Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Guillaume SORO rattrapé par ses crimes...

Il ne suffit pas de troquer son treillis tâché de sang contre un costume pour devenir respectable !


L'étau se resserre autour du PAN (Pdt de l'Assemblée Nationale) Guillaume SORO. Même si nous savons tous pertinemment que les gesticulations judiciaires autour de ce boucher reconnu de la crise ivoirienne depuis 2002 ne sont pas les premières et n'ont jamais abouti, force est de reconnaître que le monde n'en finit pas de s'effondrer autour de lui[1].

Même « Jeune Afrique » pourtant peu suspect d’objectivité avec l’ami OUATTARA[2] s’y met avec deux articles qui mettent SORO en cause dans des affaires bien compromettantes.

D’abord la complicité de SORO dans le coup d’Etat de DIENDERE du 17 septembre 2015 est mentionnée dans un article de Jeune Afrique de ce lundi 12 octobre 2015[3].

Selon de nombreuses sources, une perquisition de sa somptueuse villa ouagalaise a même eu lieu et aurait abouti à des saisies de grosses sommes d’argent, de bijoux et mêmes de caches d’armes[4]. Depuis plus de 10 ans, de nombreux militants du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes dénoncent en vain cet enrichissement criminel des rebelles ivoiriens aujourd'hui au pouvoir sur fond de racket et de gestion prédatrice de la zone CNO (Centre Nord Ouest) par des com'zones qui se sont partagés la terre occupée en secteurs de pillage.

Ensuite deuxième dossier qui n’en finit pas de ramener à la réalité d’un Guillaume SORO tout sauf épris de paix : la plainte déposée par Michel GBAGBO contre lui ainsi que ses chefs de guerre pour enlèvement, séquestration, tortures et autres traitements dégradants en 2012 via Maître Habiba Touré[5]. C’est ainsi que « Jeune Afrique » a sorti un autre article quelques jours plus tôt concernant la convocation de Guillaume SORO devant la Justice Française[6].

Ces deux affaires ont beau être extrêmement sensibles et très politiques, elles ne sont que deux arbres qui cachent la monstruosité du personnage abject aux mains tâchées de sang qu’est le PAON criminel SORO.

Comme le montre bien une vidéo édifiante, Guillaume SORO est l’un des principaux artisans du coup d’Etat de 2002 avec IB et pour le compte de OUATTARA[7].

L'ancien ambassadeur Gildas LE LIDEC ne se prive d’ailleurs pas de le rappeler dans son interview-confession de 2014 avec Nicoletta FAGIOLO[8], ou encore c'est ce que mettent en avant de nombreux articles et vidéos consacrés à cet homme de peu de foi et de tous les reniements[9].

Guillaume SORO a encore été accusé et poursuivi pour esclavagisme à travers une de ses concubines et mère d'un de ses enfants[10]. Cette dernière a été condamnée très légèrement, trop légèrement, pour avoir exploité deux "bonnes à tout faire" qu'elle a maltraitées pendant plusieurs années, vaillamment défendue par le tristement célèbre Maître Jean-Paul BENOÎT, l’avocat de OUATTARA avec Maître Jean-Pierre MIGNARD. Nul doute que les réseaux protecteurs de Guillaume SORO deuxième personnage de l’Etat ivoirien ont pesé en sa faveur pour requalifier « la traite d’êtres humains » invoquée par Maître DESGRANGES en travail dissimulé.

Quoiqu’il en soit, ce que nous rappellent toutes ces affaires sordides et criminelles dans lesquelles baigne Guillaume SORO, c’est qu’un chien ne change pas sa façon de s’asseoir. Il aura beau se revêtir des plus beaux atours en payant grassement des griots sans talent comme le négationniste Franklin NYAMSI[11], il sera un jour rattrapé par son passé de chien de guerre criminel assoiffé de pouvoir et de sang. « Quand ça va pourrir, ça va sentir » et c’est déjà gâté pour SORO qui a l’illusion du pouvoir mais qui comme OUATTARA ne dort plus que d’une oreille hanté par ses milliers de victimes innocentes[12] comme par l’élimination de ses anciens alliés tels IB !

Lien vers l'article complet et surtout des notes de bas de page qui renvoient à des éléments probants pour ceux que ça intéresse : http://contrepoids-infos.blogspot.fr/2015/10/guillaume-soro-rattrape-par-ses-crimes.html

Christine Tibala
Mardi 13 Octobre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3280 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51002 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3530 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5742 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires