Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

M. Ouattara: Pas "d’amnistie" sans le "pardon aux victimes" de la crise post-électorale


M. Ouattara: Pas "d’amnistie" sans le "pardon aux victimes" de la crise post-électorale
Il a également trouvé inadmissible que des personnes « qui ont tué, brûlé des gens, violé des femmes, se conduisent aujourd’hui comme s’ils étaient des anges et comme s’ils n’ont rien fait. » En dépit de tout, le Chef de l’État a appelé les victimes au pardon, car « les vrais croyants pardonnent toujours. Nous savons qu’au-delà de ce que nous faisons ici, il y a le jugement suprême après notre mort. »

A Abobo, ce samedi 11 avril, dans le cadre d’une triple cérémonie relative à l’ouverture de la voie Mohamed VI (Abobo-Anyama), le lancement des travaux pour le prolongement de cette voie et la mise en service du château d’eau d’Anyama, le Chef de l’Etat a également rencontré les victimes et parents des victimes de la crise post-électorale à la mairie d’Abobo.

A cette occasion, il s’est prononcé sur la justice et les conditions de l’amnistie des bourreaux des victimes. « (…) Je donne un conseil à tous ces bourreaux. S’ils veulent bénéficier de la clémence de la nation par l’intermédiaire du Président de la République, il faut qu’ils demandent pardon aux victimes et aux Ivoiriens. La Côte d’Ivoire doit montrer l’exemple et nous devons faire en sorte que ces questions soient du passé et ne se reproduisent plus », a lancé Alassane Ouattara.

Bien avant cela, le Président Ouattara a indiqué que l’appareil judiciaire ivoirien étant rétabli, tous les bourreaux seront jugés en Côte d’Ivoire et « personne n’ira à la Cour pénale internationale (Cpi). Nous les jugerons tous ici. Nous voulons montrer que nous sommes un pays de droit et de justice. »

Il a également trouvé inadmissible que des personnes « qui ont tué, brûlé des gens, violé des femmes, se conduisent aujourd’hui comme s’ils étaient des anges et comme s’ils n’ont rien fait. » En dépit de tout, le Chef de l’État a appelé les victimes au pardon, car « les vrais croyants pardonnent toujours. Nous savons qu’au-delà de ce que nous faisons ici, il y a le jugement suprême après notre mort. »

Aussi a-t-il expliqué qu’il a mis en place la Commission nationale de réconciliation et d’indemnisation des victimes (Conariv) parce qu’il s’est rendu compte qu’après le travail de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), toutes les victimes n’avaient pas pu être recensées alors que « nous ne voulons laisser aucune victime et aucun proche de victime sur la route. Ce, afin de permettre une indemnisation qui soit juste et équitable », a promis le Chef de l’Etat.

S’adressant aux victimes, il a salué leur courage, leur détermination et leur sacrifice. Pour lui, c’est grâce à tout cela « que la Côte d’Ivoire a retrouvé la liberté et la paix. » Au nom de la nation, il les a exhortés au pardon et a promis que cette page triste du pays sera définitivement tournée avec l’élection présidentielle d’octobre 2015 à laquelle il souhaite une participation massive au scrutin pour montrer que la plus grande majorité des Ivoiriens a opté pour la réconciliation et pour le ’’vivre ensemble’’.

« Vous pouvez aussi me faire confiance car depuis le 11 avril 2011, cela fait 4 ans aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est en paix, au travail et avance. Vous pouvez en être fier de ce que vous avez fait malgré les séquelles », a-t-il ajouté.

Ouattara Ouakaltio
Correspondant communal
In Fraternité Matin
Lundi 13 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Wawayou le 13/04/2015 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qui cherche son amnistie?

N'importe quoi

Du reste lui aussi doit un pardon pour avoir pris les armes pour arriver au pouvoir dans le sang!

2.Posté par Pierre Akossia le 13/04/2015 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet homme, c'est quelqu'un sans personnalité. Il vole les documents, et cela ne le gêne pas. Il ne s'en rend pas compte qu'il fait du mal à un peuple et que si ce peuple se soulève, on va le foudroyer à la seconde avec ses razzias du nord.

La haine que j'ai pour eux, c'est immense.

Qu'il aille au diable avec " demander son pardon et son amnistie. Alassane qui est venu foutre de la pagaille dans notre vie, c'est lui, à demander pardon au peuple ivoirien, s'il était un être conscient.

Je le hais ! Il croit qu'on va se laisser faire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1100 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2211 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2015 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site