Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Interview / Rentré d’exil Zongo (humoriste): "Ma vie était en danger pour mon choix politique"

Rencontré en marge de l’émission de la Rti « Bonjour 2014 » réalisée récemment au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville, l’humoriste spécialiste de l’accent burkinabé, Zongo, après deux années à Bamako (Mali) où il monnaie son talent sur la chaine de télévision « Africables », donne les raisons de son exil et son retour sur la scène ivoirienne.


Interview / Rentré d’exil Zongo (humoriste): "Ma vie était en danger pour mon choix politique"
Notre Voie : Qu’est-ce qui a motivé ce retour en Côte d’Ivoire, après deux année d’absence ?


Zongo : Je me suis dis qu’il était important de revenir en Côte d’Ivoire. A un moment donné, le public Ivoirien m’a beaucoup manqué.



N.V. : Ce retour a-t-il été négocié avec les autorités ivoiriennes car votre départ remonte à 2011, lors de la crise postélectorale qui a vu beaucoup de personnes fuir le pays pour aller en exil?


Z. : Je ne suis pas venu sous l’influence de qui que ce soit. Aucune autorité ne m’a invité à renter au pays. Je suis dans mon propre pays. Je ne me reproche rien. Tout le monde a le droit d’y habiter. Ne pensez pas que c’est suite à une invitation du président Ouattara ou du ministre de la Culture et de la Francophonie que je suis rentré au pays.



N.V. : Quelles ont été alors les raisons de votre départ ?


Z. : A un moment donné, en Côte d’Ivoire, la vie de certains artistes était en danger à cause de leur choix politique. C’était mon cas. J’étais donc obligé de partir comme certains d’entre nous l’ont fait pour se sauver la vie. Dans ces conditions, je ne pouvais plus exercer mon métier ici. D’ailleurs, je pense que chacun est libre de choisir son candidat. On ne doit pas s’en prendre à quiconque pour son choix politique. On doit extirper ce genre de haine de notre mentalité, notre comportement de tous les jours.



N.V. : Que proposez-vous pour une réconciliation vraie des Ivoiriens tant recherchée ?


Z. : Un grand geste pour que la paix et la réconciliation soit effective. La paix entre les Ivoiriens dépend de ce grand geste. Tous les autres frères et sœurs qui sont en exil ont bien envie de renter mais dans quelles conditions? C’est la grande inquiétude des uns et des autres. Il faut arrêter de traquer les gens pour leur choix politique. Le président Ouattara et son gouvernement doivent réunir toutes les conditions pour que tous les fils et filles de ce pays reviennent.



N.V. : Vous ne croyez à la réconciliation nationale, alors ?


Z. : Aujourd’hui on ne peut pas parler de réconciliation nationale s’il n’y a pas de tolérance vraie par le pouvoir. Que les gens arrêtent de mettre les autres en prison. Que chaque ivoirien puisse revenir dans son pays natal.



N.V. : Êtes-vous rentré définitivement ?


Z. : Non. Je suis à cheval sur la Côte d’Ivoire et le Mali où je bosse sur la chaine de télévision « Africables ». Mais je suis là pour un bon moment.



N.V. : Quel est l’avenir du duo de choc que vous formez avec Tao, le bègue chronique ?


Z. : Je note que le duo humoristique Zongo-Tao se porte bien. Mais pour l’heure, nous nous contentons de faire des spectacles à l’international.

Interview réalisée par Anicet Zio (Stagiaire)

In 

Notre Voie
Lundi 10 Février 2014
La Dépêche d'Abidjan



People
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/11/2017 | 1568 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 1488 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2016 | 2883 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/09/2016 | 4502 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/07/2016 | 1647 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/07/2016 | 1176 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/07/2016 | 1290 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site