Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Lutte contre le grand banditisme: un gang opérant à moto et auteur de plusieurs vols à mains armées arrêté


La Direction de la Police criminelle (DPC) vient de mettre sous l’éteignoir les membres d’un gang spécialisé dans le vol à main armée et opérant sur des motos. Selon le commissaire Niagne, Directeur de la DPC, tout est parti d’une information indiquant que le samedi 22 novembre 2014, à 18 h, un commerçant a été victime de vol à main armée dans les environs de la mairie d’Adjamé. Le préjudice est estimé à 4 millions de FCFA. A cet effet, la DPC saisie, a interpellé les nommés Ouattara Yaya (25 ans) alias Bouaké à Yopougon, Koné Mamadou (25 ans) alias Boté à Abobo et Diallo Aboubacar (19 ans) à Abobo. Interrogés, ils ont dit appartenir à un gang dont le chef présentement en cavale, se nomme Djindo Adama alias Kadotchè. Et que les autres membres actifs sont Yabré Hamed alias Codis (en fuite), IB (en fuite) et Traoré Yaya présentement en détention à la Maca pour des faits de vol à main armée de pistolet. C’est également ce gang qui, en 2012 a ouvert le feu sur un fonctionnaire de police de la DPC. Tous leurs membres cités plus haut avaient été interpellés par la DPC et conduits au parquet le 31 juin 2012 (cf. PN N° 658/DPC/SDEC et ST N°5831/DPC/SDEC de la même date). Malheureusement, certains parmi eux ont pu s’évader des locaux du tribunal. Ce sont donc des récidivistes notoires. En 2014, le gang a été donc reconstitué. Ainsi à Adjamé sous le pont de la casse, ils ont arraché 2.500.000 FCFA à un commerçant. Sur la corniche, ils ont agressé un autre commerçant en le délestant de la somme de 4.500.000 FCFA. Aux II Plateaux, ils ont arraché à un commerçant libanais, la somme de 3.000.000 FCFA. Le dernier cas est celui qui vaut leur interpellation ce jour. L’opération de police a permis de saisir deux (2) pistolets automatiques de calibre 7.65 mm ainsi que 8 minutions de même calibre. Ainsi prend fin la cavale de trois redoutables bandits du gang de Kadotchè qui opéraient à bord de motos, un moyen qui leur permettait de fuir rapidement les lieux du crime, en se fondant dans la nature aidés par les embouteillages. Leur arrestation est surtout l’occasion pour le commissaire Niagne d’assurer qu’un dispositif invisible a été mis en place afin de traquer les bandits de tout acabit.

Olivier Guédé
In L'Intelligent d'Abidjan
Mardi 30 Décembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION