Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LE GOLI : C'EST QUOI MÊME ? Par le shenuti Traoré Adama.


LE GOLI : C'EST QUOI MÊME ?  Par le shenuti Traoré Adama.
Le Goli désigne à la fois une divinité, une confrérie ésotérique, un ensemble de masques, un opéra, un nom propre et un motif de pagne.

L’étymologie du mot Goli est donnée dans la langue wan. Il signifie panthère (panthéra pardus). Les baoulé le désigne aussi par des synonymes come « kangale » (Panthère d’Afrique, serval, chat tigre), yasua, atiekle« terre dure ». « A ti kekle » nom propre donné au léopard qui fait ressortir ses qualités de courage et de force.

La divinité goli

Dans la tradition Baoulé, Goli est le fils de Nyamien, le dieu du ciel. Il est aussi le père de Kplé-Kplé.
Goli est une divinité protectrice. Il fait partie des Amouins (divinités).

La confrérie ésotérique

La confrérie est une forme d’association au service d’une divinité qui a pour but de perpétuer une tradition et de conserver le secret qui l’entoure.
Elle est composée des prêtes et des adeptes de la divinité. Il est probable que la confrérie Goli appartienne à la grande confrérie des « hommes-panthères » qu’on retrouve chez les wè et dans de nombreux pays de l'Afrique de l'Ouest (Libéria, Guinée, Côte d'ivoire), de l’Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Centrafrique, Zaïre ...) et en Afrique du Nord- Est. Cette large diffusion dans toute l'Afrique noire pourrait indiquer une origine très ancienne.

Partout en Afrique le léopard est un symbole de l’autorité spirituelle et du pouvoir. Les rois et les prêtres de l’Afrique antique à nos jours portent la peau de léopard.

C’est vers 1900 que les Baoulés arrivés à Bouaké, vont aller se faire initier dans les écoles initiatiques du goli dans le pays wan.

Le Goli serait l’une des plus anciennes confréries africaines. L'origine des confréries en Afrique noire remonterait à la vallée du Nil.
Les sociétés ouest-africaines ont hérité de cette institution sociale, tout comme du matriarcat, du totémisme, entre autres.

Partout aussi en Afrique cette confrérie a suscité une violente hostilité des autorités coloniales et des religions dites du livre (Chrétiens et musulmans) qui se sont partout acharnées à la détruire. Ils considéraient les hommes-panthères, ou hommes-léopard, comme une bande de gangsters d'inspiration diabolique faisant régner la terreur sur les populations africaines.

L'initiation au Goli permet de s'identifier à l'esprit de la divinité. Dans le même temps, un enseignement médical leur est donné pour soigner et combattre en utilisant les ressources de l'environnement (plantes médicinales, anti-venin, poisons, filtre de séduction, filtre de vérité, plantes irritantes utilisé pour le combat).

Un collège de masques


Le masque est la représentions de la divinité Goli. Il est « adoré » par les initiés et réservé aux hommes qui assure la protection de de la cité.
Son costume se compose d’une grande cape en peau de panthère ou d’antilope sur un amas de fibres de palmier fraîches et d’une jupe en fibres de raphia et de grelots aux pieds.
Taillé dans du bois mi-dur, le masque présente des cornes d’antilope, un visage de crocodile sur lequel figure un éléphant, symbole de force et de sagesse. Sur les côtés, deux disques rouges symbolisent le soleil.

Le « goli » version Gouro, est un masque-heaume en forme de tête de buffle qui ne sort que pour les grandes occasions.

Tous les masques ''vivent'' dans leur sanctuaire sacré en brousse dans la le Amoin – Bo (forêt sacrée) interdit aux non-initiés. Ils en sortent à l'occasion en couple : le mâle et la femelle.

Il y a aussi le « goli » masque très sacré qui ne fait son apparition que pour des cérémonies spéciales : funérailles de chefs, des initiés et des dépositaires du masque au cours desquels des sacrifices sont faits pour conjurer le mauvais sort qui pourraient atteindre le village. Mais la tradition ne nous autorise pas à en dire plus.
Il est devenu célèbre en Europe au debut du XIXeme siècle pour avoir profondément influencé l’art de ce continent. En effet Picasso entre 1907 et 1909 et le mouvement du cubisme se sont inspiré du Goli. Cette période est marquée au début par les deux figures du côté droit des Demoiselles d'Avignon qui ont été en partie inspirées par les masques africains que Picasso possédait dans sa galerie privée.

L’Opera

Le Goli est un spectacle artistique de danse, musique et chants qui dure une journée et qui implique l'ensemble du village.
C’est un Opéra très populaire, peu complexe, pouvant s’exécuter lors de divertissements aussi bien que de funérailles de gens importants.
A chaque prestation complète, c'est un total d'au moins six ou huit masques qui viennent danser. C'est-à-dire trois ou quatre paires de masques.
Il s'agit de :
- Goli Kplé-kplé au visage en forme de disque sont des petits masques masculins présentant des faces rondes qui font leur apparition
- Goli -Glouin zoomorphe ;
- Goli- Kpan-Ykplé coiffé et tressé de petites cornes et
- Goli- Kpan à l'allure majestueuse.
Les masques apparaissent par paire, masculin / féminin.
Le goli, Kplé Kplé selon les Wan, imite le dragon lorsqu’il danse. C’est la manifestation d’un esprit qui l’habite provisoirement ; de sorte que la personne qui le porte subit inconsciemment ses gestes brusques et répétés.
Le Goli-Glouin est un masque qui ne sort qu’à des occasions exceptionnelles.
Le Goli- kpan ou « allièkora » sont des masques féminins à tête d’homme aux coiffures tressées en forme de crête qui sortent s’exhiber pour boucler la prestation.
Le Goli est une danse essentiellement exécutée par les hommes et surtout les initiés. Quant aux femmes, elles y participent mais à une distance respectable pour éviter les interdits auxquels elles sont soumises. Parce qu'elles incarnent la maternité, elles ne doivent pas par exemple toucher le masque ou ses attributs.
A la prestation du Goli, c'est presque tout le village au complet qui y participe.
Aujourd’hui, en Côte d’Ivoire, le « goli » qui était dansé dans presque tous les villages des régions du royaume baoulé est en voie de disparition.
L’annonce de la danse se fait par un cor dans lequel souffle une personne choisie qui est le soliste et qui communique avec le masque.
Les autres membres de l’orchestre accompagnent le cor avec de grosses calebasses appelées « toha » habillés de files ornés de petites paillettes de grains qu’ils tiennent en mains pour rythmer la danse.
Les paroles des chants accompagnant l’orchestre, sont en langue Wan.

Le pagne

Goli désigne le pagne de cérémonie baoulé, il est tissé, indigo à motif représentant les tâches d’une peau panthère.

Le nom

Le nom de la divinité Goli est donné à certaines personnes soit pour les protéger, soit pour en pérenniser le nom aux fins d’une succession familiale.
Dans le pays Gouron, pour un homme, il s’appellera Goli Bi qui veut dire le fils de Goli et pour une femme Goli Nan, la fille de Goli. Si le porteur du nom venait à tomber malade, l’on doit sacrifier un poulet, soit un mouton à la divinité « goli » afin que la personne recouvre la santé.
Pour la naissance d’un bébé « goli », afin que celui-ci reçoive une bénédiction, le masque est dansé.

Shenuti Yossi Traoré
Samedi 6 Février 2021
La Dépêche d'Abidjan



Espace Kamite
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Mars 2021 - 16:53 Platon est-il Africain ?

Mercredi 3 Mars 2021 - 20:29 Jésus-Christ, un mythe?

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2021 | 1099 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2021 | 1461 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/02/2021 | 1454 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 15/02/2021 | 1208 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 09/02/2021 | 1623 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 05/02/2021 | 1307 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 01/02/2021 | 1902 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 30/01/2021 | 2185 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 21/01/2021 | 3064 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 19/01/2021 | 3207 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 17/01/2021 | 3303 vues
55555  (1 vote)