Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

"JE SUIS EN DEUIL"


Davy Zahoui Degbou, titulaire d'un master en droit et encore étudiant. Un jeune homme toujours souriant et respectueux, qui s'apprêtait, on l'imagine bien, à entrer dans la vie active pour capitaliser tous les efforts et sacrifices consentis pour se construire un avenir brillant.
Davy Zahoui Degbou, titulaire d'un master en droit et encore étudiant. Un jeune homme toujours souriant et respectueux, qui s'apprêtait, on l'imagine bien, à entrer dans la vie active pour capitaliser tous les efforts et sacrifices consentis pour se construire un avenir brillant.
Il arrive parfois un moment où on est obligé de marquer une pause. Hier donc, j'étais auprès d'un frère, un grand frère, un fils de Kpapekou qui est mon village, Ben Zahoui Degbou, que beaucoup d'ivoiriens connaissent bien pour l'avoir suivi à la RTI où il a commencé sa carrière de journaliste en présentant le journal télévisé.

Ben Zahoui Degbou qui était en 2010 le directeur de TV2, la deuxième télévision ivoirienne, donc au moment où le président Laurent Gbagbo était en fonction, se retrouve aujourd'hui en France après avoir passé plus de trois ans au Ghana où il était en exil.

Mais à peine arrivé en France, il se trouve confronté à un drame absolu, la décès subit à Nancy-France de son fils, Davy Zahoui Degbou, titulaire d'un master en droit et encore étudiant. Un jeune homme toujours souriant et respectueux, qui s'apprêtait, on l'imagine bien, à entrer dans la vie active pour capitaliser tous les efforts et sacrifices consentis pour se construire un avenir brillant.

Hier donc, j'étais auprès de ce grand frère que j'aime beaucoup et qui me le rend bien. Et j'ai vu sa douleur qui est grande. Comment d'ailleurs pourrait-il en être autrement, alors qu'il revient normalement à un fils d'enterrer son père , et non le contraire ? En le quittant, je me suis dit une seule chose: il n'y a pas de plus grand malheur pour un père que de survivre à son fils.

Enfin, j'espère que ce grand frère trouvera la consolation, même si je sais que cela ne sera pas du tout facile, car ce jeune homme que j'ai personnellement connu, avait vraiment beaucoup de qualités qui ont fait dire hier à son papa ses mots qui m'ont fendu le coeur : " J'ai vraiment perdu quelqu'un ".

Quelle tristesse !

JE SUIS EN DEUIL

Alexis Gnagno.

Programme du samedi 17 janvier 2015.

09h 45- Messe à l'église St Joseph Villeneuve. Rue Dapart du Chambon 92290 VILLENEUVE LA GARENNE

10h 45- Inhumation le samedi 17 janvier 2015 à 10 h 45 au Cimetière Ancien Villeneuve. Avenue de verdun 92290 VILLENEUVE LA GARENNE
Vendredi 16 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires