Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La « première guerre de François Hollande » proclamée au Mali


La « première guerre de François Hollande » proclamée au Mali
Le président français François Hollande, réputé pour son « caractère doux », a enfin laissé voir son vrai visage redoutable. Le 11 janvier, il a déclaré que l'armée française avait lancé, le jour même, des raids aériens contre les forces armées extrémistes se retranchant au Nord-Mali. Cinq jours plus tard, des troupes terrestres françaises ont pénétré au Mali pour « aider » l'armée gouvernementale malienne dans des attaques militaires dans le nord du pays. Ainsi, la France s'engage sur toute la ligne dans cette guerre visant à combattre le terrorisme au Mali.

François Hollande, réputé pour être un homme discret, courtois et gracieux, a été élu à la majorité président de la République française en mai dernier. Depuis sa prise de pouvoir, il est accusé par l'opposition de manquer d'esprit de décision et d'initiative parce que, manquant d'expérience dans les affaires internationales, il a très rarement laissé entendre sa voix sur le dossier syrien et d'autres sujets d'actualité brûlante internationale. Néanmoins, il a décidé de dépêcher des forces armées au Mali, à peine 10 jours après le Nouvel An 2013. Selon les médias parisiens, il s'agit là du premier conflit militaire dans le monde de cette nouvelle année et de « la première guerre du président François Hollande ».

Comme pour toutes choses, il y a une raison à cette guerre. Le 21 mars 2012, un coup d'État militaire au Mali a fini par renverser Amadou Toumani Touré, ce qui a laissé un « vide » dans le pouvoir central. Les autorités de Bamako étant incapables de se tirer d'affaire, les régions de Kidal, de Gao et de Tombouctou ont été occupées par des forces antigouvernementales, des forces séparatistes locales, ainsi que des organisations religieuses extrémistes et des forces terroristes tels que le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest et l'organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique. Différents signes montrent que les forces armées extrémistes préparent avec ardeur une progression vers le sud dans le but de s'emparer de la capitale malienne et d'occuper finalement tout le pays. Si ces forces continuent de progresser vers le Sud et s'allient aux forces antigouvernementales du nord de la Côte d'Ivoire, Al-Qaida, hostile à l'Occident, s'enracinera alors dans la région de Sahel au sud du Sahara. Le Mali et la Côte d'Ivoire, deux grands pays de la région, sont des points d'appui stratégiques de grande importance pour la France en Afrique. La France subira des menaces directes si les forces terroristes réussissent.

China.org.cn
Mardi 22 Janvier 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3988 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5274 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire