Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Gouvernement de Côte d'Ivoire : Ouattara rate le coche.


Photo : DR
Photo : DR
Attendu depuis un peu plus d'un mois, le premier véritable gouvernement de M. Alassane Ouattara a été devoilé ce mardi 1er juin, devant la presse, par le secrétaire général de la présidence ivoirienne, M. Amadou Gon Coulibaly.
C'est le 21 Mai dernier que M. Ouattara a été solennellement investi président de la république, à la suite d'une longue crise meurtrière qui a fait plus de 3000 morts et de nombreux déplacés de guerre. L'Union Africaine avait lors du dernier sommet à Addis-Ababa en Ethiopie, fait la recommandation d'une politique de la "main tendue". Un gouvernement d'union nationale incluant les membres du FPI, parti de M. Gbagbo, était pour ainsi dire largement souhaité. Cependant les indiscrétions de l'entourage de l'actuel président ivoirien avaient deja soufflé que M. Alassane ne se sentait plus vraiment obligé de tendre cette main compte tenu du refus de Gbagbo d'appliquer les recommandations de L'Union Africaine dans leur intégralité.

Aujourd'hui ce gouvernement est formé et le FPI en est absent. Le parti de M Gbagbo a posé des conditions à sa participation, notamment la libération de l`ancien président et de ses autres responsables actuellement en détention.

Il apparait clairement qu'Allassane Ouattara a râté le coche pour au moins trois raisons.

La première est qu'avec l'absence du FPI, ce gouvernement ne peut se prévaloir de l'étiquette de "gouvernement d'union nationale" qu'avait vivement souhaité l'union Africaine. Les adversaires politiques sont toujours emprisonnés et seront jugés selon M. Ouattara. De quoi les accuse-t-on ? D'avoir tiré sur les civils ? D'avoir acheté des armes alors que la Côte d'ivoire était sous embargo ?... La véritable difficulté est que chacun des chefs d'accusation en direction de M. Gbagbo peut être tout autant retourné a l'encontre du couple Ouattara-Soro. Leurs soldats étaient tout aussi equipés de moyens militaires flambant neufs et très sophistiqués alors que le pays était sous embargo. Comment ont-ils eu ces moyens?
http://www.slateafrique.com/2297/cote-d-ivoire-le-rapport-cache-de-l-onu

Aussi, Il y a eu trois à quatre fois plus de civils massacrés par les troupes de M. Ouattara qu'il y en a eu tués par celles de M. Gbagbo.

La seconde raison est que selon les différents rapports de différentes organisations humanitaires et des droits de l'homme M. soro guillaume a beaucoup de sang sur les mains depuis 2002. La "justice des vainqueurs" veut être implacable contre les "vaincus" et s'auto amnistier. Mais, en le conservant comme premier ministre M. Ouattara "officialise" ses liaisons avec l'ex rébellion et se trouve éclaboussé par tout le sang que celle-ci a versé depuis 2002. Si gbagbo devrait être poursuivi devant des tribunaux internationaux, le couple Ouattara/Soro devrait logiquement l'être tout autant. Par contre, le choix d'un premier-ministre, non-nordiste et issu par exemple de la société civile aurait été un véritable gage de reconcilaition nationale, important.

La troisième et dernière raison est la coloration ethnique tres prononcée de ce gouvernement. Il est composé dans sa très large majorité de nordistes et de baoulés. En lieu et place d'une volonté d'union et de réconciliation nationales, le signal fort envoyé par ce gouvernement est une "ethnisation" et un esprit revenchard. M. Ouattara creuse pour ainsi dire le lit d'une autre rébellion que va alimenter les frustés d'aujourdh'ui. De plus l'absence de signaux forts adressés au peuple gueré dont la population a été masssacrée a Duekoué au nez et à la barde des soldats de l'ONUCI passifs est très dévastateur pour ce peuple. La supérorité d'Houphouet Boigny sur ses successeurs était cette habilité à effectuer ces savants équilibres géopolitiques de sorte que pratiquement aucune des 65 ethnies qui composent la Côte d'Ivoire ne se trouvait meprisée ou laissée au bord du chemin. Pour ce qui concerne l'art de ces équilibres géopolitiques, à la fois M. Gbagbo et M. Ouattra devraient prendre exemple. De même que M. Sarkosy avait affiché un comportement decomplexé par rapport à l'argent et aux riches au début de son mandat M. Allassane affiche le même comportement decomplexé par rapport aux problêmes ethniques. Il y a danger pour la cohésion nationale même si le gouvernement prévoit une campagne et des "mots" pour la réconciliation nationale. Ses premiers actes vont a l'opposé de ce qui est "chanté". En effet, M. Ouattara, avec la complicité de la France fait le pari de s'appuyer lourdement sur les baoulés (ethnie du centre de la côte d'ivoire dont est originaire Houphouet Boigny) et les malinkés du nord contre les peuples du sud, en particiulier les bétés, qui n'ont pas voté pour lui.

lepost.fr

Jeudi 2 Juin 2011
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2075 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire



Facebook

Partager ce site