Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Hausse du coût du Transport à Abobo : 500 F CFA pour arriver à Adjamé !

Les usagers des minicars communément appelés ‘’gbakas’’ du tronçon Abobo-Adjamé ont vécu un calvaire la matinée du lundi 7 octobre.


Hausse du coût du Transport à Abobo : 500 F CFA pour arriver à Adjamé !
Sortir de la commune d’Abobo pour vaquer à ses occupations s’apparente des fois à un véritable parcours du combattant. Et, les usagers de minicars communément appelés gbakas n’oublieront pas de sitôt les désagréments qu’ils ont vécus le lundi 7 octobre. Ce jour-là, aux environs de 8 heures 30 minutes, la gare routière d’Abobo, située aux encablures de la mairie est bondée de monde. Une foule compacte et immense attend d’emprunter un véhicule pour se rendre à Adjamé en passant soit par le zoo, soit par la voie express. L’ambiance est tendue. Dès qu’un minicar apparaît, il est littéralement pris d’assaut par les passagers qui se bousculent pour avoir une place à bord. L’un de ces véhicules assaillis se vide soudainement de ses occupants lorsque l’apprenti annonce entre deux bousculades, « Abobo-carrefour Macaci, c’est 300 francs. Il y a trop d’embouteillages ». Après quelques secondes de réflexion, certains passagers, sûrement contraints par des urgences, reprennent place à bord du véhicule, non sans un pincement au cœur. Ils savent bien qu’au niveau du carrefour Macaci, ils vont devoir emprunter un autre véhicule pour arriver à destination.
Profitant donc de l’aubaine, la quasi-totalité des minicars en provenance de la voie express et même du zoo, convienne d’une hausse des tarifs du trajet. Toutefois, les tarifs varient d’un transporteur à un autre. Entre 200 francs CFA et 250 francs CFA.
Pour notre part, nous décidons d’emprunté l’un des véhicules dont l’itinéraire passe par le zoo. En cours de trajet, une dame déclare qu’elle vient de recevoir un coup de fil d’un de ses proches. Ce dernier l’informe que la voie express est totalement bouchée.

500 francs Abobo-Adjamé

Une fois au zoo, une surprise de taille nous attend. Alors que nous pensions n’emprunter qu’un véhicule pour arriver à Adjamé-Liberté, la plupart des véhicules mettent fin à leur course au carrefour Paillet, moyennant 150 francs. De là, nous devons encore emprunter un dernier véhicule à 150 francs pour rallier Adjamé-Liberté. Ce qui revient finalement à 500 francs, pour un trajet qui habituellement ne coûte que 200 francs ou 250 francs CFA au maximum.

Une bagarre entre les syndicalistes à l’origine de la hausse de tarif


A certains passagers qui cherchent à connaître les raisons de cette hausse du coût du transport, les transporteurs rétorquent, comme s’ils s’étaient passé le mot, « il y a des embouteillages ». En réalité, il n’en était rien. Ni sur le tronçon qui part d’Abobo au carrefour zoo, ni au carrefour de Williamsville, encore moins sur le reste le reste du parcours.Il n’y a le moindre embouteillage. « C’est une véritable arnaque, voilà la nouvelle Côte d’Ivoire qu’on veut construire sur le dos du consommateur », s’indigne un client excédé par cette pratique. « Vous savez avec les embouteillages et autres désagréments, il est très difficile de faire de bonnes recettes, on perd beaucoup de temps. Alors pour faire de bonnes recette, nous sommes obligés de procéder ainsi », révèle un transporteur qui s’est confié à nous. Au-delà du motif officiel invoqué ce jour-là, la surenchère était due à une bagarre entre les syndicalistes du secteur du transport à Abobo.

Jérémy Junior
In Le Nouveau Consommateur Hebdo

Lundi 21 Octobre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire