Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Hermann Aboa : "Ma version des faits... Tels que je les ai vécus."

À la demande de l'aîné Fernand Dedeh, à l'attention respectueuse de l'autre aîné Barthlémy Zouzoua Inabo et pour tous ceux qui veulent savoir ma version des faits... Tels que je les ai vécus.


Hermann Aboa : "Ma version des faits... Tels que je les ai vécus."

Je suis membre du club de maracana du jardin botanique de Bingerville. Je réside d’ailleurs dans un des quartiers de cette commune de Bingerville. Cela fait plusieurs samedis que je manque aux rassemblements et ce samedi quand je suis revenu d'Akoupé, vers 17h, mon ami Eric Béké qui lui est aussi membre de ce club, m'a demandé de le retrouver à Bingerville. On était d'abord assis dans un restaurant maquis où nous avions mangé et bavardé avec deux autres amis, un pharmacien et son épouse medecin, un autre enseignant en droit des Universités. C'est aux environs de 22 h que béké qui a invité le couple du pharmacien et sa femme a demandé qu'on parte dans ce bar « Mickey’s » situé à la sicogi 2 dans même Bingerville. Quand on est arrivé dans le bar, il y avait seulement de la place dans le côte VIP de ce bar. Mais en attendant qu'il nous installe, j'ai reçu un coup de fil que je suis allé prendre en dehors du bar. A mon retour, à l'entrée du côté VIP, un individu vient et me pousse violemment. Je lui demande poliment "frère pourquoi tu me pousses tu avec une telle violence". Et il est venu me gifler d'une grande raclée, je suis tombé. Les gens dans le bar se sont interposés. Je me demandais encore ce qu'il y avait véritablement quand un deuxième individu est venu me demander de sortir avec eux dehors. J'ai dit que je ne les connaissais pas, je ne pouvais me rendre dehors avec eux et que je ne comprends pas pourquoi l'autre m'a giflé. C'est ainsi que le troisième du nom de Ouattara Do Adama est venu lui et a demandé avec violence que je sorte avec eux hors du bar, j'ai répondu la même chose : que ne les connaissant pas, je ne pouvais me rendre dehors avec eux. Il m'a alors envoyé un violent coup de poing dans le visage. Et quand je me suis retrouvé à terre, ils étaient tous sur moi à me donner des coups... Tout en sang car il coulait de mon nez du sang, j'ai donc accepté de les suivre dehors. Ils étaient tous enragés. Arrivé dehors, j'ai alors couru avec je ne sais quelle énergie pour rentrer dans un des couloirs du quartier SICOGI 2. Après une trentaine de minutes, je suis revenu à ma voiture que j'avais stationnée un peu loin. Et c'est là que mon ami Béké est venu me donner l'identité de mes agresseurs. Un certain Ouattara Do Adama, garde de corps du Président Ouattara et son groupe. J’ai égaré mes deux téléphones de type smartphone et le montant de 212.000 fcfa sur moi. J’ai d’abord porté plainte dans le commissariat de police de Bingerville. Après information prise avec le prévenu, celui-ci a confirmé aux forces de police qu’il est militaire. Ce qui rend alors la police incapable de poursuivre l’affaire. J’ai donc à nouveau porté plainte à la Brigade de gendarmerie de Bingerville.

Hermann Aboa
Lundi 30 Mars 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 31/03/2015 01:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les militants RDR ont un seul moyen d’agir, la violence et cela pouvant les rassurer dans leurs délires. A part, cette violence, que dalle !

C’est pour cela, on doit trouver l’équivalent pour contrecarrer ces ignorants. Comment venir dans le pays d’un autre et faire ce que fait Alassane…

Salut Hermann !

2.Posté par Malick le 01/04/2015 04:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans tout ca Hamed Bakayoko et sa troupe ne dissent rien, absolument rien. Quand je vois tout ca, je pense pas vraiment qu'il y aura election au pays. Imaginer un seul instant un Bete ou un supporteur farouche de Gbagbo aller faire champagne a Odienne , QC des rebelles.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2644 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3337 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2202 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5422 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51722 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5808 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires