Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Le Maroc dévoile sa stratégie portuaire


Le Maroc dévoile sa stratégie portuaire
Le ministre de l'Equipement et du Transport, M. Aziz Rebbah, a présenté, le 4 décembre, la stratégie portuaire du Maroc à l'horizon 2030.
Dotée d'un budget global de 60 milliards de dirhams, l’élaboration de cette stratégie a permis de définir six pôles portuaires, à savoir le pôle de l'Oriental, tourné vers l'Europe et la Méditerranée, le pôle du Nord-Ouest, porte du Détroit, le pôle de Kenitra-Casablanca, le pôle Abda û Doukkala, centre de l'industrie lourde, le pôle du Souss Tensift et le pôle des ports du Sud.
A noter qu’au Maroc, le transport maritime assure 98 pc des échanges extérieurs , le royaume dispose d'un littoral de plus de 3.500 Km.

Nouvelle étape

La présentation du Ministre était aussi l’occasion de signer les conventions de financement et gestion relatives au futur complexe portuaire Nador West Med. Dans une suite logique de la vision royale pour les infrastructures au Maroc, Nador West Med sera érigé sur un foncier public de 850 ha. Ainsi, 5,9 milliards de dirhams est le montant de l’enveloppe budgétaire nécessaire à la première phase des travaux.
Nador West Med devra permettre au Royaume de se positionner au mieux à l'échelle régionale pour capter les nombreuses et multiples opportunités offertes par l'évolution du trafic international notamment des hydrocarbures, des conteneurs et des marchandises.
Ce projet vise à accueillir des bateaux de grande capacité pour les hydrocarbures raffinés ou brutes, ajoutant que le port sera dimensionné, dans sa configuration finale, pour avoir quatre à cinq postes pétroliers. Il devra recevoir de très grands bateaux, des charbonniers de grande capacité, ainsi que de la marchandise diverse. L'objectif est le transfert du trafic portuaire du port de Nador ville vers le futur Complexe portuaire Nador West Med situé dans la baie de Betoya.

Pour ce qui est du développement durable, ces projets respectent l'équilibre des écosystèmes, notamment au niveau de l'interface méditerranéenne qui comprend des formations forestières très riches, mais en même temps vulnérables, a précisé M. Lhafi, Haut-Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la desertification.
D’après lui, Nador West Med accorde une importance majeure à la protection de l'environnement, en ce sens qu'il prévoit le reboisement d'une surface 10 fois supérieure à celle couverte par le projet.

Retour sur une success story

Parmi les projets de grande envergure du règne du Roi Mohammed VI, figure le port Tanger-Med qui offre aux investisseurs et opérateurs économiques une plate-forme multimodale performante grâce à son emplacement stratégique sur le Détroit de Gibraltar à la croisée des plus grandes routes maritimes, ses infrastructures de pointe et ses connections routières et autoroutières.

Intégré dans un circuit logistique international, Tanger-Med est destiné à servir les zones franches actuelles et futures et stimulera la compétitivité des entreprises basées au Maroc. Les principales activités portuaires sont octroyées à des opérateurs de renommée mondiale qui, dans le cadre de contrats de concession, investissent dans les superstructures et les équipements du port et fournissent des services de qualité répondant aux normes internationales de sécurité et de sureté à des coblanca, inauguré en avr’l par SMprécisé M. Lhafi, Haut-Commissaire aux eaux et fordor West Mediers avant d'ûts compétitifs.

Doté d'un investissement global qui frôle les 12,3 milliards de dirhams (MMDH), ce projet permet, grâce aux infrastructures d'accompagnement, de faire le lien entre les axes de développement actuels de la ville de Tanger et ceux de Tétouan.

Après l'entrée en service du complexe portuaire Tanger-Med, le Maroc a pu en quelques années réaliser un bond spectaculaire en termes de connectivité maritime, en passant de la 77ème place mondiale en 2007 à la 17ème en 2012.

Et après

D'autres nouveaux projets sont venus renforcer l'infrastructure portuaire marocaine, dont le nouveau terminal de traitement et de stockage vertical des voitures à Casablanca, inauguré en avril par le Roi Mohammed VI. Ce terminal devra permettre de faire face et d'accompagner le développement grandissant du trafic des véhicules transitant par le port de Casablanca.

Ce projet s'assigne comme objectif majeur d'améliorer la qualité de service de ce trafic empruntant le port de Casablanca, tant à l'import qu'à l'export, afin de l'adapter aux standards internationaux en termes de sécurité et de sinistralité.

Une correspondance de Nassi Bouaziz
Vendredi 7 Décembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Économie
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 30/04/2013 | 791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Côte d’Ivoire/Musique : Jack Traboulsy dédicace ‘’Aho Gagnoa’’ ‘’Aho Gagnoa’’, tel est le titre du single extrait d… https://t.co/tbb5uGuBtx

Facebook

Partager ce site