Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Hommage au grand combattant panafricaniste que restera à jamais Thomas Sankara


Hommage au grand combattant panafricaniste que restera à jamais Thomas Sankara
15 OCTOBRE 1987-15 OCTOBRE 2015 : 28 ans aujourd'hui que Thomas SANKARA est tombé sous les balles assassines de son frère de lait et ami Blaise COMPAORE. 28 ans après, la vérité commence à peine à se faire jour. Les médias et les dirigeants politiques qui pendant 27 ans ont occulté la vérité se prennent soudain de passion pour réhabiliter cette grande figure burkinabé de la lutte pour l'émancipation des peuples... Les mêmes qui aujourd'hui se mettent en avant pour relayer le combat de sa famille biologique comme idéologique pour faire la vérité sur l'assassinat de celui que l'on surnomme le "Che africain" ont pourtant brillé par leur absence depuis toutes ses années où des demandes d'enquêtes parlementaires et d'autopsie étaient déposées en vain... Combien d'entre eux avaient dénoncé la forfaiture des autorités burkinabé qui avaient établi un certificat de décès portant la mention : "décédé de mort naturelle" ? N'étaient-ce pas les mêmes médias et hommes politiques qui présentaient Blaise COMPAORE comme le médiateur, le facilitateur "reconnu" de toutes les crises de la sous-région ? Les mêmes qui louaient la stabilité politique du Burkina Faso et la maîtrise des mouvements de colère populaire légitime ? Les mêmes qui encore et toujours continuent de donner des leçons de démocratie au peuple burkinabé en exigeant des élections inclusives, c'est-à-dire permettant aux barons du régime COMPAORE aux mains tâchées de sang de se présenter aux élections présidentielles reportées en novembre 2015 ?

Nous rendons hommage au grand combattant panafricaniste que restera à jamais Thomas Sankara, mais nous exigeons que toute la lumière soit faite sur les crimes de la dictature de Blaise COMPAORE du 15 octobre 1987 jusqu'à aujourd'hui où ses affidés continuent de sévir. Dans la course à l'élection présidentielle actuelle, rappelons que certains candidats ont occupés les plus hautes fonctions ministérielles et parlementaires, tel Roch Kaet ont soutenu Blaise COMPAORE jusqu'en 2014. Ils sont donc coresponsables de sa politique criminelle. Sacrifier DIENDERE et quelques autres nervis du "Beau Blaise" sur l'autel de la vérité, c'est bien, mais les milliers de victimes de l'ère COMPAORE attendent autre chose que quelques condamnations symboliques de surface en occultant les commanditaires réels de ces assassinats politiques : la FRANCE et la Communauté internationale. N'oublions pas que derrière la main de l'exécutant qui tient l'arme, il y a souvent un cerveau de nanti occidental qui donne l'ordre de tirer. Nous prenons acte de ce que les autorités de la transition aient inculpé 8 ou 9 personnes dont des militaires déjà déférés du RSP, le Régiment de la Sécurité Présidentielle du sinistre DIENDERE récemment dissous suite à son coup d'Etat avorté du 17 septembre 2015 (à noter que c'était le jour même de la convocation de Maître SANKARA devant le juge pour prendre connaissance du rapport d'autopsie). Soyons donc vigilants à ce que l'on ne fasse pas seulement "payer" ce crime odieux de l'icône Thomas SANKARA à des lampistes certes impliqués dans cette tragédie, mais à ce que l'on n'oublie pas en route les vrais exécutants et commanditaires que sont Blaise COMPAORE et ses riches protecteurs occidentaux d'Alassane OUATTARA à SOROS en passant par SARKOZY. La plupart des dirigeants du Nord et des institutions internationales n'ont fait qu'accompagner l'insurrection populaire du digne peuple burkinabé tout en exfiltrant COMPAORE et les siens vers la Côte d'Ivoire voisine où ils coulent un exil doré en compagnie de leur allié, ami et complice OUATTARA dans la perpétuation du néocolonialisme occidental.

Christine Tibala
Jeudi 15 Octobre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires