Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








L’excitation sexuelle permanente : une pathologie à part entière

Etre en permanence sexuellement excitée ? L’idée peut prêter à sourire. Pourtant, le syndrome d’excitation génital permanent reste une réalité très difficile à vivre pour les patientes. Après avoir cherché à définir avec précision ce trouble, les médecins sont aujourd’hui à même de pouvoir leur proposer des traitements mieux adaptés.


Il est très difficile d’avoir des chiffres précis concernant la fréquence du syndrome d’excitation génital permanent. Cette pathologie n’a commencé à être évoquée dans la presse médicale qu’en 1994 et elle continue de revêtir un caractère « honteux ». Il est probable que le nombre de patientes soit plus nombreux que les cas rapportés. Une seule certitude : les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes.

Reconnu par un comité d’experts internationaux comme une pathologie à part entière en 2004, le syndrome d’excitation génital permanent regroupe sept symptômes, parmi lesquels :

.des sensations non désirées ou embarrassantes d’excitation génitale en l’absence de désir ou de fantasme ;
.des orgasmes spontanés non désirés ou embarrassants en l’absence de désir ou de fantasme ;
.des symptômes des membres inférieurs sans repos;
.des symptômes d’hyperactivité vésicale;
.une aggravation des symptômes d’excitation génitale en position assise…
Lire la suite
Mardi 24 Février 2015
La Dépêche d'Abidjan



Santé
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE