Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









MA DEUXIEME LETTRE À AFFI : ‘’AFFI, FAIS ATTENTION ! ’’


MA DEUXIEME LETTRE À AFFI : ‘’AFFI, FAIS ATTENTION ! ’’
Mon ami Affi tu te contredis trop. Laisse affaire d'ethnie là mon frère. Moi, je ne suis pas bété, je suis dioula, je ne suis pas du FPI, mais je supporte Gbagbo, comme plein d'Africains ont supporté Nelson Mandela.
Le vrai problème a commencé quand tu t'es opposé à la candidature de Gbagbo. Alors si aujourd’hui toi-même tu dis ‘’ que tu ne peux pas disputer la présidence du FPI face à Gbagbo’’, fais un discours officiel d’allégeance et efface toi, un point un trait, c’est tout. Les problèmes internes du FPI, lui là a dit ça, lui là a pris ça, ça ne nous regarde pas du tout. Lavez votre linge sale en famille et toi, respecte LES TEXTES de ton parti, tout simplement. Tu étais président du FPI, tu allais dans les régions, tout le monde t'a bien accueilli. En ce moment, tu ne parlais pas d'ethnie. Regarde, malgré que toi tu les dénigres publiquement, eux, tout ce qu’ils t’ont toujours dit, c'est respecte les TEXTES de ton parti. C’est là, la clé du problème. Ce n’est pas qui a rencontré Alassane Ouattara, ou à qui Alassane a donné des millions. Toi-même Affi qui est là, tu es millionnaire, tu en sais quelque chose si je parle du Texas, je m’arrête là. Votre linge sale, nous on s'en fout éperdument. Maintenant tu prends rendez-vous partout en Afrique pour régler un simple problème interne, et voilà que certains présidents te renvoient à la case départ de négociation. Mais c’est là justement que tu devais commencer ! Mais je te comprends. Comme tu as fait un deal avec Alassane Ouattara qui a massacré, tue, assassiné les partisans du FPI à plusieurs reprises donc tu ne fais qu’accomplir ta triste mission. Entre toi et moi combien de partisans tu penses que tu as sans le FPI ? Voilà Koulibaly qui est là-bas. Il a quitté avant toi. Quand on lui demande combien de partisans il a, il ne veut pas le dire. Bon, je vais te dire cadeau, au total 3200 partisans, bien arrondi. Même si tu vas t’ajouter avec lui, 4000 même, vous n’allez pas atteindre. Regarde lui-même, il a compris maintenant. Il essaie de faire alliance avec le FPI et les autres partis pendant que toi tu continues à foutre la merde, le bordel. Tu dis, tu veux rencontrer le président Gbagbo alors qu’il y a deux jours, tu as empêché avec tes collaborateurs du RDR la passation de charge au siège du journal La Voie, alors que tout a été fait légalement lors de la convention où il a été décidé que tu n’es plus président du FPI, tu n’es plus président, mais où es ton problème ? Respecte les règles au moins, c’est ça un parti.
Parlant de ce que Gbagbo peut faire ou pas, toi tu n’as rien à dire la dessus. Attends je te parle un peu de Gbagbo parce que je ne pense pas qu’on parle de la même personne. En 2002, quand la bande de l’assassin Soro avec son mentor Alassane Ouattara avait une fois de plus attaqué la Cote d’Ivoire en tuant, et égorgeant de pauvres innocents, lui Gbagbo, le président démocratiquement élu, est revenu en Côte d’Ivoire en provenance d’Italie au risque de prendre un missile en l’air comme les mêmes Français l’ont fait avec l’ancien président Rwandais. En ce moment, où toi tu étais ? Tu étais caché sur la route d’Aboisso avec ta famille pendant que Lida Kouassi ministre de la défense s’est organisé pour repousser les rebelles jusqu’à Bouaké. Des années plus tard, en 2011, pendant que le président Gbagbo a décidé de rester dans sa résidence au risque de mourir avec sa famille, et bombardé sans arrêt pendant des jours et des jours, où tu étais encore ? Tu étais allé te cacher et à la fin tu voulais nous tromper avec un discours à la pergola. Toi, tu connais Gbagbo où pour dire tu sais ce qu’il peut faire ou ne pas faire ? Avant même que Gbagbo te connaisse il avait déjà commencé à combattre le système maléfique d’exploitation des Français. Attends, je te raconte une petite histoire que nos petits-enfants même raconteront pendant que tu seras aux oubliettes avec Alassane Dramane. Sais-tu que qu’au temps ou Houphouët était président, disons même très, très puissant, lui Gbagbo, simple professeur de collège, a osé faire la morale par simple connaissance historique à la fille de l’ambassadeur d’Israël en plein cours, jusqu’à être convoqué par le ministre de l’éducation qui l’a renvoyé. À cause de Gbagbo, les élèves sont rentrés en grèves jusqu’à ce qu’il revienne occuper son poste. Toi où tu étais en ce moment ? Affi, Laurent Gbagbo qui est là, je t’ai déjà dit dans ma première lettre, ne te mêle pas dans son affaire avec les Français. Ce n’est pas aujourd’hui que palabre a commencé. ‘’Quand deux couteaux se battent, poulet se met pas un milieu’’. Nous on le suit, on sait pourquoi, nous on est Gbagbo ou rien, on sait pourquoi, nous les panafricanistes on l’aiment, on sait pourquoi, pardon laisse nous comme ça. Il t’a pris pour t’ajouter dans la bataille, si ça t’arrange plus quitte dedans. Ce type-ci c’est un génie. Je t’avais dit même la-bas à La Haye, ils ne savent pas comment le gérer. Les politiciens prennent rendez-vous en pagaille avec lui au point où son agenda de visite de l’année est bouclé. Tu te rappelles je t’avais dit si tu essaies même d’aller dans une région pour faire un discours tu risques d’être passé à tabac ? Tu t’es entêté, tu es allé aux funérailles de sa Maman, organisé à Yopougon tu as failli être passe à tabac, on t’a même blessé à cause de ta traitrise. Tu es allé à Gagnoa on t’a hué, c’est même ta garde rapprochée qui t’a fait sortir la tête, entre les jambes. À cause de lui-même Alassane ne dort pas en paix. Là-bas à la Haye ils disaient qu’ils allaient le juger en Juillet, un coup il y a plus de dates, tu as vu !!! Quelqu’un comme ça, nous on le supporte, on sait pourquoi donc pardon quitte le FPI va créer ton parti RDR- PI, je ne sais pas comment tu vas appeler ça, mais pardon faut partir. Et puis d’ailleurs parlant de la candidature de Gbagbo, mais c’était simple si tu voulais savoir si c’était vrai, il fallait envoyer tes amis Marcel Gossio, ou Amani NGuessan aller tout simplement parler à Gbagbo face à face pour voir si c’était vrai ou faux, pourquoi tant d’énergies gaspillées pour en ajouter aux souffrances de ceux qui ont supporté le FPI et qui avaient vu en toi quelqu’un de bien. Je sais que tu as peur parce que ta femme actuelle a un gros dossier à la justice. Mais rappelle toi aussi ce que Gbagbo avais dit dans le temps et ça devant les planteurs de café cacao que je prends à témoin. Il vous a demandé puisque la Caisse de stabilisation n’existe plus est ce que vous voulez que je vous remette la filière du café-cacao ? Tout le monde disait oui président, oui président, on va gérer parce qu’il y a trop de vols. Il vous a dit, ‘’alors organisez-vous en coopérative et vous aller gérer, MAIS CELUI QUI VOLE L’ARGENT DES PLANTEURS JE SERAIS SANS REMORDS, IL IRA EN PRISON . Tu as oublié ça ?  Vous pensiez que c’était amusement de Woody. À peine il a signé le décret autorisant les filières d’être créées un coup toi Affi on voit ta future femme présidente d’une des filières. Gbagbo te regardait il n’a rien dit. À peine on arrête ta femme et tous les autres pour détournements, Amoussou et consorts, tu vas demander pardon, Gbagbo te dit monter, descendre je ne peux rien faire, voilà tu es fâché. Alassane Ouattara connaissant tes dossiers te fait chanter aller, retour pour bloquer tes comptes, et enfermer ta femme, tu paniques, tu vas te retourner contre le parti de Gbagbo. Erreur, malheur le parti de Gbagbo a dépassé les frontières. Lui-même Gbagbo a dit ‘’si je tombe au front enjambez mon corps et continuer la lutte’’ donc tu vois Affi, tout ce que tu fais c’est peine perdu, et crois-moi Gbagbo va sortir devant toi, tu vas le voir comme on dit : ‘’yeux dans yeux’’ à Abidjan, c’est une question de temps. Et puis une fois de plus je m’en fout de ton tribalisme, je supporte Gbagbo à cause de sa vision politique et non à cause de son ethnie. Avec lui au moins dans l’administration toutes les ethnies occupaient les postes clés dans l’administration, sous Alassane avec le rattrapage ethnique toi-même tu connais. Avec lui au moins il n’y a pas eu 110 milliards pour renouveler une seule université mais pourtant nos enfants prenaient les cours. Avec lui au moins je n’ai pas vu des milliers et des milliers de familles jeter à la rue sans rien en retour pendant qu’un pont de milliards a été construit, avec lui au moins, JE N’AI PAS VU DES CENTAINES D’ENFANTS SACRIFIES SANS QU’UN SEUL VRAI COUPABLE, OU DONNEURS D’ORDRES SOIT ARRETE.

Mamadou Konaté
Panafricaniste
Mardi 31 Mars 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 31/03/2015 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet homme d'Affi N'guessan est la véritable photocopie d'Alassane Dramane Ouattara. Il est subjugué par Ouattara le fauve. Ce faisant, il perd son latin, il est d’une incohérence à le considérer comme un analphabète. Cette peur bleue qu’Affi porte sur son épaule lui sera fatale pour sa carrière.

Et puis le vrai malheur d’Affi, c’est que tous ceux qui se sont rapprochés de lui, savent qu’il est discourtois. Lorsqu’il dit qui n’est pas bété, ce n’est pas de la plaisanterie, il est très ethnique, donc il croit que tout le monde est comme lui.

Il a été choisi pour jouer le rôle qu’il est en train de jouer. Mais les Sangaré, Akoun , Miaka, Marie-Odette, Douaty, Oulaye, Djédjé ainsi de suite…

Et d'ailleurs, tous les autres militants ont démasqué sa traitrise, comme sbire de Ouattara.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3338 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51803 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires