Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Les hommes d’Amadé Ouérémi retournent au campement


Le campement d’Amadé Ouérémi s’est rempli à nouveau de son monde. Les six femmes de l’ex-homme fort de la forêt classée du Mont Péko, à savoir Awa, la première épouse et ses autres co-épouses, Adjara, Alima, Sali, Fatoumata et Zalifa sont retournées au campement avec leurs 26 enfants, sans oublier les proches parents : cousins, neveux, oncles, tantes.
Le mouvement du retour, selon notre source qui fait partie du dernier carré de l’ex-chef de la milice locale et qui a requis l’anonymat, a commencé deux semaines après la capture d’Amadé Ouérémi, c`est-à-dire le 3 juin dernier. Joint hier par téléphone, elle nous a précisé que le mouvement vers le campement s’est accentué entre les 19 et 21 juin dernier. « Nous sommes tous revenus au campement. On s’était réfugié en brousse, car nous avons été surpris par l’opération (de déguerpissement, ndlr). Mais nos parents ont commencé à sortir de la brousse pour venir au campement. Tout se passe bien, car les forces de l’ordre et les agents de l’Addr (Autorité du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion, ndlr) nous ont mis en confiance. Les femmes et les enfants du ‘’vieux’’ (Amadé Ouérémi, ndlr) sont là au campement. Tout le monde est venu. Nous avons repris nos activités dans les plantations et tout se passe bien », a indiqué notre interlocuteur. 

«On a rien vu»
Joint hier par téléphone, l’un des lieutenants des Frci en charge de l’opération de sécurisation du mont Péko basé au village de Bagohouo, a confirmé l’information. «Tout le monde est arrivé au campement. Il y a de cela plus d’une semaine que les gens sont revenus en masse dans son campement. L’Addr les a convaincus pour qu’ils sortent de la brousse pour venir au campement. 

Les campagnes de sensibilisation initiées par l’Addr ont porté leurs fruits. Nous avons aussi soutenu ces actions de sensibilisation. Les choses se passent bien. Les gens sont revenus au campement. Tout le monde est là», a affirmé l’officier subalterne, sous le sceau de l’anonymat. En outre, il a insisté sur le fait que l’opération de sécurisation de la réserve, classée patrimoine mondiale, ne s’arrêtera pas. « L’opération de sécurisation continue ; elle ne consiste pas seulement à arrêter des gens. Notre mission était d’arrêter tout simplement Ouérémi. C’est ce que nous avons fait », a-t-il répété, se gardant de dire s’il y a eu effectivement une découverte de cache d’armes, comme le soutient une certaine opinion. «Seul l’état-major est en mesure de vous donner plus d’informations sur cette question », s’est-il contenté d’affirmer. D’après un autre lieutenant de gendarmerie, joint également par téléphone, ils n’ont reçu aucun ordre pour déguerpir les occupants du mont Péko. « Quand l’Etat va lancer l’opération de déguerpissement de la forêt du mont Péko, alors ils seront obligés de quitter les lieux. Mais pour l’heure, ils sont revenus. Tout le monde est là », nous a-t-il confié. 



Ouattara Moussa in 

Nord-Sud
Mercredi 19 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3561 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3989 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire