Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Le régime Ouattara est bel et bien une dictature : 671 prisonniers politiques en 2 ans de règne


Le régime Ouattara est bel et bien une dictature : 671 prisonniers politiques en 2 ans de règne
N’en déplaise aux négateurs des évidences. Le régime Ouattara est une dictature féroce. Et les preuves pour le démontrer foisonnent. La confiscation des libertés fondamentales consacrées par la Constitution (liberté de manifestation pour les partis politiques), l’usage de la terreur et de la répression comme moyens de gestion du pouvoir, la caporalisation de la justice et des medias publics, les violations graves des droits humains (exécutions extrajudiciaires, meurtres, viols, tortures et autres crimes graves, etc.) et les atteintes à la liberté de la presse sont des faits indéniables. Plusieurs rapports des organisations de défense des droits humains, des Nations unies et des Etats-Unis l’attestent. Mais l’indicateur le plus visible de cette dictature rampante est sans nul doute le nombre des personnes arbitrairement détenues pour leur appartenance politique, leur opinion ou simplement pour avoir fait leur travail. Selon le Fpi, principal parti d’opposition, ce sont, au total, 671 prisonniers politiques, civils et militaires qui croupissent dans les geôles du régime Ouattara depuis le 11 avril 2011, date de l’arrestation du président Laurent Gbagbo par l’armée française. 671 prisonniers politiques, civils et militaires en deux ans de règne. Une vraie prouesse, qui pourrait être relayée par le livre des records Guinness, dans l’histoire des dictatures en Afrique. Ces prisonniers parmi lesquelles des personnalités politiques de premier plan (ancien Premier ministre et chef de parti, ministres, universitaires, directeurs centraux d’administration) sont maintenus au secret depuis plus de deux ans sans jugement, en violation de tous les principes du droit. Les politiques et des dignes serviteurs de l’Etat sont en prison pour avoir soutenu ou collaboré avec le gouvernement du président Laurent Gbagbo officiellement proclamé vainqueur de la présidentielle de 2010 par le Conseil constitutionnel, seule institution habilitée à donner les résultats définitifs du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire comme le prescrit la loi fondamentale ivoirienne. Tout comme les civils, les militaires payent aussi le prix de leur attachement à la légalité constitutionnelle et surtout de leur fidélité aux institutions de la République. Conformément à la Constitution et au serment qu’ils ont prêté devant la nation, les militaires ont pour mission de défendre au prix de leur vie l’intégrité du territoire national et les institutions de la République incarnées par le président de la République. Lequel président de la République n’était autre que Laurent Gbagbo comme l’a clairement indiqué l’arrêt du Conseil constitutionnel. Enfin, les prisonniers d’opinion proviennent aussi bien des hommes politiques que des journalistes. On peut citer, dans ce registre, les exemples de Laurent Akoun, secrétaire général du Fpi, condamné à 6 mois de prison ferme pour des propos tenus au cours d’une tournée politique et de Ousmane Sy Savané, patron du groupe de presse Cyclone, écroué pendant 13 mois pour atteinte à la sûreté de l’Etat et libéré sans procès le 2 mai dernier. Le régime Ouattara est bel et bien une dictature qui se révèle chaque jour au monde entier sous ses différentes facettes.

Jean Khalil Sella
In Notre Voie

Vendredi 17 Mai 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 2941 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2116 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 1052 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


"ENREGISTREMENT DE DJASSA FM À PARIS - AVEC LES PRÉCURSEURS DU COUPER, DÉCALER (2)" : https://t.co/BhIgWafPE9 via @YouTube

Facebook

Partager ce site