de tous genres:
- Universités publiques, comptoirs d´information.
- Dans les marchés, les écoles, à l´église, terrains de sports, dans la famille, entre amis etc. …

Ils doivent nous écouter!
Ils n´ont pas le choix.
Nous sommes là

Soyez tous concernés

4.Posté par Le Coursier le 06/04/2012 19:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les Maliens doivent dès maintenant montrer leur maturité !

Considérons que les gens se préparent vous les élections présidentielles prochaines au Mali et en même temps au Nord du pays se déroule une guerre meurtrière silencieuse. Les civiles et aussi les militaires sont les victimes de cette attaque terroriste. Les populations sont contrains de se déplacer pour une destination non sûre et insécurisée. Les militaires sont surpris en sommeil et ont été victimes de toutes sortes de mutilations sataniques, comme nous l´avons vécu en Libye. Les corps des militaires retrouvés, vidés de sang, parties sexuelles et certains organes disparus, il est très fort de constater, que sur les victimes, des opérations chirurgicales professionnelles étaient en pratique. Ces soi-disant rebelles touarègues sont ils des médecins à la quête du sang et des organes, des satanistes pour leurs cérémonies rituelles ou des extra-terrestres ?
Les militaires avant tout, ils sont comme nous et c´est leur métier qui est différent comme tout autre métier. Eux, il ont une mission d´arme et de protection et chacun a son domaine pour l´intérêt du peuple et chaque domaine a besoin de matériel de travail adéquat pour bien mener sa mission…
Nous devons comprendre des enjeux ici. Souvenez-vous toujours de la Libye et de la Côte d´Ivoire. Qu´est ce qui se passe au fait ?
C´est la recolonisation de l´Afrique qui est en marche…

Considérons que les politiciens, surtout le bloc de l´opposition, ont été très ignorants, ils se sont endormis dans leur ambition propre ne sentant pas le danger qui menaçait le Mali à partir du Nord. Donc tous, come d´habitude sont sous l´effet de la lobotomie médiatique occidentale, qui ne cesse leur propagande de manipulation. Comment se fait il que, seule c´est la France qui comprend la situation au Nord de Mali ?
Sachez bien que dans tous les États du monde prospère, c´est le militaire, digne de la formation reçue, qui est capable de reconnaître gérer la géostratégie d´une nation. Même la plus part des marionnettes et préfets africains des occidentaux ne comprennent rien dans ce domaine plus qu´ils sont esclaves.

Considérons enfin que Sarkozy a fourni des armes aux bandes armées dans le désert pendant l´agression de la Libye par l´OTAN. Les armes ont été parachutés, souvenez-vous encore de ces faits ? Oui bien sûr puisque la Chine et la Russie étaient hostiles de cette manière de faire les choses.
Ceux qui ont eu l´occasion de lire nos informations concernant cette situation pouvaient en tirer conclusion.

Tous ceux qui sont toujours ignorants, et convaincus, croyant que les putschistes soient financés et/ou supportés par la France ou qui que soit, doivent recourir encore une fois à la notion de géopolitique. Les métiers des armes ou tout simplement le militaire constitue une élite de la sauvegarde et de la protection des biens patrimoniales d´un peuple.

Nous vous avons confirmé, indépendamment de la situation au Mali que le panafricanisme n´est pas une organisation banale, mais une organisation diversifiée des valeurs africaines. Cela veut dire que les panafricains sont dans tous les bords et toutes actions favorable à cette idéologie doit être fortement supportée.

Contrairement aux autres coups d´États fomentées par la France, cette fois-ci au Mali, ce n´est pas un coup d´État, c´est un Rappel à l´ordre par les militaires citoyens conscients de leur droit et devoir.
Ce groupe de jeunes militaires panafricains, n´ont aucune ambition politique, il revendique chaque fois les mêmes droits que le peuple civile. La preuve, ils ont remis le pouvoir au peuple, en invitant tous les acteurs vifs de la nation à réfléchir sur les actions de sortie de la crise qu´ils ont proposé et cela dépend de la volonté de tous les acteurs politiques et civils du peuple malien d´une part et la communauté ouest africaine d´autre part.
Ici présentement il s´agit d´une action rigide et concrète du panafricanisme et le devoir de tout un chacun de nous de choisir entre le bien et le mal. Le Mali ne peut jamais faire des élections présidentielles 2012 quand le pays est attaqué…

Le cpt. A. Hawa Sanogo est ses collaborateurs, jeunes élites militaires ont très vite compris la situation. Ils ont compris qu´il fallait sauvegarder la légitimité malienne d´abord, la sécurité des hommes armées qui constitue un atout pour assurer la sécurité, la dignité et la souveraineté.

Il n y a pas une prise de pouvoir par une force armée malienne, il s´agissait d´une révolution du peuple Malien qui dit non à la manipulation occidentale et française.

Si c´est ADO, le sataniste tyran et meurtrier de ivoiriens, ghanéens, togolais, béninois et libériens innocents, qui doit conduire la CEDEAO pour imposer sa manière violente de sortie de la crise malienne, qui n´est autre que la continuité de la déstabilisation des peuples africains subsahariens.
Peuple malien, fief des plus grandes principautés africaine, le centre spirituel des Kemite ne doit pas tomber dans le pièges néocolonialiste.

Ne commettons plus la même erreur comme dans le passé (Thomas Sankara et autres nous en disent plus), ne laissons plus le hasard à ceux qui provoquent la violence, de l´injustice chez nous, pour justifier leurs interventions barbares afin de nous dominer, en nous imposant leur règle. Soyons surtout auto défensifs et très attentifs aux panafricains, qui maitrisent du moins les règles de jeu.
La junte militaire au Mali n´est ni une rébellion ni un groupement préalable. Ce mouvement s´est établi automatiquement à cause de la maitrise du pouvoir d´Information globale. Ce coup d´État n´a jamais été programmé et/ou préparé, ce sont des conditions civiques e morales qui ont mené à cette action patriotique.

Les Maliens de tous les bords ont la tendance de soutenir le mouvement. Le front panafricain de la Diaspora n a pas activé ce mouvement mais soutient les idéologies des acteurs.
La CDEAO est belle et bien établie dans les idéologies Panafricaines mais la France poursuit son intérêt et rôle de déstabilisateur pour garder ses privilèges économiques dans le royaume ouest africains.

Si le Mali, échoue dans cette épreuve sans leur soutient aux militaires, c´est que l´Afrique n´existera plus en fin 2012. Les Africains où qu´ils soient seront réduits à une autre forme d´esclavage plus atroce que ce que nous avons vécu.

La renaissance africaine est en marche, le Panafricanisme renait et la nouvelle génération du mouvement Panafricains de tout bord est consciente et déterminer à arriver jusqu´au bout.

Nous soutenons les actions préventives des militaires maliens jusqu´au bout et le peuple malien a tendance de nous accompagner dans notre lutte.

La CEDEA, l´UE et l´ONU, s´ils veulent vraiment aider le Mali, ils n´ont qu´a prévenir la sécurité au Nord du Mali, si non, ils n´ont qu´à laisser le Mali résoudre ses propres problèmes.

Après Dadis Camara, nous ne voulons plus des pertes inutiles. Nous soutenons les militaires et le cpt. Sanogo. Ce n´est pas un rebelle pro occidental ADO, qui contribuera à résoudre le problème malien. Le peuple malien est libre de voir les choses à sa façon.

Tant que les organisations internationales (ONU, UE, CEDEAO voire même la France) n´ont pas soutenus militairement le Mali à combattre les terroristes du Nord et sauvegarder l´intégrité territoriale du Mali, ils ne devraient pas aussi avoir la légitimité de s´ingérer dans les affaires internes du Mali.

Tant pis pour ceux qui font semblant de ne rien comprendre. Les élections au Mali dans un moi serait un Armageddon pour l´unité ouest Africain et cela constituerai un grande échec pour le panafricanisme.

Mes chers compatriote soyons toujours vigilants et à l´écoute !
Ne vous laissez pas berner évitez toujours les occidentaux et nationaux connectez-vous aux informations panafricaines, surtout de la Diaspora.

Soyez tous concernés…

Salutations militantes !

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2772 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3000 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3817 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6357 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5161 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire