Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









La CPI cherche à gagner du temps, encore du temps, toujours du temps !


La CPI cherche à gagner du temps, encore du temps, toujours du temps !
En novemvre 2013, ''La Chambre a conclu que, malgré l’amélioration de la situation sécuritaire en Côte d’Ivoire, sa détention est encore nécessaire pour garantir la comparution de M. Gbagbo devant la Cour, et de veiller à ce qu’il ne fasse pas obstacle à l’enquête ou à la procédure judiciaire.Concernant la mise en liberté provisoire sous conditions, la Chambre n’examinera pas cette possibilité jusqu’à ce qu’elle reçoive toutes les informations nécessaires sur l’état de santé de M. Gbagbo. Par conséquent, la Chambre ORDONNE au Greffe et à la Défense de soumettre d’ici le 2 décembre 2013 un rapport sur ce qui a été fait jusqu’à présent pour traiter ses problèmes de santé. Une fois ce processus terminé, la Chambre examinera la possibilité d’accorder une mise en liberté provisoire sous conditions."

En mars 2014, "la Chambre d’Appel estime que l’un des arguments qu’elle peut encore regarder pour accorder la liberté conditionnelle à LG, c’est son état de santé. Or, le processus d’évaluation de l’état de santé de Laurent Gbagbo n’est pas encore terminé selon les conclusions du rapport déposé le 26 février 2014. Alors la Chambre d’Appel demande au Greffe et à la Défense de présenter ce rapport le 02 avril prochain pour qu’elle se prononce." ( Source Arsène Touho)

On voit clairement que la CPI nous mène en bateau, et cherche à gagner du temps, encore du temps, toujours du temps.

Si " la Chambre a ORDONNE au Greffe et à la Défense de soumettre d’ici le 2 décembre 2013 un rapport sur ce qui a été fait jusqu’à présent pour traiter ses problèmes de santé ", comment peut-on revenir nous dire que " le processus d’évaluation de l’état de santé de Laurent Gbagbo n’est pas encore terminé selon les conclusions du rapport déposé le 26 février 2014" ?

En novembre 2013, il s'agissait d'un rapport sur ce qui a été ( déjà) fait jusqu’à présent pour traiter les problèmes de santé du président Gbagbo, un rapport qui devait être présenté OBLIGATOIREMENT le 02 décembre 2013, puisque CELA A ETE ORDONNE PAR LA COUR, et qu'il n'était pas question de nouvelles expertises à fournir.

Nous sommes en mars 2014, et on nous parle maintenant d' un processus d’évaluation de l’état de santé du président Laurent Gbagbo qui en plus, ne serait pas encore terminé , et dont il faudra maintenant remettre les conclusions le 02 avril prochain ?

De novembre 2013 à mars 2014, quatre mois pour nous dire qu'on n'a pas encore fini d'évaluer l'état de santé du président Gbagbo !

La CPI s'arrange toujours pour remettre les choses à plus tard et gagner ainsi du temps, encore du temps, toujours du temps . Gbagbo lui, doit attendre en prison. Que la CPI arrête donc de nous mener en bateau !

LIBÉREZ LE PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO

Alexis Gnagno.
Jeudi 13 Mars 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3338 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5425 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51803 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires