Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









La chronique de Ferro Bally : Le monde à l’envers


La chronique de Ferro Bally : Le monde à l’envers
Les mairies, structures décentralisées qui visent à donner aux collectivités locales des compétences propres (état-civil, urbanisme et logement, écoles et équipements, activités culturelles, santé et aide sociale, police administrative), distinctes de celles de l'État, jouent maintenant en Côte d’Ivoire le sale rôle politique dévolu au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, à travers les autorités préfectorales, structures déconcentrées qui visent à améliorer l'efficacité de l'action de l'État en transférant certaines attributions de l'échelon administratif central aux fonctionnaires locaux, c'est-à-dire aux préfets, aux directeurs départementaux des services de l'État ou à leurs subordonnés.

L’exemple du maire Adama Toungara d’Abidjan-Abobo, qui a déclaré Affi N’Guessan persona non grata dans sa commune, sans aucune réaction de Diakité Sidiki, préfet de la région des Lagunes et préfet d’Abidjan, est en train de faire tache d’huile. La maire d’Odienné, Nassénéba Diané-Touré, a suivi son exemple. Prenant prétexte de l’opposition des jeunes et femmes, elle a pris, le 5 juin, en lieu et place d’Amani Yao Michel, préfet de région et préfet du département, un arrêté pour empêcher Affi N’Guessan de fouler le sol de sa commune où, après autorisation des autorités nationales, il devait rendre visite à Mme Simone Gbagbo qui y est détenue depuis trois ans.

Cette ville d’Odienné est abonnée aux mauvais traitements réservés aux adversaires politiques traités comme des ennemis. Car, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, feu Emile Boga Doudou qui y effectuait une tournée dans le cadre de la réconciliation nationale, était lapidé, le 23 avril 2001, par des jeunes excités qui scandaient «ADO président».

Sur cette lancée, Bamba Lamine, maire de Touba, où Affi N’Guessan est en tournée depuis une semaine, a ignoré le préfet de région et préfet du département, Yao Kouakou Benoît. Il a, lui aussi, pris un arrêté pour annuler le meeting de clôture de ce 7 juin 2014 du président du FPI. Raison du veto: les jeunes et les femmes de la commune, là encore, sont opposés à cette manifestation.

C’est le monde, totalement, à l’envers: ce sont les maires qui représentent désormais l’Etat et ce sont les jeunes dans nos communes qui imposent désormais leur volonté et leur diktat. A moins que cette attitude ne soit encore que la poursuite de la «Justice des vainqueurs», avis aux leaders et hommes politiques de tous bords: une lettre de «quelques quidams», le mot est de Soro Kigbafori Guillaume (président de l’Assemblée nationale) pour fustiger ceux qui s’opposaient à sa visite à Gagnoa en août 2013, adressée aux maires suffit désormais pour autoriser ou interdire toute tournée ou manifestation politique dans nos communes. C’est sans doute la voie de notre émergence ...politique.

Ferro Bally

Lundi 9 Juin 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Kimpéné Ya CONGO le 09/06/2014 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut le dire la Côte d'Ivoire va à la dérive depuis que la Politique est mal traduit sur le terrain du moment où c'est l'Anarchie qui s'installe en instaurant des Zones de non Droit. Il très vite y remédier si non le Pays va ou ira en vrilles sans Loi, ni respect entre Ivoiriens.
C'est aux hommes Politiques garants de la Quiétude Nationale qui doivent s'assurer de la Sérénité du Peuple.
Le fait que le Chef d'un Parti n'est pas autorisé d'aller où il veut quand il veut , c'est un Grand Danger de la Stabilité de la Côte d'Ivoire qui l'une des Démocratie qui est très regardée en AFRIQUE.
En étant un Exemple, il serait incompréhensible que Vous retombez si bas.
ViVe la Démocratie ! ViVe la Côte d'Ivoire !

2.Posté par Bigben le 10/06/2014 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les faits sont contagieux. Demain ne soyez pas étonnés de ce qui vas arriver car la roue tourne. On continue de juger les collabos et criminels de guerres de 1945. A bon entendeurs salut

3.Posté par CCDO le 10/06/2014 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUE CES PREFETS AVEUGLENT COMPRENNE QU'ON A TOUJOURS LE CHOIX.ILS TOUS DES CO-AUTEURS ET QU'UN JOUR ILS S'EXPLIQUERONT.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50975 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires