Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








GUINÉE - Sidya serait-il en campagne pour Alassane Ouattara ?


L’UFR s’auto électrocute à N’zérékoré. Mr. Sydia Toure devrait lancer sa campagne à Macenta, selon son service de Communication, pour rendre hommage aux membres fondateurs de son Parti, mais il a préféré N’zérékoré ; pourquoi ? Erreur de navigation ? Non ! Improvisation ? Non! Sydia est au service du Président ivoirien Alhassane Dramane Ouattara, qui lui a fourni le JET. Vérifiez les comptes de l’UFR si vous trouvez une facture authentique relative à cet avion. Malheureusement nos Institutions sont encore faibles pour enquêter sur la source de financement des Partis Politiques ; mais les citoyens n’ont pas le droit au silence devant la circulation d’argent sale en quantité industrielle dans le pays ; N’BAFON PIAN !

Pourquoi ADO financerait la campagne de Sydia Toure ? Si vous posez la question sous cet angle, c’est que vous n’avez rien compris ; Alhassane Ouattara passe par N’zérékoré pour séduire les populations de l’Ouest de la Côte d’Ivoire où il est Persona non Grata. Tout discours prononcé par un Président guinéen, libérien ou Ivoirien à Beyla, Lola, Djéké ou N’zérékoré est automatiquement répliqué, dupliqué et amplifié dans cette partie de la Cote d’Ivoire et au Libéria, pour des raisons historiques et sociologiques.

En effet 70‰ des populations de cette région sont de souches guinéennes ou ont une culture commune avec les populations guinéennes, même si elles sont de souches ivoiriennes ou libériennes : C’est le cas de Worodougou; personne ne peut faire la différence entre un Cissé de Gbéréban Côte d’Ivoire et un Cissé de Togo bala Guinée, un Touré de Beyla et Touré d’Odienné, un Soumahoro de Saharan Guinée et un Soumahoro de Touba et on peut multiplier infiniment ces exemples ; Par ailleurs les fondateurs des villes de Man et Danané sont originaires de N’zérékoré (les yacouba) et croyez moi ou pas, sont intéressés aux élections transfrontières aussi bien que vous (Liberia, Guinée, Côte d’Ivoire). Ces populations se partagent des informations et s’influencent mutuellement pendant les grands rendez-vous électoraux et sont toujours prêtes à traverser les différentes frontières pour aller se prêter mains fortes; tout leader guinéen, ivoirien ou libérien qui voudrait s’adresser aux populations de cette grande Région qui couvre à la fois la Guinée, le Liberia et la Côte d’Ivoire, ne va pas à Conakry, Abidjan ou Monrovia : il vient à N’zérékoré, Lola ou Djéké dans la Région de Yomou en Guinée, Sanniquellie au Liberia, Man, Danané ou Séguéla en Côte d’ivoire : les Présidents Ahmed Sekou Toure, Félix Houphouët Boigny et Tubman du Liberia se sont tous servis de ce vaste réseau naturel de communication .

Et plus près de nous, pendant la guerre Liberia, où Jean Marie Dore faisait ses déclarations fracassantes ? N’zérékoré, parce que cela lui permettait d’atteindre les populations des deux côtés de la frontière et Beyla à la fois et moindre coût. C’est la même voie que veut empreinter le Président Dramane Ouattara, mais L’Ouest n’a pas encore digéré le départ de Gbagbo et la Région est fortement divisée entre les deux camps : le terrain est dangereux pour une campagne électorale classique ; pourtant il faudrait y passer les messages électoraux du candidat ADO. Voilà pourquoi Sydia était à N’zérékoré et il y retournera encore pour porter le message du Président ivoirien aux populations de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Sa déclaration à N’zérékoré, est une promesse électorale de ADO aux populations ivoiriennes : Exporter l’électricité vers les pays de la Sous Région en 2020 !

Depuis l’arrivée de Ouattara au Pouvoir, les coupures d’électricité sont récurrentes ; de grands travaux ont été engagés, mais ne suffissent pas à satisfaire la demande nationale et les prix ont connu une augmentation drastique qui fâche les ménages. Pour justifier l’augmentions tarifaire de l’électricité et les énormes dettes contractées par le gouvernement sans pour autant mettre fin aux coupures d’électricité ; depuis le Gouvernement ivoirien s’est engagé dans une sorte de campagne de désinformation, qui consiste à dire qu’à l’horizon 2020 la Côte d’Ivoire vendra de l’électricité, au Togo, Mali, Benin, le Ghana et à la Guinée et que la Guinée en est déjà formulée cette demande, le cas le plus ridicule reste celui du Ghana :

Le Premier ministre ivoirien a indiqué mardi à Abidjan que la Côte d’Ivoire a engagé la construction d’une série de barrages pour renforcer la capacité énergétique du pays.

Selon lui, » la Côte d’Ivoire fournit de l’énergie au Ghana, au Togo, au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. Certainement avec le barrage de Soufré, nous devons pouvoir alimenter les demandes de la Guinée Conakry et du Libéria ».

« Il s’agit de faire de la Côte d’Ivoire un hub en matière d’énergie, capable de répondre à la demande énergétique des pays de la sous-région »…Juin 2015

Source : ABIDJAN (Xinhua)

Voici le message que Sidya Toure est chargé de véhiculer en Guinée, sachant très bien que chacune de ses phrases est destinée aux populations de l’Ouest de la C.I.

Quelle est la réalité énergétique de la côte d’Ivoire ? Est-ce la Côte d’Ivoire qui fournit l’Electricité au Ghana ou c’est le contraire ? Lisez :

Énergie : Le Ghana fournira de l’électricité à la Côte d’Ivoire

L’information a été donnée hier sur le portail ghanéen Ghanaweb qui fait part d’un mémorandum signé le vendredi entre le ministre ghanéen de l’Energie et du Pétrole, Emmanuel Kofi Buah et Adama Toungara, ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie.

La fourniture en électricité concernera le nord-est de la Côte d’Ivoire.

Selon Emmanuel Kofi Buah, le Ghana ne peut être producteur d’autant d’énergie quand ses voisins [dont la Côte d’Ivoire] sont constamment dans l’obscurité.

Cet engagement, a-t-il traduit, permettra dans un long terme de renforcer davantage les ‘’solides et concluantes’’ relations bilatérales qui existent entre les deux pays.

Adama Toungara, ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie a, pour sa part, souligné que cette fourniture en énergie soulagera les communautés en Côte d’Ivoire qui, pendant longtemps, ont été privée d’électricité. Par Kone Saydoo Source : L’intelligent d’Abidjan, Samedi 14 Sept 2013.

(John Mahama et Alassane Ouattara (phd)

– Ghana Search Ghana – Accra, le 13 Septembre 2013 © koaci.com– Dans sa dynamique de coopération sous régionale, le Ghana Search Ghana va fournir de l’électricité à une partie du territoire ivoirien.

Pour concrétiser ce projet, le Ghana Search Ghana et la Côte d’Ivoire ont signé un accord pour que le nord-est ivoirien soit alimenté par l’électrice ghanéenne. Les documents ont été signés entre Emmanuel Kofi Buah, le ministre ghanéen de l’Energie et du Pétrole et Adama Toungara, son homologue de la Cote d’Ivoire.

De la disponibilité du Ghana Search Ghana à alimenter ses voisins, le ministre ghanéen Kofi Buah a fait savoir qu’à parti du moment où son pays est parvenu à l’accès universel de l’électricité, il ne peut pas laisser ses voisins dans l’obscurité constante.

L’initiative ghanéenne a été appréciée par le ministre Adama Toungara qui a exprimé au nom de son pays sa gratitude au Ghana. Selon le ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie, la fourniture de l’électricité à son pays va permettre aux usagers locaux qui souffraient de coupures de courant à être en permanence alimentés.

Rappelons qu’en plus de l’électricité que le Ghana Search Ghana fournit au Togo et au Benin, en visite chez son homologue togolais Faure Gnassingbé le lundi dernier, le Président Mahama a conclu un accord pour la construction d’un mini barrage à Juale, nord Ghana. Ce barrage alimentera les deux pays.

Pour le futur, le Ghana Search Ghana envisage de se positionner comme un exportateur d’énergie pour les pays de la sous-région. Pour relever ce défi d’ici l’an 2016, le pays envisage de construire un terminal à gaz au large de la côte Atlantique afin de produire jusqu’à 1.500 mégawatts d’électricité.

Mensah : source : Voir le site de Ghana Search Ghana

Autre témoignage : Coupure d’Electricité (Juin 2015)

« La poursuite des manœuvres de reprise a permis de rétablir l’électricité progressivement dans toutes les localités interrompues, pour aboutir à la quasi normalité sur toute l’étendue du territoire national, à 21h 47 mn.

On pourrait se poser la question de savoir pourquoi la reprise de la totalité du territoire national a été longue, mais là encore, nos sources nous ont fourni des informations précises !

Au moment de l’incident en effet, la ligne d’interconnexion entre le Ghana et la Côte-d’Ivoire, qui aurait pu être la solution de recours pour atténuer la perte brusque de production, était consignée pour travaux. Source : Abidjan.net

Ajustement tarifaire de l’électricité : Voici le dernier paragraphe de la déclaration du Ministre du Pétrole et de l’Energie : « Les mesures proposées visent à faire payer plus cher les plus gros consommateurs sur la 2ème tranche de facturation d’une part et d’autre part à encourager les industriels à travailler le moins possible pendant la période de la pointe de consommation qui se situe de 18h30 à 24h du matin. Cette plage horaire correspondant à la période pendant laquelle toutes les unités de production de l’électricité y compris celles qui produisent au coût le plus élevé sont mobilisées. En conclusion, nos concitoyens sont invités à voir le bon réflexe d’économie d’énergie afin de réduire davantage leur facture d’électricité et les contraintes de production »

source : Ministère du Pétrole et de l’Energie de Cote d’Ivoire.

Ce pays est-il capable de fournir l’énergie à la Guinée dans les dix ans à venir ?

Sydia Toure est venu à N’Zerekore pour vendre aux populations de L’Ouest de la Cote d’Ivoire, la pupille de Dramane Ouattara.

Et si oui vu la parité CFA et Fg, combien couterait cette Electricité ?

Entre celui qui construit des barrages avec des centaines d’emploi à la clé pour les jeunes et celui qui abandonne le développement des sources énergétiques nationales pour importer de l’électricité, pour qui voterez-vous ?

Ben Daouda Toure
aframglobal@aol.com

In guinee7.com
Nous n’insultons pas, mais nous ne reculerons devant aucune adversité ;
Sont ceux qui nous menacent de mort qui nous font vivre.
Mardi 15 Septembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2189 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3237 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5571 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4877 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3217 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3916 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire