Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Grogne dans les casernes, rivalité entre combattants d’Abidjan et ex CNO-Ce qui n’a jamais été dit


Grogne dans les casernes, rivalité entre combattants d’Abidjan et ex CNO-Ce qui n’a jamais été dit
Les Ivoiriens se sont familiarisés au sortir de la crise postélectorale au mot « Commandant », chez les Forces républicainse de Côte d’Ivoire (Frci).
En réalité ce sont des chefs de guerre qui commandent des « éléments » qu’ils scindent en plusieurs unités. Outre les commandants les plus connus, comme Chérifs Ousmane, Vétcho, Wattao, Koné Zacharia, Ben Laden etc l’attaque d’Abidjan a fait naitre plusieurs commandants, moins connus du grand peuple. Notamment, ceux qui ont une grande maîtrise du terrain et qui les ont appuyé, avec leurs éléments dans le district d’Abidjan. Il s’agit entre autres des commandants Touré Gaoussou dit « Jah Gao » de la Compagnie Jah Gao ; Touré Hamed Vamé de la Compagnie Corbeau; Wess de la Compagnie Dozo ; Diomandé Moussa de la Compagnie poulet; Traoré Amara de la Compagnie Rafale; Koné Bilamany de la Compagnie Ninja; Fofana Hamed de la Compagnie Silmande pour ne citer que ceux-là. Tous ces commandants cités et plusieurs dont les noms n’ont pas été évoqués ici (tous dans les mêmes problèmes) sont sous le commandement direct des chefs de guerre venus de Bouaké et du nord. Mais, où il y a le hic c’est qu’ils disent avoir été lésés au moment « de rendre à César ce qui est à César ».

A en croire les sources crédibles seule la majorité des éléments venus directement de Bouaké avec les chefs de guerre ont pu avoir un numéro matricule et un numéro mécano. Quelques éléments d’Abidjan, qui ont pu être identifiés avec numéro mécano, donc aujourd’hui militaire ont versé la somme de 50 000FCFA au commandant Fongnon de la Bae. Ce n’est un secret pour personne dans cette caserne que dirige le Commandant Ousmane Coulibaly dit Ben Laden. Tous les chefs de guerre et leurs éléments en parlent. Une situation qui met en mal la cohésion au sein des différentes unités. Les différents commandants ci-dessus cités dont les éléments tournent entre de 100 et 300 éléments par section, ont été identifiés avec le numéro de profilage et attendent, « les promesses » de l’État. Ces éléments dont certains ont des Bac+ ne sont-ils pas admissibles au concours de la gendarmerie, police, eaux-et-forêts, douanes ? Pourquoi du deux poids deux mesures, au point de mettre en difficulté les commandants d’Abidjan qui ne doivent leur salut qu’aux promesses de l’État ? Sur quelle base les autorités militaires ont-elles profilées les éléments des chefs de guerre de Bouaké et du nord (Ils sont les plus nombreux) dans l’armée, au profit des commandants d’Abidjan? Et pourtant, il aurait fallu ces commandants qui maitrisent le district d’Abidjan pour que les miliciens et les soldats pro-Gbagbo tombent. Le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi ne peut pas affirmer qu’il n’est pas au parfum de cette « frustration ».
C’est cette situation confuse doublée de frustration qui fait monter l’adrénaline au point de voir des Frci revendiquer, comme ce fut le cas les mois derniers dans certaines casernes. Le Président de la République, Alassane Ouattra, qui a les leviers de la défense en main, depuis la mise en place du 2è gouvernement songerait à indiquer clairement un point de chute à ceux qui ont été reprofilés, sans numéro matricule, encore moins sans numéro mécano, que de les laisser entretenir à longueur de visites dans des discours prometteurs par ses émissaires. Surtout que la situation sécuritaire n’est pas encore au beau fixe en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Il faut pallier à ce problème pour éviter les frustrations qui sont les germes de la guerre de septembre 2002. Car, comme le disait le sage Félix Houphouët Boigny, » la goutte d’eau qui tombe l’une après l’autre finit toujours par percer le plus dur rocher ».

SERIBA KONE in connectionivoirienne.net
seriba67@yahoo.fr
Lundi 16 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3988 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5274 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire