Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









La CDVR bricole pour falsifier l’histoire


Face à la mémoire de nos morts, la CDVR de Charles Konan Bany a décidée de travestir les faits. Sur 6000 victimes annoncées, seulement 30 sont tirées au choix pour répondre à la fois, des présomptions de crimes et de supposés bourreaux qui auraient contre toute attente, décidés de se livrer d’eux mêmes, curieux comme exploit… réussir à identifier des bourreaux pour les appeler à la barre de l’audience du pardon sans établir au préalable leurs responsabilités, ça heurte à la bonne conscience.
Cette méthode dite emblématique (dixit Charles Konan Bany) à notre avis n’est pas exhaustive ni dans sa représentativité, ni dans sa forme comme il veut nous faire croire, car même si cette technique représente la constitution d’un échantillon sur l’ensemble des victimes répertoriées pour réaliser selon lui cette audition publique au nom du pardon, nous croyons quand même qu’il existe beaucoup de zones d’ombre qui embrouillent le programme de cet arbre à palabre version Ouattara Alassane.

La CDVR est vidée de sa substance originelle à l’image de la CEI et de bien d’autres institutions dans cette république fantaisiste et falsifiée. Au lieu d’être en amont et en aval du processus de réconciliation nationale, elle a fait le choix d’être dans le prolongement des séquelles de la crise en excluant les vraies victimes à qui elle a extorquée le droit à la vérité, déguisant ces bourreaux en victimes, afin de faire un procès unilatéral contre un seul camp.

A quoi ça rime lorsqu’une audition qualifiée de public, doit se faire à huis clos avec une équipe interne de média CDVR, assortit de PAD (Prêts A Diffuser) et diffuser de façon parcellaire par morceaux choisis sur les antennes de la télévision et la radio nationale? Ce procédé de la CDVR ressemble plutôt à cette psychose du virus hémorragique Ebola qui inquiète les autorités ivoiriennes, qui semblent se désillusionner de leur incapacité notoire face à ce drame par le lavage des mains, l’abstention de la poignée de main et l’interdiction formelle de consommer les rongeurs.

En effet, la CDVR de Bany s’inspire bien de cette fuite en avant, car là ou le gouvernement commande, elle agit pour amplifier la falsification de notre histoire. Une démission tout simplement.
Si nous voulons emprunter la voie de la justice transitionnelle comme cela s’est fait dans certains Etats qui sortaient de crises, nous devons nous accommoder aux vrais objectifs poursuivis dans la quête d’une bonne réconciliation entre les Ivoiriens, car le mal est profond et attend mieux que ces actes mesquins de petits dictateurs qui ne garantissent pas un climat de paix.

Ade Cacady







Article lu 341 fois





Vendredi 12 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3280 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51002 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3530 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5742 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires