Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








L'Afrique Noire, berceau de l'écriture

Thot est le patron des scribes, des lettrés, il régit l'écriture et le langage.


Le Medou Neter, écriture hiéroglyphique
Le Medou Neter, écriture hiéroglyphique
L'Afrique en plus d'être le berceau de l'humanité est celui de l'écriture. L'invention de l'écriture remonte au IVe millénaire avant notre ère, en haute Egypte, voire en Nubie (au Sud, zone de naissance de l'homme moderne), confirmée par les égyptiens eux-mêmes en attribuant : les sciences, l'écriture, les arts et les lettres au dieu Thot, avec le hiéroglyphe d'un ibis (d'origine éthiopienne) blanc monté sur un support.

Gunter Dreyer, directeur de l'institut d'archéologie d'Allemagne a mené avec son équipe des fouilles au sud d'Abydos qui ont permis de déterminer que l'écriture existait déjà en Afrique noire - 3700 ans avant notre ère. Il dira plus tard devant la communauté internationale : "L'écriture égyptienne était bien plus avancée que celle de la Mésopotamie qui à l'époque n'était pas encore habitée par les Sumériens (...) Nous pensions que les Sumériens avaient été les pionniers de l'écriture", confirmant ainsi l'antériorité de l'Afrique noire par rapport à la Mésopotamie dans le domaine de l'écriture. La publication de cette découverte par Dreyer (Institut allemand d'archéologie du Caire) date de 1992.


Écriture dite cunéiforme
Écriture dite cunéiforme
Le "Medou Neter" (ou parole de Dieu) est le nom que porte l'écriture hiéroglyphique utilisée en - 3400 avant notre ère en Afrique noire. Elle emploie la faune et la flore africaine et sert à communiquer, à informer, de copier les sons (le parler) et dans toutes les circonstances de la vie. Il faut rappeler que le mot papier vient du mot papyrus. Pour référence les inscriptions de la tombe U-j d'Abydos tracées à l'encre sur des jarres. Les tables royales d'Abydos, de Karnak, de Saqqarah, la pierre de Palerme, le Canon royal de Turin, l'inscription rupestre nº 81 de Séhel, la pierre de Shabaka, la pierre de Rosette et les écrits des auteurs anciens gréco-latins (dont Hérodote) sont porteurs d'écrits laissés à la postérité attestant que l'Afrique Noire fut la première à créer et à maîtriser l'écriture.

En Orient,vers 2600 avant notre ère, l'écriture dite cunéiforme (ou en forme de clou) est exclusivement utilisée pour effectuer des calculs par la dynastie Our. La date avancée de - 3200 ans (avant notre ère) pour la création de l'écriture en Mésopotamie ne repose donc sur aucun élément scientifique, aucune fouille ne vient étayer cette affirmation. Les professeurs Contenau (cf: La civilisation des Hittites et des Mitanniens) et M.V.Christian après de nombreuses recherches arrivent à la conclusion que la Mésopotamie ne voit apparaitre sa première civilisation qu'aux environs de -2620 ans (avant notre ère). Pour rester dans le domaine des calculs, il existe deux éléments qui donnent la primauté à l'Afrique noire : l'os de Lebombo (37000 ans avant notre ère) et l'os d'Ishango (25000 ans avant notre ère).


Écriture dite cunéiforme
Écriture dite cunéiforme
L'écriture sera apportée en Europe par Cadmus roi de Phénicie, sujet Égyptien et fondateur de la ville de Thèbes en Béotie. Diodore de Sicile et Hérodote nous confirment ceci.

Diodore de Sicile livre troisième : "Il dit que Linus fut le premier d'entre les Grecs qui inventa les vers et la musique, comme Cadmus a introduit le premier dans la langue grecque les lettres qui n'étaient connues que des Phéniciens. Il leur donna leurs noms et forma les caractères dont on s'est servi depuis. On appela ces lettres phéniciennes parce qu'elles avaient été apportées de Phénicie en Grèce et ensuite pélagiennes parce que les Pélagiens sont les premiers chez qui elles aient été en usage."

Hérodote livre Cinquième : "Pendant le séjour que tirent en ce pays les Phéniciens qui avaient accompagné Cadmus, et du nombre desquels étaient les Géphyréens, ils introduisirent en Grèce plusieurs connaissances, et entre autres des lettres qui étaient, à mon avis, inconnues auparavant dans ce pays. Ils les employèrent d'abord de la même manière que tous les Phéniciens. Mais, dans la suite des temps, ces lettres changèrent avec la langue, et prirent une autre forme. Les pays circonvoisins étant alors occupés par les Ioniens, ceux-ci adoptèrent ces lettres, dont les Phéniciens les avaient instruits, mais ils y firent quelques légers changements. Ils convenaient de bonne foi, et comme le voulait la justice, qu'on leur avait donné le nom de lettres phéniciennes parce que les Phéniciens les avaient introduites en Grèce."

Bien que l'origine africaine des premiers habitants de la Mésopotamie ne fasse aucun doute, on ne peut leur accorder la naissance de l'écriture. En effet de nombreuses recherches nous confirment que l'écriture était déjà présente en Égypte Noire depuis bien des années.

Source : shenoc.com
Dimanche 27 Septembre 2020
La Dépêche d'Abidjan



Espace Kamite
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 04/10/2020 | 1785 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/10/2020 | 1630 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 03/10/2020 | 1271 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2020 | 1210 vues
33333  (1 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2020 | 941 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 18/09/2020 | 1171 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 11/09/2020 | 1181 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 10/09/2020 | 1361 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 07/09/2020 | 885 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 04/09/2020 | 859 vues
00000  (0 vote)