Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Les fesses : zone hautement érogène

Les fesses fascinent les hommes, tout comme les femmes. C'est certain ! Fascinant terrain d'aventures érotiques, elles se prêtent à bien des formes de stimulation : pincements, caresses ou pétrissages. Le point sur une zone de notre anatomie top érogène !


Les fesses : zone hautement érogène
Il y a celles qu'on reluque, qu'on pétrit, qu'on pince et parfois même qu'on claque d'une petite tape. Les fesses, objets de désir, se prêtent à bien des jeux érotiques. Parfois même à l'insu de leur propriétaire : une simple posture peut se transformer en véritable appel sexuel… D'où leur vient ce pouvoir et comment y souscrire avec délices ?

Les fesses et leur mystère

Fesses zone érogèneA l'inverse des seins, les fesses jouent sur le registre de l'ambiguïté. Un décolleté plongeant, un jeu de transparence, une simple bretelle qui dépasse, et les seins se dévoilent. Pour les fesses, il en est tout autrement. Jeter le trouble se fait différemment, moins volontairement. On peut bien sûr les mettre en valeur par un pantalon moulant, ou une jupe qui les rehausse. "Toutefois, elles restent belles et bien cachées… C'est de ce mystère qu'elles tirent leur fort pouvoir érotique" note le sexologue Damien Mascret.

A ce jeu de cache-cache, on est bien souvent deux. Entre propriétaire et "mateur", les jeux érotiques ont lieu, presque "au hasard". En effet, nos fesses peuvent être regardées et fantasmées à notre insu. Nous pouvons presque involontairement (ou pas), prendre des positions qui les mettent en valeur. Comme un cadeau inconscient que l'on fait à l'autre. L'éventualité de ce vol érotique, donne du piquant à ces deux globes arrondis et ouvre la porte à bien des fantasmes !

Entre pétrissage et caresses

Nos fesses, qu'elles soient fermes, ou voluptueuses et rebondies, sont un mélange à la fois de cellules adipeuses et de muscles. Une particularité qui comporte bien des avantages. "Leur texture en fait un terrain d'aventure qui se prête à de nombreuses formes de stimulation, tant elles offrent de sensations différentes" assure le sexologue.

Entre douces caresses, pétrissages, tendres morsures, quand ce n'est pas de petites claques… Il ajoute : "Dans mon cabinet de consultation, certains patients, les hommes comme les femmes avouent apprécier de petites claques sur les fesses, pour leur puissant effet stimulant".
Jeux de mains !

Nos fesses ne cessent d'appeler d'autres mains à s'y poser… en propriétaire. "Le fait d'être tenu (e) ou agrippé(e) par les fesses pendant l'amour est très apprécié, par les mâles aussi" a constaté Damien Mascret. Les raisons de cet attrait ? Beaucoup d'hommes pensent qu'ils possèdent leur partenaire, seulement quand les femmes les empoignent par les fesses, le phénomène s'inverse. On est alors dans le registre de la possession. Quand on agrippe, d'un geste presque animal, un peu brutal, où il est possible d'enfoncer ses griffes, c'est très stimulant érotiquement. Tout se joue dans l'imaginaire, le lieu qui impacte nos sensations de plaisir. Agripper à pleines mains est une façon d'envoyer un message, en quelque sorte.
Lire la suite
Lundi 9 Juin 2014
La Dépêche d'Abidjan



Santé
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




Facebook

Partager ce site