Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La CAF "mitraille" les togolais, bilan: 4 ans sans CAN

Triste, humiliante et inhumaine, c'est ainsi que l'on pourrait qualifier la décision de la CAF d'Issa Hayatou, de suspendre le Togo pour 2 CAN consécutives, rançon du retrait des éperviers de la CAN 2010.


La CAF "mitraille" les togolais, bilan: 4 ans sans CAN
C'est simplement comme si la CAF en ajoutait à la douleur éternelle des Togolais, d'avoir perdu pour rien, deux citoyens parce que M. Hayatou et ses collègues ont fait organiser la coupe d'Afrique dans un pays en guerre.

Ceux qui connaissent l'histoire de l'Angola et de Cabinda ont été très dubitatifs quant à l'organisation des matchs de la CAN dans l'enclave sous occupation angolaise depuis 1975.

Issa Hayatou, et sa dictature ne peuvent pas qualifier la décision du gouvernement togolais d'une intrusion ou interférence du politique dans le sport. C'est un raisonnement stupide, même s'il s'appuie sur le règlement intérieur de la CAF, pour trancher avec une telle inhumanité.

Les gouvernants togolais se sont retrouvés devant une situation où leurs compatriotes sont assassinés par des rebelles en guerre contre l'occupant Angolais, ayant menti à la communauté internationale que le territoire était sécurisé. Devait-ils assister ou se décider ?

C'est le gouvernement Lomé qui signe l'ordre de mission des joueurs togolais. Ceux-ci ne décident pas seuls de prendre un avion et de se rendre à une Coupe d'Afrique. La CAN est une mission d'Etat, et Hayatou doit le savoir. Sa fuite en avant est très grave et sera lourde de conséquences, même au plan politique.

Après avoir pris la CAF en otage, la bande d'Hayatou se comporte désormais comme les dictateurs qui soumettent L'Afrique. Le gouvernement togolais a fait ce que d'autres gouvernement du monde auraient fait.

Monsieur Hayatou ne va pas nous dire que si la Fifa organise une coupe du monde en Israël, et que des Palestiniens mitraillent le bus des joueurs américains ou français, ces gouvernement vont se taire. Ne demanderons pas à leurs joueurs de rentrer.

Ce que les autres peuvent faire ailleurs par légitimité et par peur de représailles politiques internes, en Afrique on estime qu'il faut en écoper des sanctions.

Piètre Afrique ! Piètre CAF ! Piètres dirigeants de la CAF…

Il y a quelques jours, lors du séisme qui a secoué Haïti - ce n'est pas le sport dirait-on -, des citoyens de nombreux pays ont fait tenir le fer chaud à leurs gouvernements en exigeant des informations sur leurs parents. Ceux-ci savaient bien que les gouvernements n'ont pas envoyé les leurs dans l'île détruite. Combien à plus forte raison des joueurs togolais en mission commandée ?

Certains étourdis ont même avancé que les togolais s'étaient entêtés de faire la route Pointe-Noire - Cabinda au lieu de prendre l'avion. Mais, si la CAF et le gouvernement de Luanda estimaient que la sécurité de leurs hôtes était assurée, pourquoi ont-ils voulu leur imposer un moyen de transport ?

La chance de la CAF est que la maffia du football africain va faire bloc derrière elle, et que nul n'aidera le TOGO à boycotter la CAF, pas même le Ghana et l'Egypte qui ont joué la finale de la CAN 2010 ce dimanche.

Par Achille Ngoma
Lundi 1 Février 2010
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2005 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1430 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 1038 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire