Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Le réveil des ”orphélins”


Cissé Mariam, de la JFPI. Quelque chose en elle rappelle Simone E. Gbagbo
Cissé Mariam, de la JFPI. Quelque chose en elle rappelle Simone E. Gbagbo
Ce qui vient de se passer ces dernières 48 heures en Côte d’Ivoire m’ont donné la chaire de poule. J’ai vu l’espoir, comme un soleil radieux, se lever à l’horizon pour illuminer la Côte d’Ivoire, mon pays, notre pays.

En effet, pendant 48 heures, une grande majorité de la jeunesse de Côte d’Ivoire a, sous la houlette de Koua Justin et de Roselin Bly, avec les mains nues fait preuve d’une détermination sans faille dit non à la barbarie d’un régime en perte et qui a, comme en 1990 confié l’exécution de son dessein barbare à Hamed Bakayoko. En effet, dans sa lutte sans relâche contre les ex-dirigeants de la FESCI avec qui il était déjà aux prises dans les année 90, Hamed Bakayoko se fait aidé par certains de ses frères du nord. Cette fois, tribalisme oblige, son homme de main est Youssouf Kouyaté, un homme de chez lui, un koyaka comme lui.

Hamed Bakayoko et Alassane Dramane Ouattra n’ont malheureusement pas tiré leçon des guerres sans merci qu’ils livrent à la jeunesse ivoirienne. Evidemment, les victimes de cette lutte incensée s’appellent Félix Houphouët Boigny et son parti mais également la Côte d’Ivoire. Mais ils en ont cure. Ce qui importe pour eux n’est-ce pas de prendre le pouvoir? Ainsi, comme dans les années 90, Hamed Bakayoko pense subjuguer le peuple de Côte d’Ivoire avec la terreur organisée.

Manque de pot cette fois-ci. Car avant qu’il n’enclenche la dernière ligne de sa guerre contre cette autre “grande figure” de la FESCI, une partie de la jeunesse de Côte d’Ivoire (nulle doute qu’une importante partie de l’autre encore accrochée au pouvoir la réjoindra) a décidé de leur dire merde, et moi avec! Le prétexte trouvé a été le transfèrement de Blé Goudé, l’ex ”général” de la galaxie patriotique, à La Haye.

Passés les moments d’hésitations qui ont succedé au renversement du pouvoir Gbagbo, la résistance intérieure s’est organisée lentement et surement autour du FPI de Miaka Ouréto qui a ensuite fait place aujourd’hui à celui dirigé de main de maître par Affi N’guessan. Mais une nouvelle constance s’est installée, celle du réveil de la jeunesse du parti. En l’abscence du responsable de cette structure de l’actuel principal parti de l’opposition, parce qu’en exile au Ghana, ce réveil a été organisé et personnifié par un certain Koua Justin. A vrai dire, nous autres qui sommes loin des arcanes et structures du FPI ne le connaissions pas. Pour nous donc, Koua Justin est sorti du “néant”. C’est d’ailleurs cela qui fait son charme et celui du FPi, qui du coup se montre comme un parti qui a formé et protégé jalousement sa jeunesse dans son jardin d’où jaillirons de nouvelles plantes enjoliveuses du nom de Mariam Cissé et Jocelyne Ipou (ces nouvelles amazonse des bords de la lagune ébrié).

Justin Koua. Ce garcon mérite bien son nom. Les populations des forêts en Côte d’Ivoire et plus particulièrement les agni et les baoulé savent que KOUA est une liane très solide, difficile à casser tant fraiche que sèche. Elle sert à construire les maisons, à élever la tige de l’igname afin de lui donner l’espace, ce qui permettra au champ d’igname de donner une abondante production….. entout cas le KOUA du FPI a extérioriser ses forces là pour le bénéfice de son parti et pour exorciser la peur qui a tétaniser les énergies de cette jeunesse. Son calme a dérouté l’adversaire.

Chez nous les peuples des savanes, les Cissé son toute une histoire qu’on ne nous conte plus. Calme mais déterminés, ils ont toujours pour eux cette attitude digne de descendant de “roi” qui épousent les causes justes et prennent partie pour le rayonnement de leur peuple. N’est-ce pas ce que nous offre de voir la tempérance et la fougue de Mariam Cissé aux côté de Koua Justin? En tout cas il ya quelque chose de Simone Ehivet Gbagbo dans cette femme. Attendons de voir ce qu’elle réserve à Ouattara et Bakayoko.

Jocelyne Ipou, la nouvelle Marie Koré?
Jocelyne Ipou, la nouvelle Marie Koré?
Aux côtés de Mariam, nous avons découvert Jocelyne Ipou. Cette dame a une allure de véritable combattante. Filiforme et belle comme toute, elle me fait peur, car elle a une allure de femme fatale. Elle vous invite à la coutiser et à venir dans son lit pour enfin vous porter l’estocade fatale. Avec une allure de guerrière stratège, elle avance avec des pas sûres pour défendre sa maison attaquée. Quand elle sent que l’heure de tout perdre la menace (son “chef” étant sequestré par les hommes de Hamed Bakayoko), elle déroule avec ses amis le plan ultime pour défendre la maison. De sa dernière sortie, nous retiendrons de notre “Marie Koré” qu’elle a lancé cet fameux ultimatum à Hamed Bakayoko: « Si jusqu’à lundi soir Koua Justin n’est pas libéré nous allons prendre nos responsabilités en prenant la rue.».

Pour donner de la contenance à sa menace et montrer qu’il ne s’agissait pas d’une sortie hasardeuse, Jocelyne Ipou a animé meeting sur meeting pour mobiliser ses camarades en dépit des difficultés que le régime de Ouattara, sous la coordination de Hamed Bakayoko, leur faisait (le meeting de la place CP1 était interdit et celui improvisé au terminus du bus 47 a été dispersé).
Lire la suite
Mardi 25 Mars 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 3498 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/06/2018 | 1243 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/06/2018 | 1843 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2018 | 2017 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site