Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








La France, la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis appellent au « dialogue » au Togo

Paris s’est dit préoccupé par la présence de ce qui peut « s’apparenter à des milices » face aux manifestants réclamant la démission du président.


Alors que le Togo est plongé dans une grave crise politique, la France a appelé, mercredi 25 octobre, l’opposition et le gouvernement à « un dialogue immédiat » pour aboutir à des réformes politiques, et a demandé à Lomé de respecter le droit de manifester. Depuis deux mois, l’opposition réclame le départ du président Faure Gnassingbé, dont la famille dirige le Togo depuis un demi-siècle et qui est lui-même au pouvoir depuis 2005.
La veille, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a exhorté les mêmes acteurs à ouvrir des « négociations » en vue de sortir de la grave crise politique qui secoue le pays et qui a fait au moins seize morts, dont des adolescents et deux militaires lynchés par la foule, en à peine deux mois, selon un bilan établi par l’AFP.

De son côté, le département d’Etat américain s’est dit, dans un communiqué publié mardi, « profondément préoccupé par l’escalade de la violence et les restrictions à la liberté d’expression et de réunion au Togo liées aux manifestations suscitées par les réformes constitutionnelles proposées ».
« Milices »

« La France reste attentive à l’évolution de la situation au Togo. Nous sommes préoccupés par les rapports sur la présence d’hommes en civil aux côtés des forces de l’ordre, pouvant s’apparenter à des milices », a déclaré mercredi la porte-parole du ministère des affaires étrangères, Agnès Romatet-Espagne.
« Nous souhaitons que le gouvernement togolais respecte le droit de manifester. Les manifestations doivent s’exprimer de façon pacifique, a indiqué Mme Romatet-Espagne. La France appelle à l’ouverture d’un dialogue immédiat qui doit mener aux réformes politiques attendues, en particulier la révision de la Constitution prévoyant la limitation à deux mandats présidentiels et l’instauration d’un scrutin présidentiel à deux tours. »

Lire la suite
Jeudi 26 Octobre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1773 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1580 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2664 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1747 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire