Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Kambayi Bwatshia : sous Mobutu, « nous étions dignes »

Historien congolais, Kambayi Bwatshia a été ministre honoraire de l’Enseignement supérieur et universitaire et de la Recherche scientifique sous Mobutu.


Jeune Afrique : Selon vous, quels ont été les apports de Mobutu ?

Kambayi Bwatshia : Il était certes un dictateur, il a volé, mais il a tenté de réglementer la vie des Congolais. À l’époque, nous savions par exemple comment payer nos impôts. Mobutu a également façonné l’identité du pays. Il a rendu la citoyenneté aux Congolais et promu la laïcité. Fondamentalement, la façon d’être zaïrois était typique. Avec Mobutu, nous avions acquis une « personnalité » et on pouvait défendre cette identité. Il y a eu certes des bévues dues à la dictature, mais le Zaïrois commençait à prendre conscience qu’il était digne. En outre, Mobutu a été l’artisan de l’unité nationale. Le Congolais se sentait uni à son sol. Ce qui se passait à Goma ou à Lubumbashi était l’affaire de tous les Zaïrois. Enfin, il a tenté de créer une classe moyenne.

Et en Afrique ?

Il était un leader en Afrique. Il a imité ses aînés, comme Houphouët-Boigny ou Julius Nyerere. Il a imposé une manière d’être et une façon de se faire respecter. Mais après sa chute, la rupture a été brutale et il n’y a pas eu de continuité comme au Sénégal, par exemple, entre Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Or, quand une rivière n’a plus de source, elle devient un lac boueux…
Lire la suite sur jeuneafrique.com

Mercredi 14 Juillet 2021
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société | Économie