Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Les frappes en Syrie, une «punition» qui n’arrête pas le régime et ses alliés

Les frappes menées samedi par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne sont une «punition» pour le régime syrien et ses alliés, mais le pouvoir et la puissance de feu de Bachar al-Assad sont loin d’être ébranlés, estiment des experts.


La riposte se voulait spectaculaire. Une semaine jour pour jour après une attaque chimique présumée dans la ville rebelle de Douma, les trois puissances occidentales ont mobilisé navires de guerre et avions de chasse pour cibler des sites militaires et des centres de recherche du régime syrien.

«C’est une punition, une mesure disciplinaire. Les frappes viennent transmettre un message politique plus que militaire», affirme à l’AFP l’expert sur la Syrie Sacha al-Alou.

Aussi impressionnantes soient-elles, elles ne risquent toutefois pas de bouleverser l’équilibre des forces qui s’affrontent en Syrie, ravagée depuis 2011 par une guerre complexe qui a fait plus de 350.000 morts.

Paris assure que les Russes, alliés du régime, avaient été «prévenus en amont». Et selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les sites visés étaient «complètement vides: les forces présentes avaient été évacuées».

«L’objectif était essentiellement politique. Il s’agissait de rétablir la dissuasion pour montrer au régime syrien qu’on ne laisserait plus faire», reconnaît Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.

En avril 2017 déjà, le président américain Donald Trump avait ordonné le lancement de 59 missiles de croisière sur une base du régime syrien, après une attaque au gaz sarin qui avait tué plus de 80 civils.

«Eviter l’escalade»

«Les rapports de forces demeurent inchangés», estime de son côté Karim Bitar, de l’Institut des relations internationales et stratégiques basé à Paris.

«Toutes les installations russes ont été soigneusement évitées. Il y avait une volonté occidentale d’éviter l’escalade et le conflit généralisé», souligne-t-il.

Aujourd’hui encore, l’initiative occidentale ne risque pas d’entraver sur le terrain la progression d’un régime qui a reconquis plus de la moitié du pays, fort du soutien militaire de la Russie et de l’Iran.

Et si le recours présumé à l’arme chimique provoque régulièrement un tollé international, ce n’est pas cet arsenal qui a permis au pouvoir de Damas de multiplier les victoires.

«Où est le bénéfice d’une telle action des Occidentaux si cela ne mène pas à l’arrêt immédiat de toutes les violences et crimes perpétrés envers les populations syriennes?», s’insurge le médecin français Raphaël Pitti, un responsable de l’ONG française l’Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM).

Dernière victoire fracassante du régime: la reconquête totale de la Ghouta orientale, bastion rebelle aux portes de Damas, au terme d’une campagne d’une rare violence qui a tué plus de 1.700 civils selon l’OSDH. C’est dans cette région que se trouve Douma, théâtre de l’attaque chimique présumée qui aurait tué selon des secouristes des dizaines de personnes.

Adoptant une même rhétorique, Damas, Moscou et Téhéran ont démenti le drame, accusant les rebelles de «fabrications» et les Occidentaux de chercher des «prétextes» pour frapper en Syrie.
Lire la suite
Samedi 14 Avril 2018
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 4295 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/06/2018 | 1277 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/06/2018 | 1886 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2018 | 2053 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site