Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Front Populaire Ivoirien : Le malaise

Avec la nomination "non statutaire" -selon les termes des représentants du FPI en Europe- de Guigui Clodel en qualité de représentant du parti chargé de la mobilisation des ressources en Europe, par Gervais Tcheidé, Secrétaire National par intérim chargé des Finances et du Patrimoine, le conflit larvé que se livrent depuis quelque temps la direction du FPI à Abidjan et la coordination des militants en exil dudit parti éclate au grand jour.


Brigitte Kuyo, représentante du FPI en France
Brigitte Kuyo, représentante du FPI en France
Lors de sa rencontre avec les militants de la diaspora en France le 16 février 2012 à l'AGCA à Paris, Miaka Oureto a levé un coin de voile sur les relations tumultueuses entre la direction du parti et la coordination des exilés au Ghana, dirigée par le Dr Assoa Adou, membre fondateur du FPI . "Aujourd'hui, le président du Front Populaire Ivoirien c'est Miaka Oureto. La direction du FPI se trouve à Abidjan. J'ai tenu le même langage aux camarades qui sont à Accra. On était dans un moment de déperdition totale. On entendait des déclarations par-ci, des déclarations par-là. Je leur ai dit : camarades, quand vous posez des actes, c'est moi qui répond de cela. La direction du FPI est à Abidjan. Le président du parti c'est Miaka Ouréto, le secrétaire général adjoint porte- parole c'est Laurent Akoun, autour de lui, il ya Marie Odette Lorougnon qui est chagée en même temps de nos structures spécialisées et des activités, Il y a le ministre Danon Djédjé qui est chargé de la réconciliation, le ministre Alphonse Douaty, chargé du suivi de la politique gouvernementale, et le ministre Amani Nguessan, chargé de l'organisation et de la défense. Ce sont ces personnes qui constituent le secrétariat général du parti. Si nous avons des consignes à donner, on les donnera de manière claire. Lorsque vous recevez des consignes qui ne sont pas signées du parti, considérez que c'est nul et de nul effet. Il ne faut pas vous laisser distraire. (…) ", avait- il- fait remarquer.

À cette occasion, il déclarait également : "Aujourd'hui, le parti a des difficultés. Et c'est sur vous que nous comptons malgré vos difficultés. Le secrétaire national chargé du budget viendra vers vous pour vous demander de nous aider comme vous pouvez. Aujourd'hui, nous fonctionnons sur la base de 125 millions de reliquat du financement de 2010 que Alassane Ouattara après que nous ayons entrepris plusieurs gymnastiques nous a remis. On attend le financement au titre de l'année 2011. Est-ce que ce financement va venir ?"

Dans la foulée, le Dr Koffi Aka, membre de la coordination des militants du FPI en exil et directeur financier du FPI sous Affi N'guessan effectuait un déplacement en Europe en vue de "solliciter l'aide des militants de la diaspora pour le financement de la résistance".
C'est que les caisses du parti sont vides. À Abidjan comme à Accra, les partisans de Laurent Gbagbo sont en proie à d'énormes difficultés financières. Et la nomination "non statutaire" de Claudel Guigui, qui intervient à quelques jours de la tenue de la convention du parti met à nu le différend qui oppose les responsables du parti à la rose.

De fait, Brigitte Kuyo soupçonnée à tort ou à raison de rouler pour Affi N'guessan, et pour la coordination du FPI à Accra ne fait pas l'affaire de Miaka Oureto. Le boycott par le président intérimaire du FPI, de la commémoration des douloureux événements du 18 février 1992, organisée par la représentante de son parti en France, à La Haye, alors que celui-ci séjournait en Europe, en est une preuve éloquente. Miaka Oureto a brillé par son absence à cette manifestation du FPI.

Selon certaines langues, le congrès qui doit se tenir après la convention, devrait permettre à Miaka Oureto, une fois confirmé dans ses nouvelles fonctions de président du parti, d'avoir les coudées franches pour "mettre de l'ordre" .
Le départ de Brigitte Kuyo et de bien d'autres représentants du FPI en Europe figurerait en bonne place sur la feuille de route que compte se donner le futur président "plein" du FPI, comme le témoigne la nomination " non statutaire" de Claudel Guigui, qui apparait comme un ballon d'essai.
Si ce scénario venait à se réaliser, Miaka Oureto confirmerait la rumeur qui l'accuse de vouloir mener le combat pour sa propre chapelle, au détriment du parti.
Car, à en croire des indiscretions, le président intérimaire du FPI ne serait pas sur la même longueur d'onde que de nombreux militants de son parti quant à la stratégie à adopter, face au pouvoir dictatorial de Ouattara, en dépit de ses mises au point : "La question de notre entrée au gouvernement doit se décider au terme d'une discussion.(…)L'entrée au gouvernement ce n'est pas une question d'aller chercher de l'argent. Nous avons posé des conditions. Nous avons demandé qu'il faut que le président Laurent Gbagbo , Affi N'Guessan, Aboudramane Sangaré, Simone Gbagbo et Michel Gbagbo, tous nos camarades qui sont injustement détenus soient libérés. Il faut que tous les exilés rentrent au pays, il faut que la CEI soit revue dans sa composition, il faut que le financement des partis politiques soit effectif, il faut que la sécurité soit rétablie sur l'ensemble du territoire national . Voilà un ensemble de conditions que nous posons" , avait-il martelé à Paris. Mais pour certains militants du FPI, Miaka Oureto qui se présente comme le président du parti, alors que le congrès ne l'a pas encore reconnu comme tel, prouve qu'il se soucie très peu de la libération de ses camarades, Laurent Gbagbo y compris. Pour ses détracteurs, en effet, Miaka Oureto qui donne l'impression de se réjouir de l'emprisonnement d'Affi Nguessan et de la démission de Mamadou Koulibaly serait "prêt à toutes sortes de compromissions". "On ne sait pas ce qu'il nous reserve demain s'il prend effectivement la tête du parti. Il aura le champ libre. Et les exigences de la majorité des militants du parti ne seront pas sa priorité. Ce qui l'intéresse, évidemment c'est sa promotion ", confie un militant du FPI.

Axel Illary
Samedi 14 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1161 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2017 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 968 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


La politique ivoirienne est sale En politique, comme dans toutes les compétitions (artistique, sportive…), on ne fa… https://t.co/7Xn2BXCRRO

Facebook

Partager ce site