Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









L’ONUCI et la CEI planchent sur la sécurisation des prochaines élections ivoiriennes


L’ONUCI et la CEI planchent sur la sécurisation des prochaines élections ivoiriennes
La sécurisation des prochaines élections ivoiriennes a été au centre d'une rencontre entre la Commission électorale indépendante (CEI) et la Division Réforme du secteur de la sécurité (RSS) de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), rapporte une note d'information transmise, vendredi, à APA.

Selon cette note, c'est au cours du déjeuner-débat mensuel de l'ONUCI que le thème ''Sécurité et élections'' a été débattu, mercredi, au siège de la mission onusienne, avec la participation de la Fondation Friedrich Ebert Siftung, de la société civile ainsi que des représentants du Parlement et d'ONG en charge des questions d'élections.

A cette occasion, le Chef adjoint de la Division RSS, Ibrahim Moussa, a exprimé sa reconnaissance à la Fondation Friedrich Ebert Siftung pour le solide partenariat qu'elle entretient avec l'ONUCI et pour l'appui qu'elle apporte au processus de RSS en Côte d'Ivoire, en créant un cadre d'échanges fructueux sur des thèmes qui suscitent l'intérêt et l'audience des partis politiques, de la société civile, des forces de défense et de sécurité et des médias.

« L'ONUCI accompagne le processus des élections et elle ouvre le débat pour que les uns et les autres aient des réponses quant à leurs préoccupations sur la sécurité des élections et mesurent l'appui technique, militaire ainsi que l'accompagnement fourni en matière de communication », a indiqué pour sa part, le Représentant résidant de la Fondation Friedrich Ebert Siftung, Martin Gohr.

Le Premier Vice-président de la CEI, Sourou Koné, qui a animé le débat, s'est tout d'abord voulu rassurant en rappelant que la nouvelle configuration de 17 membres de cette institution prenait en compte toutes les composantes de la sphère socio-politique ivoirienne.

« Les inquiétudes des Ivoiriens sont justifiées car ils sortent d'une grave crise. Mais c'est à nous CEI de vous rassurer par nos actes dans la formation, la sensibilisation. Il faut que notre mission, au soir des élections, réponde à l'attente des Ivoiriens », a-t-il souligné.

Concernant la sécurité, il a annoncé que l'Etat va l'assurer en mettant à la disposition de la CEI les hommes et femmes qu'il faut afin que les candidats puissent faire campagne dans un climat apaisé. L'appui des partenaires tels que les Nations Unies est également attendu.

« Notre performance va se mesurer par notre capacité à respecter les délais. Nous avons déjà élaboré toutes les étapes du processus électoral », a soutenu le Premier Vice-président de la CEI.

Sur la composition de la CEI et sur l'entrée effective des membres de l'opposition, M. Koné a indiqué que l'Assemblée nationale doit d'abord voter cette loi avant que celle-ci ne soit promulguée par le Chef de l'Etat, afin que les concernés puissent réellement se mettre au travail.

« Nous pensons et croyons que tous les Ivoiriens, de quelque bord politique que ce soit, doivent participer à l'organisation des élections », a-t-il ajouté.

Pour ce qui est du financement des élections, Sourou Koné a estimé que pour organiser un scrutin, il faut plus de volonté que de moyens. Il a confié que la CEI s'est déjà mise au travail pour les élections, avant même que les financements des partenaires ne soient disponibles.
Il a cependant tenu à lancer un appel à ses compatriotes.

« Que les Ivoiriens se fassent confiance, qu'ils fassent confiance à la CEI et qu'ils se disent que ce sont des Ivoiriens comme eux qui ont aussi vécu la crise comme tous les autres, qui ont eu la charge d'organiser les élections. Et que ceux-ci feront tout pour que les élections soient apaisées, libres et transparentes », a promis Sourou Koné. L'élection présidentielle ivoirienne est prévue en octobre 2015.


APA
Vendredi 10 Octobre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 2238 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 4366 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 834 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire