Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

La sortie maladroite de Georges Ouégnin


La sortie maladroite de Georges Ouégnin
Je pense que l'Ambassadeur Georges Ouégnin vient de faire une sortie maladroite, suite aux réactions relatives à sa présence remarquée à la conférence de presse du sieur Alphonse Djédjé Mady. Conférence de presse au cours de laquelle, le Secrétaire Général du PDCI-RDA a annoncé sa candidature à la présidence du parti démocratique de Côte d'ivoire.


Georges Ouégnin a été très mal inspiré en faisant sa tirade publique. Il vient de lézarder plus de 4 décennies d'estime citoyenne que toute la nation lui portait.
Celui qui a été surtout pour notre génération, celle dans années 60, un véritable mystère, au parcours mythique à l'ombre de Félix Houphouët Boigny, a décidé de descendre dans l'arène politique ; qu'il ne s'y méprenne, il sait plus que quiconque, comme le disait feu Georges Djéni Kobina, '' Le combat politique est comme une partie de Rugby en temps de pluie. Dans la mêlée, on donne des coups, et on en reçoit.'' Les anglophones parleront de ''bloodsport'' (tous les coups sont permis).


Georges Ouégnin a commis une erreur monumentale qu'il paiera cash à coups sûrs; c'est entre autres, celle de s'être attaqué inutilement à la presse et avec mépris. S'il pense avoir été diffamé, la loi portant organisation de la presse prévoit, un droit de réponse ; même si cela n'est pas souvent nécessaire d'en user si le fait révélé à tort ou à raison, n'est pas aussi gravissime ! C'est maintenant que l'opinion va s'intéresser au ''dossier'' Georges Ouégnin''.
Je suis journaliste, je sais de quoi je parle. Je suis presque convaincu que mes confrères ne vont pas jouer au jeu de Ping-pong avec Georges Ouégnin, le métier est d'une noblesse souvent insoupçonnée.

L'Ambassadeur a crié sa colère et manifesté son mépris à l'égard du journal incriminé, qu'il ne soit pas surpris qu'on cherche à percer le mystère Georges Ouégnin couvert d'une opacité de plus 40 ans.
On cherchera à savoir qui est-il en réalité. A-t-il été simplement auréolé jusqu'à ce jour, de la notoriété historique de Félix Houphouët Boigny ? Ceci au-delà de ses propres compétences, intelligences, intrinsèques ? Une estime houphouétique dans laquelle il a été enveloppé et imbibé jusqu'à ce jour ? Ne l'avons pas tout simplement surestimé depuis lurette ?
Jusque là, on le qualifiait au travers du prisme non déformant de Félix Houphouët Boigny. Il vient de gouter à son propre totem ; il devra se résoudre à recevoir les revers implacables de sa propre turpitude.


Pour le reste, il dit avoir répondu à une simple invitation du Secrétaire Général du PDCI. A priori, on pourrait dire où est le problème ? C'est entre eux militants du PDCI. Mais soyons sérieux, Monsieur Ouégnin nous prend-il, tous, pour des idiots ou quoi ? Dans la vie, lorsqu'on pose un acte, il faut l'assumer.

Car là où le bât blesse, c'est que l'ancien protocole d'état, le sait très bien, sa présence à la conférence de presse de Mady, ne pouvait être un fait anodin, fortuit et qualifié d'une simple présence désintéressée. Il a choisi son camp, il devra assumer ce choix sans entrer dans une frilosité après coup. 
Sa sortie maladroite cache à peine une peur panique ; et il manouvre aussi maladroitement dans la menace qui n'a jamais donné les fruits escomptés à celui qui les profère, si ce n'est l'étiolement du prestige dont a joui depuis des décennies Georges Ouégnin. Comme un château de sable, la demeure des ''Ouégnin'' semble déjà ébranlée au simple passage d'un Zéphyr ?


Au total, Georges Ouégnin dit défendre les siens contre toute velléité journalistique, au contraire, il vient d'exposer sa progéniture, notamment sa fille Yasmina Ouégnin ci devant députée de Cocody. Yasimina devra retrousser ses manches, son père a ouvert les hostilités et démystifié sa famille; elle devra s'armer de courage. Comme dans un jeu de poker, son père semble avoir choisi le mauvais cheval. Dure, dure, d'être la fille de Georges en ce moment ! 
Même si je ne le souhaite pas, le reste du mandat de Yasmina, Députée de Cocody ne sera pas de tout repos. Je demeure convaincu que le plus dur commence pour les Ouégnin, car en politique, on ne fait pas la passe à l'adversaire ; hélas, c'est ce que Georges Ouégnin vient de faire. C'est juste un simple avis, au demeurant discutable.
Comme pour nous donner la réplique, Yasmina Ouégnin pourrait à la suite du chanteur Big Sat de l'énigmatique orchestre de l'université de l'époque, nous dire ''' si j'ai des problèmes, est ce que, est ce que, c'est votre affaire ?''
Yasmina, fille à papa, ce n'est pas notre affaire, tant que le choix de votre père restera une affaire interne au'' PDCI. Mais on les voit venir, on voit leurs dos dans la piscine asséchée. Nous restons très vigilants, car le serpent n'est pas mort.
Le tout dernier mot Yasmina, dites à papa : ''Le silence vaut mieux que n'importe quelle avalanche de paroles.''


Soumahoro Alfa Yaya
Journaliste Free lance.

soumalfa@gmail.com

Source : Lebanco.net


Mardi 27 Août 2013
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2065 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site