Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Libération de l’ancien chef d’Etat / Daniel Kablan met les pieds dans le plat : ‘‘Le destin de Laurent Gbagbo est entre les mains de la CPI,… le cercle de ses fidèles se rétrécit chaque jour’’

Le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan, a accordé une interview au journal panafricain Jeune Afrique. Le Premier ministre a répondu à diverses questions se rapportant à la relance du dialogue avec l’opposition, à la réconciliation nationale, à la justice et à la sécurité.


Libération de l’ancien chef d’Etat / Daniel Kablan met les pieds dans le plat :	 ‘‘Le destin de Laurent Gbagbo est entre les mains de la CPI,… le cercle de ses fidèles se rétrécit chaque jour’’
Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, aussi ministre de l’Economie et des Finances, complice du Président Ouattara reste ouvert au dialogue avec l’opposition et à la réconciliation de tous les Ivoiriens. De sa position d’économiste, il reconnaît qu’il ne peut avoir d’investissement dans un environnement incertain. C’est bien le motif de son appel à l’opposition à s’impliquer dans la vie de la nation. «Aujourd’hui, la majorité des Ivoiriens a des besoins énormes en matière de santé, d’école, de lutte contre la vie chère. Nos frères du FPI doivent apporter leur contribution pour que le pays reparte. Au bout du compte, on se réconciliera, il ne faut pas avoir peur de la paix», a déclaré le chef du gouvernement, avant d’ajouter: «Les attentes des Ivoiriens sont grandes et nous devons y répondre rapidement, il n’y aura pas de développement sans paix à l’intérieur de nos frontières». Le Premier ministre a en outre invité les militants et partisans de l’ancien chef de l’Etat à éviter la ruse en se faisant l’idée que Laurent Gbagbo sera libéré. Pour Daniel Kablan Duncan, ‘’il faut que les dirigeants soient réalistes et renoncent à demander par exemple, la libération de Laurent Gbagbo. Son destin est entre les mains la Cour pénale internationale et le cercle de ses fidèles se rétrécit chaque jour’’. Considérant que ceux qui pensent ainsi sont dans une mauvaise posture, le chef du gouvernement invite alors le FPI à se mettre dans le train de la réconciliation. Interrogé sur la problématique de la sécurité, Daniel Kablan Duncan a assuré la communauté internationale en indiquant que le gouvernement y travaille pour pallier toute éventualité. «Nous allons donc continuer de coopérer avec les autorités ghanéennes pour que leur territoire ne serve pas de base arrière à ces opérations», a-t-il énoncé. S’agissant de la lenteur de la justice, il a annoncé l’appui logistique de la France pour accélérer les procédures judiciaires. Il en est de même pour l’armée où des réformes sont en cours pour unifier les différents commandements. La priorité au niveau de l’armée est le sort des 73000 anciens combattants, ajoute le Premier ministre. Si certains ont été admis à la Police, la gendarmerie… d’autres restent à être intégrés dans la vie civile. La loi sur le foncier fait partie des questions évoquées par le Premier ministre. Selon le chef du gouvernement, le Président Alassane Ouattara s’attèle à relancer le processus sans remettre en question les acquis. De même que le code de la nationalité. En tout, Daniel Kablan Duncan se dit serein pour la réalisation de tous ces chantiers. Son point fort, est qu’il connaît le chef de l’Etat pour l’avoir déjà côtoyé. «Nous avons des convergences de vues. Cela va beaucoup plus vite quand vous comprenez ce que veut votre patron», estime t-il.

HK&FO in L'Intelligent d'Abidjan
Mardi 18 Décembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Bigben le 18/12/2012 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Or donc la CPI ne juge pas les actes mais plutôt le nombre de soutiens des accusés ? C'est Duncan qui le dit

2.Posté par DJIBO HORLIE LIATHO le 18/12/2012 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SEM LE PREMIER MINISTRE NE POUVAIT QUE DIRE CE QU'IL RACONTE AUJOURD'HUI. QUE POUVAIT-IL DIRE D'AUTRE D'AUTANT PLUS QU'IL FAIT PARTI DU REGIME CRIMINEL D'ALASSANE OUATTARA. IL PROTEGE SON PAIN ET SON VENTRE. LA COTE D'IVOIRE PEUT ETRE PILLEE, ET VENDUE CELA NE LE CONCERNE PAS. D'AUTANT PLUS QU'IL A SON SALAIRE. MERCI MONSIEUR KABLAN DUNCAN. COMME TON NOM L'INDIQUE, NOUS TE COMPRENONS VOUS ETES TOUS VENUS EN TANT QUE FOSSOILLEURS DES RICHESSES DE LA COTE D'IVOIRE. MAIS UN JOUR VOUS RENDREZ COMPTES AUX IVOIRIEENS DE VOTRE GESTION DES BIENS ET RESSOURCES NATURELLES DE LA COTE D'IVOIRE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3988 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5274 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire