Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Insécurité : De plus en plus de braquages de domiciles à Abidjan


Insécurité : De plus en plus de braquages de domiciles à Abidjan
Depuis quelques semaines, des bandits opèrent avec le nom des FRCI à Abidjan. Après les séries des braquages traditionnels des opérateurs économiques, les bandits ont commencé à braquer les domiciles. Des faits passés sous silence.
Au début du mois de septembre dernier, c'est infortuné directeur de publication et rédacteur en chef du bihebdomadaire "L'Eléphant déchainé", Hervé Makré et ses voisins qui reçoivent la visite de braqueurs nocturne chez lui à domicile sis à Yopougon Ficgayo. Les malfrats frappent à chaque porte et dépouillent les habitants. Bijoux, téléphones portables, argents, et bien d'autres biens sont emportés. Actuellement, Makré est à la recherche d'un nouveau domicile. Dans le même mois, le nouveau rédacteur en chef adjoint de www.lebanco.net, Adam's Regis Souaga, à Angré est victime des mêmes bandits et le même mode opératoire. Ce mois d'octobre, la famille Wanyou, à Yopougon Sideci, non loin du Palais de Justice, reçoit la visite des bandits. Ils dépouillent tous les occupants de l'immeuble R+3 avec appartements à l'arrière-cour. Ces bandits qui opèrent entre 00H et 3H du matin arrivent et frappent à la porte en criant : "FRCI, ouvrez la porte. On nous a signalé la présence de suspects et des armes chez vous. C'est une perquisition". Dès que la porte est ouverte, les habitants se retrouvent tenus en respect avec des armes ,surtout des kalachnikovs et des pistolets automatiques. "On fouille toutes les maisons et leurs occupants. Ils prennent les portables, les bijoux et tout ce qui a de la valeur dans les maisons et sur les propriétaires", nous explique, Mlle Sylvie W., après le passage des malfrats dans son bâtiment à la Sideci de Yopougon-Palais de Justice.
Les autorités en charge de la sécurité des Ivoiriens sont donc interpellées pour renforcer les différents dispositifs déjà en place. Parce que les habitants de Yopougon, surtout, ne comprennent pas qu'avec les éléments des FRCI doublés par les éléments de la police nationale et de la gendarmerie nationale qui contrôlent à tous les carrefours, les véhicules et les personnes, les braquages aient encore cours dans leurs communes. On se demande donc où sont passées les patrouilles des forces spéciales mises en place à grande pompe de communication médiatique ?

GUY TRESSIA in Lebanco.net
Lundi 22 Octobre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2778 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3124 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6359 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire