Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








IL N'Y A PAS D'OPPOSITION EN CÔTE D'IVOIRE


Une opposition n'a cure d'un pouvoir autocrate : elle se bat pour ses droits démocratiques. Elle dénonce les travers du pouvoir, organise des manifestations de protestation malgré la répression, se bat à travers la rue contre les décisions injustes (emprisonnements, répression, enlèvements...) comme elle l'a fait entre 1990 et 1995. Elle mobilise la société civile, les syndicats, fait des meetings, des conférences ou des points de presse, alerte l'opinion nationales et internationale.
Une opposition qui s'oppose contre un pouvoir inique n'a pas forcément besoin de prendre les armes ou de poser des bombes. L'histoire des luttes démocratiques le montre.
En Côte d'Ivoire, les grands "opposants", maîtres de la rhétorique sont à l'extérieur. Les leaders au pays ont peur et gèrent leurs acquis personnels : anciens ministres et présidents d'institutions, ils se contentent de donner le change en organisant quelques "manifs-poudre aux yeux" et retournent tranquillement à leur sport favori : l'autodestruction par les querelles internes.
Dans notre pays, ce qu'on ne dit pas aux gens, c'est que tous les cadres de l'opposition (même ceux qui sont en exil) sont en général, anciens ministres et anciens présidents d'institutions qui touchent tranquillement leurs émoluments d'anciens ministres et\ou d'anciens députés (aucun ne l'a refusé).
En Côte d'Ivoire, le peuple est orphelin. Seul DIEU est le dernier recours, le dernier secours. Les plus désespérés, attendent un miracle salvateur à La Haye pour ramener au pays le seul "garçon", en attendant, on pleure chacun dans son coin en admirant le combat des Togolais, des Congolais RDC, des Nigériens, des Tchadiens...
Un jour, Gbagbo a dit, "la liberté s'arrache". Nous on attend qu'un pouvoir clément "joue le jeu" (la bonne blague !).
Quand on leur dit, "taisez vos dissensions et battons nous, soudés contre l'oppresseur", les grandes théories fantastiques sortent aussitôt sur la "fidélité" et la "traitrise". Et nous restons assis, attendant l'homme providentiel, la décision salvatrice de La Haye.
Pitoyable !

Isidore S. Alla
Mardi 6 Février 2018
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 20:07 La Turquie a-t-elle colonisé la Libye?

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2369 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2048 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5159 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 43966 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5600 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires