Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Horreur à Bangui (Centrafrique ): Plus de 100 tués

Le Conseil de sécurité de l'ONU vient de donner son feu vert à la France pour rétablir l'ordre en Centrafrique. Tôt hier matin, avant même le vote de la résolution, Bangui la capitale était le théâtre d'effroyables massacres.


Une soixantaine de corps ont été découverts dans une mosquée de Bangui. D'autres gisent un peu partout dans la capitale centrafricaine devenue une véritable jungle où les machettes les plus aiguisées font la loi.
Une soixantaine de corps ont été découverts dans une mosquée de Bangui. D'autres gisent un peu partout dans la capitale centrafricaine devenue une véritable jungle où les machettes les plus aiguisées font la loi.
Le Conseil de sécurité de l'ONU vient de donner son feu vert à la France pour rétablir l'ordre en Centrafrique. Tôt hier matin, avant même le vote de la résolution, Bangui la capitale était le théâtre d'effroyables massacres.

Jusqu'à la tombée de la nuit hier, le décompte macabre se poursuivait. 120 personnes ont trouvé la mort, à en croire les derniers chiffres, de façon atroce dans les différents quartiers de la capitale. L'état des corps, criblés de balles ou portant de larges entailles à la machette ou encore calcinés, en disait long sur le martyr subi par ces victimes de la haine que se vouent rebelles du Séléka, musulmans pour la plupart et anti-balaka (anti-machette), les miliciens chrétiens.

Les rebelles qui ont porté au pouvoir Michel Djotodia, l'actuel président au pouvoir, sont devenus de véritables «envahisseurs» qui pillent, violent et tuent tous les jours les populations de Bangui et des localités voisines. Les non- musulmans, qui se sentent particulièrement visés par ces exactions, ont fini par constituer des milices d'autodéfense pour apporter la réplique à ceux qu'ils appellent des «envahisseurs étrangers». L'attaque d'hier jeudi à l'aube, aurait été menée conjointement par ces milices chrétiennes et des éléments favorables au président déchu, François Bozizé. Leurs cibles sont visiblement les populations musulmanes.

En témoigne ce carnage découvert dans une mosquée de la capitale. Une soixantaine de cadavres affreusement mutilés y gisaient. La Croix Rouge et Médecins Sans Frontières (MSF) s'activaient toute la journée pour ramasser les corps qui jonchaient les rues et acheminer les nombreux blessés sur l'hôpital central de Bangui, le seul établissement sanitaire encore fonctionnel dans une capitale centrafricaine livrée à elle-même, où l'autorité de l'Etat est inexistante. C'est dans cette atmosphère de chaos que les 15 membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont voté, à l'unanimité, la résolution proposée par la France pour intervenir en République Centrafricaine.

Le texte adopté autorise les soldats français en RCA , à prendre toutes les mesures nécessaires pour soutenir la Misca, la force africaine en RCA, dans l'accomplissement de son mandat. Cette force qui pourra séjourner pendant 12 mois dans le pays, aura pour mission de «protéger les civils, rétablir l'ordre et la sécurité et stabiliser le pays.» Elle aidera aussi les ONG à acheminer l'aide humanitaire si indispensable à ce pays profondément appauvrie par les crises à répétition.

François Hollande, le président français a aussitôt, après le feu vert du Conseil de sécurité, annoncé à l'opinion française et internationale que la France va déclencher plus tôt que prévu, l'opération «Sangaris», (papillon rouge-sang de la forêt centrafricaine), le nom de code donné à la 7e intervention française en RCA, en un demi-siècle d'indépendance. 600 soldats sont déjà sur place dans le pays et 600 autres, déjà prépositionnés au Cameroun voisin, pourront arriver à Bangui par train et par la route dans les prochaines heures. Comme au Mali, les soldats français viendront en appui à la Misca, la force africaine forte actuellement de 2.500 hommes, mais dont l'effectif est appelé à monter à 3600. Mais la question essentielle dans cette intervention franco- africaine est de savoir quel est l'ennemi à combattre.
Lire la suite sur linfodrome.com
Vendredi 6 Décembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1180 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2017 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 968 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


La politique ivoirienne est sale En politique, comme dans toutes les compétitions (artistique, sportive…), on ne fa… https://t.co/7Xn2BXCRRO

Facebook

Partager ce site