Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








La Côte d’Ivoire, le seul pays africain non pétrolier à présenter une balance commerciale positive (Ministre)


Le ministre ivoirien du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Jean-Louis Billon, faisant le bilan de son action ministérielle, a indiqué, vendredi, dans une conférence de presse que la Côte d’Ivoire est le seul pays africain non pétrolier qui présente une balance commerciale positive.

A la tête de ce département ministériel depuis novembre 2012, Jean-Louis Billon dit s’inscrire dans la dynamique de la feuille de route économique du gouvernement qui a déjà produit des résultats ‘’ indéniables’’.

M. Billon a rappelé le taux de croissance annuel qui est passé de 1,8% entre 2004 et 2008 à 9,8% en 2012 et 9,1% en 213. ‘’ Les prévisions pour 2014 et 2015 escomptent une croissance soutenue et au-dessus de la moyenne de l’Afrique subsaharienne qui s’établit à 5%’’, s’est-il félicité.

Certes, a-t-il ironisé, ‘’la croissance ne se mange pas’’ mais ‘’ nous n’avons jamais vu un pays créer des emplois, construire des écoles, des routes, des hôpitaux sans croissance. Sans croissance, on ne peut rien faire’’, a souligné Jean-Louis Billon.
Au niveau du commerce extérieur, les échanges

internationaux, selon lui, sont, également, en nette augmentation et aussi excédentaires avec des exportations de biens de plus de 6.780 milliards de FCFA qui ont augmenté de 40% depuis 2009 avec une progression accélérée depuis 2012.

Ce qui fait de la Côte d’Ivoire ‘’ le seul pays africain non pétrolier à présenter une balance commerciale positive grâce notamment à la force de son agro-industrie’’ s’est réjoui le ministre Billon, soulignant ‘’ un meilleur accès pour nos produits sur le marché européen’’ après la signature en juillet du partenariat économique entre la CEDEAO et l’Union européenne.

‘’ L’Europe est de loin notre premier partenaire commercial, avec notamment les Pays-Bas, l’Allemagne, la France et la Belgique. Sans importations ni exportations, il est impossible d’augmenter le volume d’une économie nationale et de créer des emplois. Le commerce est reparti en Côte d’Ivoire’’ a fait remarquer M. Billon.

Cependant, a-t-il admis, cette reprise économique ne se traduit pas suffisamment en progrès social, car ‘’ la pauvreté frappe encore trop d’Ivoiriens confrontés à la vie chère’’, en relevant que ‘’ les chiffres de l’inflation, faible, démontrent que ce n’est pas tant la hausse des prix qui pose problème mais le pouvoir d’achat des consommateurs’’ a encore expliqué Jean-Louis Billon.

Pour le ministre Billon qui a porté les lois sur la promotion des PME et l’Artisanat, le nationalisme économique n’est pas un délit. ‘’ La loi en faveur des PME n’instaure pas une discrimination à l’égard des entreprises étrangères’’ s’est-il défendu.

‘’ Je crois beaucoup au projet Phœnix en faveur des PME que j’ai initié en 2013 et porté depuis. Doté d’un budget de 86 milliards de FCFA, ce projet a été présenté au gouvernement. La création de l’Agence des PME est en route. A terme, un Fonds pour les PME va, également, être créé pour leur faciliter l’accès au financement’’ a promis M. Billon.

Selon lui, ce projet est déterminant pour l’avenir du pays car les PME ‘’ représentent 98% du tissu économique formel, 20% de la richesse nationale, 12% de l’investissement et 23% de la population active. Le développement de notre économie passe par les PME’’ a-t-il soutenu.

Poursuivant sur le domaine de l’artisanat, Jean-Louis Billon a fait savoir que les artisans représentent un secteur essentiel de l’activité économique puisqu’ils contribuent au Produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 12% et représentent 25% de la population active dont 40% en milieu urbain.

A l’instar des départements du commerce et de la promotion des PME, M. Billon a affirmé avoir renforcé la compétitivité des entreprises artisanales, développé toutes les formes de leurs activités par des prises ‘’ de textes, des mesures ambitieuses et des accompagnements spécifiques’’ permettant de réguler et d’exercer dans des conditions sécurisées.

APA
Samedi 27 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Économie
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."