Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Le 11 novembre en 5 dates ou chiffres

Ce mardi 11 novembre sera un jour férié. Mais au fait, pourquoi ? Petit rappel en 5 chiffres de ce qui s'est passé le 11 novembre et pendant les 4 années de la première guerre mondiale pour se rafraîchir la mémoire.


Chaque 11 novembre, on célèbre l'armistice signé le 11 novembre 1918. Il marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la capitulation de l'Allemagne. Afin de commémorer l'événement le jour est férié. Petit rappel des faits.

5 h 15 du matin

Cette heure est capitale. Elle marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918) par la signature de l'armistice.
C'est la victoire des Alliés (France, Russie, Royaume-Uni, États-Unis) et la capitulation de l'Allemagne.

10 h 45 du matin

Soit 15 minutes avant l'heure du cessez-le-feu, Augustin Trébuchon a été le dernier soldat français tué, estafette de la 9e compagnie du 415e régiment de la 163e division d'infanterie, il est tué d'une balle dans la tête alors qu'il porte un message à son capitaine

11h00 du matin

L'heure à laquelle les tirs ont cessé. La France entière fête la fin de la guerre. Les cloches et les sonneries de clairons sonnent partout annonçant la fin de la première guerre mondiale. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.

8 millions

C'est le nombre de morts, d'invalides et de mutilés que l'on peut imputer aux combats. C'est le bilan final de cette guerre de 4 années. Parmi ceux-ci, 1,3 million de Français sont morts et 4,2 millions ont été blessés pour la liberté de notre pays.

11 000

C'est le nombre de tués et blessés du dernier jour de la guerre, soit plus que lors d'une opération majeure comme le Jour J en 1944.
Dans chaque ville et dans chaque village français se trouve un monument aux morts commémorant ce souvenir très douloureux qui a meurtri de nombreuses familles françaises. Ces monuments portent souvent l’inscription "la commune à ses enfants morts pour la France".
Lire la suite
Mardi 11 Novembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5707 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site