Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Kalou justifie son drôle de choix

Le club vient de réussir le transfert de l’année en recrutant l’ancien professionnel ivoirien Bonaventure Kalou. Vainqueur de la Coupe UEFA, l’ex-attaquant du PSG justifie sa drôle d’orientation de carrière : que vient-il faire en Excelllence et en Seine-et-Marne ?


Photo : DR
Photo : DR
Il est là et s’entraîne comme un gamin au milieu de joueurs qu’il découvre. Ce footballeur a gagné deux Coupes de France, une Coupe de l’UEFA et disputé une Coupe du monde, mais il joue avec une équipe de Combs-la-Ville qui évolue en 1re Division de District, soit la 11e Division dans la hiérarchie du football français.
Il va même signer une licence dans ce club pour y jouer la saison prochaine en Excellence. Bonaventure Kalou, longtemps partenaire en sélection ivoirienne de Didier Drogba, sera la saison prochaine, l’immense attraction du Championnat d’Excellence Sud. Un choix curieux, presque incroyable, pour un joueur de seulement 33 ans.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

BONAVENTURE KALOU. J’ai mis un terme à ma carrière pro en début d’année car je n’avais pas de club. Cela faisait un an et demi que je n’avais pas touché un ballon. Ça commençait à me manquer. La seule chose qui compte est de pouvoir jouer entre potes et m’amuser. C’est aussi simple que cela.

Pourquoi Combs ?

Oh, c’est très simple. Mon meilleur ami joue ici. Il s’appelle Abdoulaye Soumahoro. C’est mon copain d’enfance avec qui j’ai joué à l’Asec Abidjan et en équipe juniors de la Côte d’Ivoire. Cela fait longtemps qu’il me demandait si je ne voulais pas rejouer. Il m’a dit : « Pourquoi tu ne viendrais pas à Combs jouer avec moi? » J’ai réfléchi et j’ai dit OK.

Allez-vous signer ici ?

Oui. Je dois repasser pour signer les papiers. Je le ferai dans une quinzaine de jours. Cela dépendra de mon emploi du temps. Je dois d’abord retourner à Abidjan.

Que faites-vous ?

Je suis agent de joueurs. Je m’occupe de mon frère, Salomon (NDLR : Chelsea, en L1 anglaise). J’ai aussi d’autres joueurs en Côte d’Ivoire. J’ai du mal à trouver du temps et pour jouer, un club comme Combs, c’est exactement ce que je cherchais.

Comment vous sentez-vous après votre premier entraînement ?

Ça va. Mais c’était un peu dur. Il faut que je perde du poids, 10 kg environ. Jusqu’à maintenant, je m’entraînais tout seul. J’allais courir en forêt.

Pas trop fatigué ?

Si, un peu. Mais c’est normal. Je pensais tenir trente-cinq minutes, pas plus. Finalement, j’ai joué plus de soixante minutes. Mes jambes sont encore là.

Vous n’avez pas peur de jouer à un niveau aussi bas...

Pas du tout. Je sais que cela n’a rien à voir avec ce que j’ai pu connaître dans ma carrière. Mais je le répète, le plus important pour moi, c’est de m’amuser avec des potes dans une bonne ambiance. Je suis ici pour prendre du plaisir.

Vous auriez pu jouer plus haut, en CFA par exemple...

Peut-être, mais je n’ai même pas cherché à le faire. Jouer en CFA ou en Excellence, c’est la même chose. J’avais envie de rejouer avec Boudi (le surnom d’Abdoulaye Soumahoro). Le foot, c’est toute ma vie. Il m’a tellement manqué ces derniers mois. Je suis heureux de retrouver un vestiaire, des partenaires. Peu importe à quel niveau.

Etes-vous surpris par l’accueil que vous avez reçu à votre arrivée ?

Cela m’a énormément touché. Je suis heureux de pouvoir faire plaisir aux gens. J’ai senti une incroyable excitation autour de ma venue. Si cela peut aider Combs, c’est tant mieux.

Connaissez-vous Combs-la-Ville ?

(Il sourit.) Non, absolument pas. Je n’en avais jamais entendu parler. Je vais pouvoir découvrir la ville maintenant.

Le Parisien
Lundi 23 Mai 2011
La Dépêche D'Abidjan



Interviews
Notez

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."




Facebook

Partager ce site