Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan











Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Hamed Bakayoko après une rencontre avec Gossio : «On ne libère pas les gens pour les remettre en prison »

Marcel Gossio, directeur général du port d’Abidjan, sous le régime du Président Laurent Gbagbo, 4 jours après son retour d’exil, a été reçu en audience, hier, par Hamed Bakayoko, ministre de l’Intérieur, à son cabinet au Plateau. Au tereme de la rencontre voici ce que chacun a dit.


Hamed Bakayoko après une rencontre avec Gossio : «On ne libère pas les gens pour les remettre en prison »
Hamed Bakayoko

«Nous venons d’avoir une rencontre familiale. Gossio est sorti libre, il n’a pas été arrêté. J’espère que notre appel va trouver un écho favorable auprès de nos frères encore, pour que nous puissions nous inscrire dans une relation sincère de retour à la paix et de réconciliation. Ce n’est pas une stratégie politique, ce n’est pas un piège, c’est une exigence. Nous sommes convaincus que ce pays ne peut se développer durablement que si nous sommes réconciliés, et que si nous travaillons ensemble, dans le respect des institutions, dans le respect des libertés démocratiques».

Les mandats d’arrêt sont-ils abandonnés ?


«Vous savez, c’est une affaire de justice. Mais le président a donné l’orientation pour que tout cela soit géré dans un esprit d’apaisement et de réconciliation. Ça veut dire qu’il faut faciliter les choses. Je crois qu’on est dans une tendance qui doit se consolider et se renforcer. On ne fait pas venir les gens pour les mettre en prison, on ne libère pas les gens pour les remettre en prison. C’est un signal que nous donnons. En retour, nous voulons que l’opposition puisse prendre sa place dans le développement du pays. Les discussions que nous avons eues, que ce soit dans le cadre du Cadre permanent de dialogue (Cpd) avec les partis qui en sont membres, que ce soit avec le Fpi, nous allons dans ce sens-là. C’est une conviction. La Côte d’Ivoire ne va se développer que si tous ses fils et toutes ses filles s’entendent sur un minimum dans le respect des convictions des uns et des autres.»

Gossio Marcel : «Je m’inscris dans la réconciliation»

La Suisse a dégelé les avoirs de quelques pro-Gbagbo. Pour vous, est-ce un signal fort d’apaisement.

Gossio : Le dégel des avoirs va contribuer à l’apaisement. C’est une très bonne chose qui entre dans cette dynamique de réconciliation. Que les comptes soient dégelés, c’est une très bonne chose. Mais le président lui-même a pris cette décision aussi de dégeler les avoirs en Côte d’Ivoire.

Qu’est-ce que vous allez faire après votre retour d’exil ?


Gossio : D’abord, je voudrais dire que je m’inscris dans cette dynamique de réconciliation. C’est pour cela que je suis là. Je le ferai au niveau de ma région, je le ferai avec mon parti pour que nous aboutissions à la paix parce que quand il y a la paix, il y a le développement, pour que les Ivoiriens se retrouvent comme par le passé et qu’ils marchent tous la main dans la main en regardant l’avenir avec sérénité.

Avez-vous des préalables ?


Gosssio : On peut l’appeler préalable, on peut l’appeler conditions, on peut l’appeler garantie, on peut l’appeler comme on veut. Mais c’est pour qu’on les lève et qu’on avance, et c’est ce qui est en train d’être fait actuellement. Quand le président dit que les exilés doivent rentrer dans des conditions sécurisées, c’est une garantie qu’il donne. Quand il parle dégel, quand il demande qu’on libère les gens, ce sont des conditions qu’il remplit.

Votre maison est occupée par des militaires. Est-ce qu’ils vont la libérer ?


Gossio : J’espère qu’ils vont la libérer. Le processus est enclenché.

Est-ce que vous avez des regrets ?

Gossio :Par rapport à quoi? Le seul regret que tout le monde peut avoir, c’est qu’après des élections il y ait eu tant de grabuges, qu’il y ait eu des morts. On regrette ça, et on espère que cela n’arrive plus dans notre pays.

Si c’était à refaire, vous allez le refaire ?


Gossio : Refaire quoi ?

Les crimes…


Gossio : Mais qu’est-ce que moi j’ai à avoir dans ça ? Ce qui s’est passé, ça s’est passé. Tous les Ivoiriens, chacun a perdu quelque chose, un être humain, du matériel, etc. Ce n’est pas une bonne chose. Nous devons ensemble cultiver la tolérance pour que ça ne se reproduise plus.

Un message aux exilés.


Gossio : Je leur demande de renter pour que nous participions tous à la réconciliation.


Propos recueillis par
Bruno Kouadio
In Notre Voie
Mardi 21 Janvier 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 3039 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2324 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2124 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 1060 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Alfred Jérémie N’Gouan, député d’Aboisso commune, se déchaîne : « La Côte d’Ivoire ne peut avancer avec des gens en… https://t.co/xVIvu3jRPG

Facebook

Partager ce site