Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Les futurs mariés avaient tout prévu, sauf la fermeture de la mairie


Image d'archives / Crédits : Stockbyte/Thinkstock
Image d'archives / Crédits : Stockbyte/Thinkstock
InsoliteTout était fin prêt : la date fixée, les bans publiés, le banquet d'après noces préparé... Mais la fête aura tourné court pour le couple de futurs mariés. La raison ? L'hôtel de ville de Vandoeuvre, en Meurthe-et-Moselle, était tout simplement fermé.

Ils se souviendront toute leur vie du jour - programmé - de leur mariage... mais peut-être pas pour les bonnes raisons. Un couple de quinquagénaires de Meurthe-et-Moselle qui avait prévu de sceller son union le 18 janvier dernier a découvert le jour J que la mairie de Vandoeuvre était fermée, comme le rapporte le quotidien l'Est républicain.

Le doute s'installe pour les futurs mariés quand le gardien leur affirme qu'aucune cérémonie n'est prévue ce samedi-là. La fiancée part alors à son domicile chercher son attestation, raconte le quotidien. Rapidement joint par téléphone, l'adjoint au maire confirme au couple qu'aucune union n'est programmée, mais leur propose de les rencontrer le lundi suivant.

Bowling et dîner dans une auberge


Pour ne pas gâcher ce jour de fête, l'élu leur conseille néanmoins de poursuivre les festivités. La signature des papiers sera pour plus tard. "C'est ce qu'on a fait. On est allés au bowling puis dîner dans une auberge à Lémainville. Un mariage à l'envers, quoi", précise le fiancé à l'Est républicain.

Les festivités terminées, et le week-end passé, le couple se rend à l'hôtel de ville le lundi, très remonté, pour mettre les choses au clair. L'élu, qui admet une erreur de la mairie, les marie dans la foulée. Le couple a pu finalement convoler en noces, fraîchement marié.

lci.tf1.fr
Mercredi 29 Janvier 2014
La Dépêche d'Abidjan



Insolite
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/11/2014 | 15360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire