Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Les Confidences de Claire Bahi apres son divorce : Elle s'est trouvée un autre toit


Les Confidences de Claire Bahi apres son divorce : Elle s'est trouvée un autre toit
Après son divorce retentissant d'avec le chief bamidélé Onifadé, Claire Bahi a perdu tous les privilèges dont elle jouissait. Le véhicule 4x4 Hummer dans lequel elle paradait dans Abidjan, la villa cossue dans laquelle elle logeait... tout lui a été retiré. Mais quelques jours après sa rupture, la vie semble avoir repris son cours normal chez l'artiste.
Divorcée d'avec l'homme avec lequel elle espérait passer le restant de ses jours, Claire Bahi n'avait plus qu'à oublier tous les projets d'avenir que Chief Bamidélé Onifadé lui avait fait miroiter. Elle devait par ailleurs quitter au plus vite la grande demeure qu'elle habitait, avec ses proches.

Toutes ces préoccupations dans la tête, Claire ne pouvait pas trouver la quiétude. Mais depuis lundi dernier, la désormais ex Mme Bamidélé s'est trouvée un toit. C'est du côté d'Angré Star 8 qu'elle vit désormais. Le déménagement s'est fait le lundi dernier. C'est ici qu'elle tentera d'oublier son mariage, l'un des plus brefs du show-biz ivoirien.

Comme une otage libérée

La rupture entre la star du Coupé-décalé et le richissime homme d'affaire nigérian ne date pas de quelques jours. En effet, selon des proches de Claire Bahi, l'artiste et son homme vivaient dans la même maison, sans s'adresser le moindre mot.

Alors que certains se sont précipités pour rendre Max Gradel coupable de la situation, la reine du "Bobarafitini" blanchit le joueur, qu'elle avait tancé il y a quelques mois dans une interview accordée au confrère Déclic Magazine. Aujourd'hui, elle explique que tout est parti de la demande de son homme de lui faire des propositions inacceptables. "Ch... et pisser dans sa bouche", apprend-on.

Depuis son refus, elle se considérait comme une otage. Mais elle n'avait pas le courage de mettre un terme à cette relation. Qui est fou pour cracher sur le bonheur matériel ? Il a fallu que Chief Bamidélé, ivre dans un night-club abidjanais, il y a quelques semaines, annonce au micro qu'il est désormais un homme seul, pour que "l'otage" Claire Bahi soit libérée.
Maintenant elle essaie de tout oublier et de passer à autre chose. 



In Urban Press
Mercredi 24 Juillet 2013
La Dépêche d'Abidjan



People
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 20/01/2020 | 1273 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/11/2017 | 13148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 2886 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2016 | 4209 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/09/2016 | 5868 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/07/2016 | 2762 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/07/2016 | 1791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire