Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LE GRAND DÉSAVEU QUI IRRITE UN « PRÉSIDENT » ET SON GOUVERNEMENT


LE GRAND DÉSAVEU QUI IRRITE UN « PRÉSIDENT » ET SON GOUVERNEMENT
Le porte-parole du gouvernement Alassane Dramane Ouattara au sujet du boycott du recensement général de la population ivoirienne lancé par l’opposition : « Le gouvernement prendra désormais ses responsabilités vis-à-vis de ceux qui troublent d’une façon ou d’une autre le déroulement de cette opération (…) La justice commencera à observer et des décisions seront prises immédiatement ».
Le ministre de la Justice du gouvernement mentionné, sur le plateau de TV5 Monde, à propos du président Laurent Gbagbo : « Si la CPI venait à estimer qu’il n’est pas coupable des faits qui relèvent de ses compétences, il reste que chez nous, il est poursuivi pour des faits qui sont différents. Donc nous avons le loisir de continuer nos procédures. En l’état, nous avons cédé la compétence à la CPI mais ce n’est pas une renonciation définitive ».
Voilà un rapide florilège des déclarations de ceux qui « gouvernent » la Côte d’Ivoire.
L’appel au boycott du recensement général de la population lancé par le FPI connaît un succès phénoménal qui irrite le « gouvernement » Ouattara. Celui-ci voudrait donc que Pascal Affi N’Guessan et ses camarades retournent en prison.
Les déclarations du soi-disant ministre ivoirien de la Justice sont faites au moment où tout l’argumentaire de la procureure Fatou Bensouda contre le président Laurent Gbagbo s’écroule comme un château de cartes; alors que les signes d’un élargissement imminent du célèbre prisonnier sont de plus en plus perceptibles. Selon M. Gnénéma Mamadou Coulibaly, même s’il était libéré par la CPI, le président préféré des Ivoiriens resterait menacé par d’autres accusations. La justice ouattarienne se réservant le droit de le poursuivre à tout moment.
On croyait tout connaître des paroxysmes dictatoriaux du régime d’Alassane Dramane Ouattara. Mais non !
N’empêche, il ne faut point se laisser intimider par ces aboiements. Ils sonnent comme le glas d’un régime aux abois, comme le chant du cygne de gouvernants subitement pris de transes mortelles. Le fait de vouer Pascal Affi N’Guessan et le FPI aux gémonies est une réponse courte à l’angoisse qui s’est emparée de tout un « gouvernement ». En réalité, ces sorties d’une maladresse inqualifiable ne font que mettre les pendules à l’heure.
Ce recensement hors de propos initié par Alassane Dramane Ouattara se révèle une enquête sondagique extraordinairement favorable aux FPI et ses alliés. Grand merci au dictateur d’Abidjan d'avoir, une fois de plus, tressé les verges qui nous servent à le flageller ! De fait, l’échec manifeste et éclatant de ce dénombrement de la population administre très éloquemment (une fois encore) la preuve que ce monsieur qui a été catapulté chef d’État, à coups de bombes franco-onusiennes, n’a pas été élu. Le message des Ivoiriens est très clair : « Nous ne te reconnaissons pas comme notre président. Toute initiative de ta part ne nous intéresse pas. Pour nous, le recensement n’est pas une urgence. Nos urgences, tu les connais… »
Boum ! Ouille ! Le grand désaveu. Le désaveu qui fâche. Oui, avouons que ça fait très mal. Mais qu'on ne compte pas sur moi pour la moindre compassion ! Chers amis, permettez plutôt que je me mêle à l’hilarité générale qui s’empare présentement des millions d’opposants au régime Ouattara.
En tout état de cause, ce n’est qu’un uppercut. Le FPI et ses alliés, à défaut de l’emporter par un knock-out qui plonge l’adversaire dans le demi-coma, doivent quand même gagner ce combat déjà bien engagé pour eux. Ils doivent ramasser des points par brassées. Les enjeux actuels invitant à une grande audace, à l’exploitation outrancière des voies du retour à la normalité démocratique et républicaine… en Côte d’Ivoire.

Jacques K.Mian d'Anomatuepin

NB : pour suivre M. Gnénéma Mamadou Coulibaly

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Internationales/Episodes/p-28105-Gnenema-Mamadou-Coulibaly.htm
Mercredi 14 Mai 2014
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50984 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires